My Space

Femmes, épouses, mères parfaites #1

Cela va faire un an que j’écris sur Ladies Room, de manière plus ou moins régulière… Mea Culpa ! Quand j’ai commencé l’aventure, mon premier article traitait des femmes, des épouses, mères et des pressions qui leur sont imposées… Que dire un an plus tard, le constat est accablant… C’est encore pire et la crise que nous subissons n’est pas là pour améliorer cette situation…

Femmes, épouses, mères parfaites #1J’ai d’abord voulu écrire un article à ce sujet mais je n’arrive pas à être concise, trop de courants, trop de dogmes, trop de gourous… Alors j’ai décidé de les traiter un par un… d’en faire plusieurs articles… En espérant de ne pas vous lasser tout de suite !

Vous le savez sans doute (si non, petit rappel), je suis la mère de 2 enfants ; un pré-ado de 10 ans et une fille de 6 ans, mariée depuis plus d’une décennie. Mes pieds sont posés à la frontière de la quarantaine, j’aurais aimé vous dire que c’est pour cela que je me pose des questions, mais malheureusement, cela a toujours été le cas !

Je cherche les réponses auprès de mes amies, dans les livres, les débats et Internet (oui, je sais ce que c’est !). Force est de constater que la société au lieu d’évoluer, a rétrogradé… Alors je vais commencer par elle et les idéaux qu’elle véhicule.

Nous sommes sous l’influence des Etats-Unis, leur réussite (Bof, pas convaincue) et leur avance (ils sont touchés avant nous, par exemple pour la crise financière) nous font penser que nous devrions suivre leurs solutions. Nous portons vers le Nouveau Continent, un regard admiratif, l’Europe veut aussi son American Dream… Petits bémols : la société américaine est influencée par 2 choses. La religion (la maxime « In God We trust » en dit long…) et la réussite professionnelle…

Tout cela n’est pas très compatible avec l’épanouissement de la femme au sein de la société. Tout d’abord, on a voulu nous renvoyer à nos fourneaux et à notre rôle de mère. Contre l’industrialisation et la technologie, on oppose le retour au naturel…

La mère doit faire tout au mieux pour ses enfants au risque d’abandonner ses principes et ses choix de vie. L’équilibre alimentaire est la préoccupation de notre société ; l’obésité est le mal du siècle. Par exemple cette puissance exercée par les Ayatollah de l’allaitement. Et rien de tel pour maintenir les mères à l’écart du retour à une vie normale.
Je ne parle pas dans le vide, j’ai testé pour vous, 6 mois pour mon fils et 4 mois pour ma fille. (Je développerai dans la partie que je réserve aux gourous !).

Une fois sevrés, il faut leur cuisiner de bons petits plats « Home Made »… Juste que cela prend du temps et que c’est dans 90% des cas les femmes qui s’y collent ! Mais il en va de l’avenir de l’humanité, me direz-vous… Et si les enfants faisaient simplement un peu plus de sport et moins de console ? Si les familles au lieu de passer leurs week-ends à faire les devoirs (évidemment je réserve une partie à l’école), pouvaient aller se balader, faire du vélo, etc… Ne serait-ce pas une solution ?

Après l’équilibre alimentaire, vient l’équilibre psychologique (à voir dans la partie Gourous)… Une mère, en plus de veiller à l’alimentation saine de ses rejetons, doit en faire des êtres équilibrés ! Ils doivent être brillants scolairement, avoir au moins une activité sportive et une culturelle (musicale, dessin, etc…).

Attentives au moindre détail de leur développement, elles doivent veiller à ce qu’ils ne s’ennuient pas, qu’ils aient une vie sociale (amicale), et qu’ils respectent les codes vestimentaires de leur âge (toujours l’image !), bref qu’ils soient bien dans leurs baskets ! Juste que ces petits humains en devenir, sont complexes et versatiles… Et que ce qui marche pour l’un ne marche pas pour l’autre, il faut travailler au cas par cas…

Les mères se trouvent souvent désœuvrées face aux diverses problématiques… Et c’est là que la société a tout prévu, elle est devenue prolixe en conseils et solutions… On nous abreuve d’émissions, de nouvelles théories, de livres… Sauf que si vous décortiquez la majorité des infos, le message subliminal est « C’est la faute des mères ! ». Eh bien, NON !
Je reprendrai cette phrase que j’assène régulièrement à mes enfants : « L’homme naît naturellement bon, c’est la société qui le corrompt. » [J.J. Rousseau]

La société a besoin d’un bouc émissaire et depuis la nuit des temps, les femmes en sont un, mi-consentant, mi-coupable… Car on parle beaucoup de l’intuition féminine mais très peu de la culpabilité féminine ! Pourtant elle est omniprésente ! Elle est tellement utile dans ce monde essentiellement dirigé par des hommes.

Évidemment ce n’est pas seulement la société qui culpabilise les femmes ; non, non, tout le monde s’y met ; les Gourous, l’école, le monde du travail, la justice, etc. Je vous avais dit que j’avais du matériel pour plusieurs articles ! A très bientôt !

(cc) eriwst

15 Responses to “Femmes, épouses, mères parfaites #1”

  • Clap Clap Clap!! Merci! Définitivement! J’aime savoir que quand j’airais des enfants à mon tour, j’aurais des exemples comme toi, autour de moi, pour me dire que le problème “ne viendra pas de moi”.

    Tu fais avancer le débat. Et comme tu parles d’expérience, tu es crédible.

    MOUAK!

