Humeurs

Ladies Room sur l’oreiller !

S’il y a bien une chose qu’on ne fait pas comme les autres sur Ladies Room, c’est bien celle-ci : prendre des pincettes. Toutes nos histoires, c’est bien sans langue de bois qu’on les raconte, loin de l’ambiance feutrée des soirées pyjama d’antan ou des rendez-vous afterwork autour d’un Cosmo – le cocktail, évidemment.

Ladies Room sur l’oreiller !Ici, rien n’est laissé au hasard, rien n’est susurré à demi-mot. Si les Ladies ont quelque chose à dire, elles n’hésitent pas à le faire savoir : mettre les pieds dans le plat, c’est notre dada ! Or, pour une fois, nous avons eu envie d’aller taquiner du pouce nos copines des autres magazines, celles-là même qu’on aime tant railler. Pourtant, elles n’ont pas toujours de mauvaises idées…

Alors, évidemment, il ne s’agit pas de venir noyer tout votre saoûl sur le magazine des filles à la page, sans quoi nous nous verrons obligées, séance tenante, de vous jeter dans la gueule du loup – autrement dit les Galeries Lafayette le premier mercredi des soldes. Non, notre objectif premier sera de vous voir laisser libre cours à votre (senti)mentalité débordante de souvenirs en tous genres, et nous raconter sans ciller votre première fois. Ou plutôt, vos premières fois.

Car oui, nombreuses sont les Ladies qui sont venues vider leur sac en ces pages HTML, le clavier au poing. Une question, plusieurs mêmes, continuent pourtant de nous tarauder encore et encore, provoquant parfois insomnies si ce n’est homicides involontaires sur ces fidèles compagnons que sont nos oreillers.

D’où venaient-elles ? Qui étaient-elles ? Quelles sont les raisons, sans doute fascinantes, qui les ont amenées à faire désormais partie de la non moins prisée communauté des filles à la page ? Les réponses à ces questions, ce sont vous qui les détenez : dites-nous tout de la relation que vous entretenez avec Ladies Room, qu’elle soit passionnelle, platonique, professionnelle, amicale et plus si affinités… Nous sommes prêtes à tout entendre !

Que ce soit en guinchant sur Jean Schultheis ou en chantant à tue-tête les déclarations de Jeanne Mas, Madonna ou encore Shy’Msi vous trouvez le moyen de faire pires anachronismes, et insensés de surcroît, contactez-nous ! – libérez la Madame Bovary qui est en vous pour nous parler de lui !

2012, l’année de toutes les confidences ? Le magazine des filles à la page enfile son pyjama de soie et vient vous border la nuit : “L’histoire de mes premières fois avec Ladies Room”, c’est pour bientôt !

(cc) clevercupcakes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>