Histoires

Ma première fois dans les Inrocks

 « @BritBritCherie, t’es en gros dans les Inrocks. Page 10», me tweete toute effervescente (enfin, je suppose) une de mes followeuses. Quoi, je suis dans les Inrocks ? Moi ?! DANS LES INROCKS ?!? Après ELLE, les Inrocks ! C’est là où je me dis que je ne regrette pas mon abonnement. Jetez-moi un truc à la gueule que je redescende sur terre.

Ma première fois dans les InrocksOk cowboy, je me calme. Ou plutôt j’essaie.

Je tente de me refroidir la tête en pensant à des choses tristes – mon prof de maths de 5e, mon premier canevas de chatons, un livre de Marc Levy -, en récitant du Britney Spears, en allant jusqu’à m’auto-pratiquer un point d’acupuncture au point 14CV du sternum qui me vaut de saigner comme un goret, mais rien n’y fait : je suis toute excitée alors que mon point G n’est même pas stimulé.

J’appelle ma mère.

- Maman, j’suis dans les Inrocks. La classe non ?
- Et qu’est-ce que t’y fais dans les Inrocks ? J’espère au moins qu’on ne parle pas de toi dans un article sur les bébés congelés. Avec toutes les horreurs que tu racontes à ce sujet…Allez, je te laisse, y’a le livreur de TouParGel qui vient d’arriver.
-Ben…
(Tut…Tut…Tut…).

L’ingrate a raccroché me laissant toute perplexe. Purée c’est vrai, je n’y avais même pas encore pensé. Mais qu’est-ce que j’y fais dans les Inrocks ?

Auraient-ils recopié un de mes précieux Petits Précis de la Célibataire en l’attribuant à la signature de Serge July ou de Christophe Conte ? Ont-ils retrouvé mes vieilles VHS de quand je chantais du Florent Pagny à la fête de fin d’année de ma classe de CM2 et ont invité les Pony Run Run à en faire un remix ? Ont-ils dézingué Superbite avant qu’il ne puisse mettre un uppercut à Daft Punk ? Trouvent-ils que je suis une blogueuse mal sevrée qui mérite une lapidation à coup de bon de réduction chez Sarenza ?

Douche froide. Le point G est au point mort.

Et puis l’espoir revient et une petite voix dans ma tête me rassure : « Ils t’adorent. Ils ont juste fait une enquête sur les blogueurs super puissants de la plume mais qui demeurent de grands inconnus auprès d’un public abruti par les blogs mode? ».
Ouaiiis, c’est ça ! Il ne me reste plus qu’à en avoir le cœur net.

Je cours chez mon marchand de journaux. Lulu et Charlotte Gainsbourg font les malins sur la couv’. C’est bon signe, je les aime. J’ouvre. J’arrive à la page 10. Je prends une grande bouffée d’air. J’attends la phrase qui dit « BritBrit Chérie, l’encre à l’acide ironique qui renvoie Amélie Nothomb à ses couches-culottes ». Et…

En fait, j’ai twitté.

Et pour la gloire, mon quart d’heure warholien s’arrête net face à une coquille : ils ont oublié un « t » à BritBrit. Les cons !

One Response to “Ma première fois dans les Inrocks”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>