My Space

Non, ce n’est ni encore, ni un simple mal de tête !

Je ne souffre pas d’une grave maladie mais je souffre d’une maladie qui n’est pas prise au sérieux. Parce qu’avec cette « maladie » banalisée on me prend pour une nana qui prend le chou avec ses maux de tête récurrents. Et ça, ça saoule les gens.

  • Non, ce n’est ni encore, ni un simple mal de tête !Je suis très très loin d’être une chieuse dans la vie, alors quand on me réduit à ce qualificatif en raison de mes maux de tête, ça me met en pétard ! Alors je prends le temps de leur expliquer. Que certes ce n’est pas une maladie grave mais on ne peut pas appeler ça un simple mal de tête.

Parce que comme plein d’autres gens, je suis migraineuse. Pire, on appelle ce dont je souffre des migraines ophtalmiques accompagnées ou avec aura. Qu’est ce que ça veut dire ces mots bizarres tu me diras ? C’est que quand se déclenche une crise de migraine ce n’est pas juste un mal de tête. Cela s’accompagne de papillonnements dans les yeux, d’un battement de tambour derrière un oeil, d’une moitié de mon corps et de ma langue paralysée.

Il convient bien évidemment d’ajouter à cela la base de toute migraine, des nausées dignes d’une femme enceinte. Suivra enfin, après le déroulement de ces symptômes qui prend environ une heure, un mal de tête lancinant qui peut durer chez moi de 4 à 48 h ! Le problème de cette « maladie » c’est qu’elle n’est pas prise en compte en tant que telle. Et surtout personne ne sait ce qui déclenche une crise. Et c’est bien là tout le problème.

Parce que je vis dans l’angoisse permanente du déclenchement d’une crise. Un verre de vin, un endroit bruyant, un éblouissement dans un magasin suffit en cas de fatigue à déclencher une crise.

C’est toujours la même mécanique. Les papillons dans les yeux, les étourdissements, les fourmillements dans les bras, dans la langue, et puis le marteau piqueur dans l’œil, et puis le seul remède qui apaise, l’isolement dans le noir allongé, en essayant de pas penser à cette douleur lancinante dans l’angoisse que ca ne s’arrête jamais et de se dire à quel point on ne savoure pas assez ces moments d’absence de douleurs.

L’angoisse dans les exams, dans mon boulot (qui a pour essence même la parole) que ma langue s’engourdisse et que plus aucune syllabe ne sorte dans le bon ordre. Le chaos, les jours qui suivent la crise, où on peut lire les restes de douleur sur mon visage. L’incompréhension des autres face à cette douleur qu’au final peu de choses peuvent apaiser.

Même les anti migraineux les plus puissants du monde ne permettent pas toujours de calmer cette douleur et ont pour seul effet de t’assommer un peu plus, histoire que tu dormes un peu, pour tenter d’oublier espérant qu’au réveil, cette douleur sera évaporée.

Alors non, je ne suis pas une fille chiante qui a toujours mal à la tête et parce qu’elle est « sensible » et parce que c’est une pisseuse et parce qu’elle a ses règles, et tout ce que ça comprend de négatif, c’est tout un mode de vie qui s’adapte autour de ça et ça mérite d’être un peu pris en considération !

(cc) cyberuly

6 Responses to “Non, ce n’est ni encore, ni un simple mal de tête !”

  • Comme je te comprends. Je souffre également de migraines ophtalmiques, même si ça ne m’arrive qu’une ou deux fois par an. La première fois, j’ai cru que je devenais aveugle, c’était super flippant. Au tout début de ma grossesse, j’en ai enchaîné deux en une semaine, et à chaque fois au taf (j’étais serveuse, imagine: je me prenais des tables, des chaises, j’arrivais plus à porter les plateaux…). Depuis plus rien.
    Ceci dit, les miennes sont moins fortes que les tiennes et passent en quelques heures.

  • @ elecrticalstorm : d’après ce que m’avais dit le premier neurologue que j’ai vu ca peut n’arriver qu’une fois dans une vie ou plein fois rapprochées puis plus jamais. C’est très aléatoire. Pour le moment, je touche du bois les crises sont de plus en plus espacées ;-)

  • Moi j’en ai des migraines mais pas ophtalmiques, elles sont hormonales, donc liées aux règles… Et oui je suis parfois incapable de me lever le matin, et non c’est pas du cinéma !

  • Bon. Touchons du bois, ça fait un bout de temps que je n’ai plus pris d’Imitrex !

  • @ LaFeeDuLac : oui c’est souvent lié aux hormones ! La solution, si possible, une pilule en continue !

    @ Naibed :je touche du bois pour toi également ;-)

  • Ça m’est arrivé d’avoir des migraines, mais une comme tu la décrit seulement une fois, deux jours de douleur et de nausées… c’est insupportable. Oui, ça mérite qu’on prenne ça au sérieux, ce n’est pas juste un mal de tête. J’ai un soucis récurent qui n’est pas non plus pris au sérieux, alors je ne peux que te comprendre et compatir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>