  • @lulita, je ne suis pas un exemple!!! Mais j’en ai marre que tout converge vers la responsablisation des femmes…
    Merci tes mots!
    Bz

  • C’est pour ca que je suis terrorisé à l’idée d’avoir des enfants ! Pas encore sure de mon propre équilibre, je me demande souvent comment arriver à leur fournir de quoi grandir normalement et de manière équilibrée.
    Après je regarde mon cas et me dis que j’ai eu des parents aimants et attentifs et que c’est peut être juste ca la clé ;-)

  • @laurie,
    Le but n’est pas de faire chuter la démographie;-)!!!
    Ce que je voudrais c’est que les femmes aient confiance en elles!!! Et que surtout, qu’elles s’écoutent plus au lieu de se laisser influencer le chant des sirènes…
    Nous ( femmes) avons plus de qualités que ce que nous imaginons et surtout nous sommes tellement plus fortes quand nous restons lucides…
    Je vous prépare la suite rapidement!!!
    Merci pour la motivation!

  • Non t’inquiète je me posais la question sur le fait de faire des enfants avant de lire ton article ;-)
    C’est sur que les femmes sont fortes mais des fois ça m’épuise d’être forte tout le temps !
    Vivement la suite en tout cas !

  • Merci les Ladies! Suis au Lux pour mon Guide mais j’ai prévu de vous écrire la suite ASAP!
    Keep the Faith!

  • très bon article! pas encore prête à avoir des enfants mais tout ça m’effraie un peu aussi!
    Hâte de lire la suite
    PS: je suis sur Lux aussi !

  • On arrête d’avoir peur, les filles!!! C’est à nous de changer les choses! On remonte ses manches et on ne se laisse pas faire!!!

  • Meuh non, faut pas avoir peur les filles. La maternité est une expérience unique et merveilleuse!
    Ceci dit, j’applaudis ton article Nouvelle 30naire. Au fur et à mesure que je le lisais, j’avais envie de crier “Mais oui! C’est ça!”. Ce matin, il y avait un article sur Yahoo, à propose de députées européennes qui emmenaient leurs enfants au parlement européen car elles n’ont droit à aucun congé maternité et que, si elles manquent une session importante parce qu’elles viennent d’accoucher, elle sont marquées “absentes” et n’ont droit à aucune indemnités. Eh ben, fallait voir les commentaires des internautes. J’ai lu des aberrations, telles que “Eh ben, elles ont qu’à rester à la maison pour s’occuper des gosses, ça fera des délinquants en moins”. Ça m’a faite bouillir!!!
    Pour ma part, j’ai choisi de rester à la maison pour m’occuper de ma fille. Mais chaque femme devrait avoir le choix de pouvoir faire carrière si elle le souhaite, tout autant qu’un homme. On pense qu’au 21°siècle les mentalités ont évolués. Pourtant c’est loin d’être le cas!

  • Excellent article ! Perso je ne veux pas d’enfants. Rien à voir avec l’idée de favoriser ma carrière (parce que malheureusement tout n’est pas fait pour concilier les deux en France), c’est juste que ça ne me tente pas. Mais un tas de choses m’énervent profondément dans la vie, et tout rejeter systématiquement sur la “mère” ou la “femme” en est un. Il faut allaiter, rester à la maison le + possible, cuisiner 100% bio TOUS les jours, etc. Sans parler du débat école privée/école publique. Je ne supporte pas les gens qui partent du principe que les écoles privées sont forcément meilleures et surtout adaptées à leurs enfants, et que les écoles publiques sont forcément moins bonnes, mal fréquentées, etc.

  • @ Electricalstrorm: c’est un choix que tu as fait mais moi aussi je l’ai fait, cependant, on devrait nous donner ensuite la possibilité de retourner au taf et sans concession.
    Quand les enfants grandissent ils ont moins besoin de toi, mon pré-ado, ne veut même plus que que je l’accompagne à l’école, il me laisse à 50m et court rejoindre ses potes… Et j’en suis ravie!
    Mais aujourd’hui j’ai envie moi aussi de retourner retrouver “mes potes” de boulot ;-)! Par contre ton histoire sur les commentaires sectaires… C’est malheureusement monnaie courante!
    @Plipli: si je comptais le nombre de copines qui m’ont dit ne pas vouloir d’enfants et qui sont en plein dedans… ;-)! A l’approche de la quarantaine elles ont été majoritairement rattrapées par l’instinct de reproduction ;-)!
    Mais tu as raison de t’indigner des reproches faits aux femmes, ce n’est pas une exclusivité réservées aux mères et je pense que notre( des mères) discours aurait plus de poids s’il était soutenu par des femmes, tout simplement ;-)!

  • @Nouvelle 30naire : peut-être qu’un jour je voudrais des enfants, mais disons que pour le moment j’ai d’autres rêves : un immense dressing, et des millions de chats ! :)

  • Autant les millions de chats me semblent un tantinet trop et je préfèrerai surement la compagnie d’un ou deux enfants (voire trois quatre cinq), à condition qu’ils soient beaux et intelligents – auquel cas je les mettrais en pension jusqu’à ce qu’ils le deviennent (coucou Madonna) – en revanche l’immense dressing, effectivement, fait partie de mes projets pour l’avenir.

    @Nouvelle 30naire : Blague à part, super article ! J’ai hâte de lire la suite. On ne baisse pas la garde, armées jusqu’aux dents !

  • Moi je n’ai plus qu’à rêver de partager mon dressing avec celui de ma fille ;-)! P-ê que l’on ne m’appellera plus “Madame”!
    Pour les millions de chats, je suis allergique à mon grand désespoir, car leur compagnie me manquent et est souvent plus plaisante que celle des hommes!!! La suite arrive… Je m’y mets dans 1h ;-)!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>