Humeurs

Plaidoyer pour d’autres féminismes

Ce samedi 2 juillet se sont tenues à l’université d’Evry les Rencontres d’été des Féminismes en mouvement. Une bonne initiative, au départ, salutaire. Mais – il y a un mais – organisée par le nouvel avatar, selon moi, de ce qui décrédibilise le mouvement féministe : l’association Osez le féminisme.

Plaidoyer pour d’autres féminismesPourquoi m’insurge-je ? Pas parce que le thermomètre grimpe et que ça me crève. Juste parce qu’OLF, comme beaucoup d’associations féministes médiatiques, font leur beurre sur la victimisation de la femme dans la société.

Certes, beaucoup de femmes subissent au mieux des blagues sexistes ou du harcèlement moral et sexuel, au pire une véritable négation de leur condition de femme libre. Mais est-il besoin d’associations pour globaliser le discours féministe, discours dans lequel beaucoup de femmes ne se reconnaissent pas ?

À vrai dire, je préfère davantage le discours de petites associations bien moins médiatiques qui agissent pour l’éducation du respect des genres et des personnes de manière locale. Parce que toutes les femmes ne sont pas des victimes, parce que, surtout, tous les hommes ne sont pas des salauds de violeurs qui veulent écraser les femmes. Parce que ce discours qu’on nous sert dans les médias m’énerve au plus haut point.

Heureusement, mesdames, que vous ne vous sentez pas l’âme d’une Clémentine Autain en goguette. Déjà, parce que vous êtes bien conscientes que le féminisme est pluriel. Deuxièmement parce que ça ne fait pas de bien de se faire du mal avec des hommes idéaux.

Bref, mesdames, cet été, soyez free, ne soyez pas victimes du sexisme ordinaire, soyez féministes autrement.

(cc) jmsmytaste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>