Back Room

A Piou-Piou, Totoche, Nono, et aux autres qui peuplent mes nuits…

Pour commencer, je vous souhaite une très bonne année 2012, qu’elle soit remplie de câlins, de jouissances, de rencontres et de galipettes à deux, trois ou plus…

Pour commencer cette année (de la partouze ?) en fanfare, j’ai décidé de m’intéresser aux fantasmes. À voir le titre de mon édito, vous vous doutez qu’en ce moment, mes rêves sont délicieux,peuplés d’êtres aussi différents que possibles, mais avec un dénominateur commun : leur potentiel érotique.

Quel plaisir en effet de s’émouvoir un instant pour un regard, un parfum, des muscles bien dessinés ou des courbes avantageuses, et que cet instant volé devienne une réminiscence qui vient lorsque la vie nous paraît triste…

  • Je me suis donc mise à la recherche de vos témoignages, Ladies. Et ce que je remarque, c’est que vous aimez rêver, mais que le fantasme se cogne toujours au principe de réalité. Il se peut aussi que la réalité, aussi triviale soit-elle, puisse être vecteur de vos fantasmes les plus fous. Et quoi de mieux que des termes mécaniques incompréhensibles pour parfois nous mettre en appétit (Joséphine).

Rêvez donc, Ladies. Cela réchauffera vos soirées d’hiver…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>