cinoche

Possessions de Eric Guirado

Relater l’affaire Flactif au cinéma, en voilà une drôle d’idée. Sujet intéressant pour le magazine “Détectives” ou pour un psychiatre s’attachant à la barbarie humaine mais pour faire venir des spectateurs dans les salles obscures y a peut-être mieux…

Possessions de Eric GuiradoJe connaissais vaguement les faits, comme à peu près tout le monde en France tant cette affaire avait été relayée pendant des mois, et je me souvenais aussi que le meurtrier avait paradé au JT de 20h mais ça s’arrêtait là. J’aime beaucoup Lucien Jean-Baptiste, j’irai pour ce dernier !

On aurait pu s’attendre à une version archaïque du bien et du mal, les gentils pauvres malmenés par les méchants riches à qui on fera la peau parce que, vraiment, ils le méritent. Et bien non. Dieu merci, tout ceci est raconté avec finesse et subtilité. Il n’y a ni bons ni méchants même si, au final, le couple du Ch’nord incarné par Jérémie Rénier et Julie Depardieu franchira la frontière de l’irréversible.

Les conditions sociales, la vie de couple, les rêves de chacun, l’éducation donnée aux enfants, l’escalade de la violence et bien sûr, le moteur de cette histoire, l’Argent, sont exploités intelligemment sans archétypes lourds et les quatre comédiens principaux déploient un talent incroyable.

Jérémie Rénier, bedonnant, bouffi, accent du Nord en renfort nous prouve toute l’étendue de sa palette et sa capacité à être un acteur caméléon (il a enchaîné le tournage de Cloclo juste après) et quant à Alexandra Lamy, je dois dire qu’elle m’a bluffée. Pour moi c’était la comédienne sympa mais sans plus d’Un gars/Une fille que je trouve passablement nunuche (pour ne pas dire davantage) iPhone à la main aux Golden Globes pour soutenir son homme.

Autant vous dire que sa participation à Possessions ne m’emballait pas et ma médisance pointait son nez avant même les premières images. Résultat ? J’ai ravalée ma médisance vite fait… Juste, sincère, criante de vérité, je l’ai trouvée merveilleuse et n’ai rien trouvé à lui reprocher (si, si, je vous jure, j’ai bien cherché mais je n’ai pas trouvé).

Allez-y mais petit conseil, allez-y en forme. C’est tout de même pas très gai, dur et remuant mais le cinéma est aussi là pour ça…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>