event_coeurdeloou

Visite ORL : Cœur de Loou

Récemment, j’ai appris une triste nouvelle : Loou allait quitter Ladies Room pour voler vers d’autres horizons, que j’imagine peuplés de licornes, de sosies de Jessica Rabbit et d’Audrey Hepburn. J’avais connue la demoiselle vers mars 2009, à l’époque où Barb, ses ballerines imprimées « panthiiire » et ses escarpins bleu canard traînaient encore rue de Cléry. Autant vous dire que, pour une demoiselle du Canal Historique de LR, le départ de Loou est encore un choc que mon cœur ne saurait surmonter, à l’image de Philippe Lafontaine :http://www.youtube.com/watch?v=3SeNAIRM254

Car en trois ans de bubulles-tagada, de burlesque et de « Butney, bitch ! » (oui, je sais, ça ne marche pas, mais f*ck it !), Loou m’aura inspirée musicalement, pour le meilleur, mais pas seulement. Enfin je crois. Donc je vais faire une petite revue de ces influences, ma manière à moi de lui dire merci pour ces trois ans de collaboration.

Les artistes que j’ai rencontrés ou (re)découverts grâce à elle :

Durant ces trois ans de collaboration, j’ai été invitée à plein de concerts, écouté des CD et donné des interviews d’artistes grâce à Loou et son travail acharné auprès de divers attachées de presse. Et ça, je ne la remercierai jamais assez, parce que j’ai quand même passé des moments assez géniaux.

La Fiancée

J’ai adoré interviewer ce petite bout de femme, sur une terrasse, dans la douceur de ce soir de juillet 2010. C’était ma première « vraie » interview d’artiste, et pas seulement un pote qui gratte un peu et qui fait des concerts. Je n’aurais jamais imaginé que cela puisse être aussi détendu. Et puis La Fiancée, une artiste assez « perturbante » dans sa démarche artistique…

Mark Ronson

Bon, je sais que Loou est juste trop jalouse de Joséphine de la Baume. Mais je ne me serais jamais prise de passion pour le mythique producteur d’Amy Winehouse et de Lily Allen sans les cris énamourés de la belle quand je lui ai dit que j’allais le voir au concert d’Orange Rock Corps. Finalement, j’ai a-do-ré ce mélange de sons tropicaux et de rock 60’s.

P.O.U.F.

Là, le mérite en revient autant à Loou qu’à la Poupée Russe. Car je les ai découvertes réellement sur le mur FB de cette dernière, qui en faisait une promotion du tonnerre. Et puis encore grâce à Loou, mais aussi à Rose H., j’ai été invitée au festival Les plans d’avril. Elles passaient le premier soir, et ce petit spectacle a été extrêmement réjouissant.

Les artistes avec lesquels j’aurais préféré devenir sourde :

Britney Spears

J’avoue, je ne me suis jamais prise de passion pour elle. Même à l’époque de Baby one more time, et j’avais pourtant 16 ans à l’époque. Mais il faut dire qu’à l’époque, j’étais toujours en mode Zebda, Clash et Foo Fighters, donc j’ai su tout de suite qu’une blondasse avec des couettes, une minijupe et un top avec nombril apparent n’allait pas provoquer chez moi un enthousiasme grandiose. Et pourtant, Loou m’a fait m’intéresser un tant soit peu au phénomène. D’une part l’esprit embrumé par les bubulles, on passait en mode Britney, bitch !

http://www.youtube.com/watch?v=ApsoTnQtXvg

Et d’autre part parce qu’elle m’a fait m’intéresser aux problématiques du droit d’auteur en me conseillant, en juin 2009, une conférence du magazine Poli, intitulée Britney Remix. Et le fait qu’on ait pris l’exemple de Britney Spears et de tout ce qu’elle peut générer en termes de création m’avait un peu interpellée. Même si Loou n’avait pas pu assister à cette conférence et au concert qui l’a suivie, j’ai quand même eu une pensée pour elle.

Lady Gaga

Mais je l’aime bien, Stefani, hein. Juste qu’elle n’a pas fait les bons choix de carrière. En tout cas, ça m’a fait rire de voir le plus gros retournement de veste que Ladies Room ait pu connaître en la personne de Loou. Tout commence encore il y a trois ans, quand Loou descend plus bas que terre la Gaga sur sa musique, son look et sa déjà flagrante mégalomanie.

Et puis je l’ai surprise dans un bar, un soir, au détour d’un comité de rédaction, mais à donf sur Poker face. Grillée, Loou, tout ce bullshit au début n’était que la dernière phase avant ta contamination. Toi-même tu es devenue une vraie Monster, au point de faire des journées Bad Romance et de commenter tous les nouveaux clips sur la plateforme. Mais je t’assure. Je ne t’en veux pas.

Lana del Rey

Alors là, je vous dirais, je ne sais pas où me situer. J’admets que Video Games est l’une des chansons les plus belles qu’il m’ait été donné d’écouter, mais je me pose encore des questions sur cette fille. Cette fois encore, c’est Loou qui m’avait donné l’alerte, en postant Born to die sur son mur avec des petits cris hystériques comme elle sait si bien faire. Et là encore, je l’ai regardée avec un air consternée, en me disant que, décidément, j’étais trop vieille pour m’émouvoir encore de divas en plastique.

Bref, Loou, tu vas sûrement manquer à Ladies Room avec tes idées fresh. Et tu vas me manquer aussi. Parce que sans tes petits cris hystériques sur la musique de d’jeunes, je deviendrai définitivement une vieille connasse avec son dentier. Bon vent, Lady.

One Response to “Visite ORL : Cœur de Loou”

  • Une brillante idée que celle de cette revue musicale.
    Car on peut dire sans se tromper que cette bande-son est un peu MA bande-son de mes trois années passées chez Ladies Room. Et tu auras été une chroniqueuse musicale de choc !

    Et même si mes petits cris d’hystérie sont actuellement dédiés à Lana, sois sûre que je ne manquerai pas de hululer auprès de toi mes prochains coups de coeur musicaux.
    A moins que Rose H. ne s’y mette ? :)

    Quoiqu’il en soit, merci pour tout très chère Storia, première Lady rencontrée IRL lors de mon arrivée sur L.R, que je ne suis pas prête d’oublier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>