My Space

Femmes, épouses, mères parfaites #2

Pour ce deuxième opus, j’ai décidé de m’attaquer aux Gourous ! Les Gourous sont partout, ils sont des auteurs, des psys, des animateurs télé, des parents (plus ou moins bien intentionnés) ou des amitiés toxiques… Je les connais bien, enfin la première et la dernière catégorie, car moi aussi je me suis faite vampiriser !

Femmes, épouses, mères parfaites #2Quand je suis devenue mère, j’ai cherché des réponses à mes interrogations. Parce que personne ne vous prépare à cette aventure ! On a toutes des relations plus ou moins compliquées avec nos mères et surtout une énooooorme envie de faire mieux ! Conclusion : je me suis plongée dans les livres.

A cette époque une pédo-psy avait pignon sur rue : Edwige Antier, ses expériences professionnelle et personnelle m’avaient convaincues… Je connaissais par cœur, son livre au titre flatteur « l’Eloge des mères ». Je me suis basée sur ses préceptes pour devenir la femme, l’épouse et la mère parfaites et épanouies (avec « s » parce que tout ce petit monde devait être épanoui). Autant vous dire que je me suis mise une pression d’enfer, pour un résultat très peu probant !

Parce que les premières années de la vie de bébé riment rarement avec épanouissement personnel de la femme que vous étiez. Vous avez renoncé à une partie de vous-même que vous aimiez, pour quelqu’un que vous aimez encore plus ! Les nuits trop courtes, les tétées à répétition, les dents, le développement psychomoteur de votre enfant, etc. vous plongent souvent dans un abîme personnel et une abstraction de soi ! Heureusement vous ne vous en rendez pas compte avant que votre chérubin ne soit plus grand !

Après j’ai eu la malchance de tomber sur des personnes que je pensais mes amies, plus âgées avec plus d’expérience (des enfants plus grands) qui me conseillaient mal… A la naissance de ma fille, l’une d’entre elles m’a conseillé d’arrêter de travailler pour remplir pleinement mes fonctions de mère ! Il faut dire que mon job était ponctué de nombreux voyages courts, mais réguliers. Elle m’a expliqué que pour réussir cette tâche, il fallait que je sacrifie mes ambitions et surtout ces voyages que j’affectionnais tant…

Alors j’ai tout laissé tomber pour 2 ans ou 3, max ! 6 ans plus tard, j’essaye de raccrocher les wagons en vain. Ma petite famille s’est tout à fait adaptée à cette situation ; mon mari n’a plus fait de courses depuis… depuis quand déjà ? Mes enfants savent que je suis toujours là pour la sortie de l’école (même si je me suis faite jeter par mon fils le jour de la Saint-Valentin, parce qu’il avait un rencard avec une fille !) et tout le monde se ravit de ma situation de pilier ou roc familial… Mais moi dans tout ça, je me suis perdue (enfin depuis je me suis partiellement retrouvée ;-) !).

Des amitiés toxiques, tout le monde en a, ce sont ces filles qui voudraient que vous soyez comme elles, pour se rassurer dans leurs propres choix de vie. Elles ne sont pas méchantes et ne le font pas intentionnellement, elles ont aussi besoin de se rassurer ! Heureusement avec les années (et l’âge), on apprend à faire la différence, à écouter ces « conseils », sans les entendre ou les appliquer et à diversifier ses relations. Ah ces personnes qui ne vous veulent que du bien !!! A fuir !

Le plus difficile dans tout ça, c’est d’être soi-même et dans ce monde de « séduction » et de « perfection » où il ne faut pas faillir ! Mais il n’y a toujours que 24h dans une journée et 365 (ou 366) jours dans une année… Et bien que nous soyons des femmes, nous sommes humaines !

Tout le monde, dans sa vie, a connu un moment où tout s’emballe, où l’on se pose des milliards de questions, où les choix à faire sont cruciaux pour l’avenir et c’est dans ces moments de doute que les Gourous en profitent pour vous manger toute crue ! Parce que une théorie sans adepte, cela reste une théorie !

Malgré elles, les femmes ont besoin de reconnaissance, elles ont besoin d’être aimées et soutenues par leurs pairs (et non pères !), de trouver des explications à tous leurs « Pourquoi ? ». Parce que nous sommes comme ça, à l’instar des hommes qui se posent nettement moins de questions !

Cette recherche perpétuelle de l’origine est un phénomène typiquement féminin. Et si ce n’était pas si important, le « Pourquoi » des choses… En chacune de nous, se trouvent beaucoup plus de réponses que nous le pensons, faisons-nous confiance, servons-nous de notre intuition féminine à bon escient !

Je ne dis pas que tous les conseils ne sont pas bons, prenons-les pour ce qu’ils sont : des avis personnels selon des vécus tout aussi personnels ! Et surtout gardons-nous bien d’écouter ceux qui en ont fait un business ! Allez, Ladies, Forza ! Keep the faith ! Parce que La Force est en chacune de nous !

Petite Note : Quand une de mes amies m’annonce qu’elle est enceinte, c’est « Le Conflit » d’Elisabeth Badinter que je lui offre…

(cc)  Kalexanderson

5 Responses to “Femmes, épouses, mères parfaites #2”

  • “Les homme se posent beaucoup moins de questions” : Je te présente Tiny, 36 ans, toujours traumatisé par la mort de son père 20 ans après et qui se demande s’il a les capacités d’être père. Et je te présente tous les mecs à peu près potables que je n’ai pas su séduire parce que eux, ils s’en posaient, des questions.

  • Se poser des questions sur un événement dramatique c’est différent, mais je pense tout de même qu’Ils ne se posent pas de questions sur l’origine, ils sont plus dans l’action et la gestion du quotidien…
    Il y aura toujours des hommes qui se poseront des questions, mais beaucoup moins que les femmes… On n’en serait pas où on en est si les hommes qui dirigent le Monde se posaient des questions…
    Je ne veux pas diaboliser les hommes, je les aime trop pour ça! Mais je reste convaincue qu’ils sont parfois loin de l’introspection…

  • Alors depuis 5 ans, je dois tomber sur les seuls mecs qui se posent des questions….

  • Si t’as des numéros, j’ai des copines célibs… ;-)!
    Moi je les préfère tout en muscles, plutôt que tout en cérébral :-p!

  • Un excellent livre, le conflit, qui résume bien nos questionnements…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>