cinoche

Pourquoi j’irai voir Scream 4

A la confirmation de la rumeur, je me suis revue il y a presque 15 ans, assise sur mon lit, découpant et classant tout un tas d’articles pour les ranger dans un classeur. Sur la couverture de celui-ci se détachait en lettres majuscules « S-C-R-E-A-M ». Trouble in Woodsboro tournait en boucle dans ma grosse chaîne hifi noire et un poster de Neve Campbell était accroché au mur. Je redécouvrais Drew Barrymore pour la première fois depuis E.T. Rose McGowan n’était pas encore la petite amie brune de Marylin Manson et Courteney Cox et David Arquette n’étaient même pas encore mariés.

Pourquoi j’irai voir Scream 4Nous étions en 1996 et j’entrais au collège. Mes connaissances en cinéma se limitaient à quelques vieux classiques français et les termes de slasher film, blockbuster et scary movie ne faisaient pas encore partie de mon langage. Clairement, je n’étais pas branchée cinéma, à part les bons vieux Walt Disney ! Et c’est là que Scream est sorti sur le grand écran et allait bientôt faire hurler une génération d’ados.

La première scène du film deviendra culte. Quelques sons confus sur fond noir. Une sonnerie de téléphone et cette phrase prononcée comme une menace, « Tu aimes les films d’horreur ? » Le film commence. Une grande villa isolée. De longs couloirs et un immense patio sombre. Une jeune fille blonde et seule. Le téléphone sonne. La suite on la connaît. Pour survivre, il faut savoir répondre à un quizz sur les films d’horreur. Le ton est donné. On flippe vraiment, la B.O est excellente et le masque du tueur est terrifiant mais déjà, on frissonne de plaisir.

Scream a cassé les règles du film d’horreur. Wes Craven, le réalisateur, veut adapter le genre à un public plus jeune et créer le film d’horreur pour adolescent. Le scénario de Kevin Williamson, truffé de références aux films du genre, donne un ton totalement décalé et apporte une vraie prise de recul. Avec Scream, le film gore devient plus fun et ne se prend jamais au sérieux. L’humour sauve les situations du grotesque. Les clins d’œil abondent et permettent de toujours garder une prise avec le réel. Wes Craven semblait dire à son jeune public, hey relax, c’est un film, tout ça n’est pas réel !

C’est là que le public a commencé à vraiment s’amuser. Mais attention, si Scream se moque gentiment du genre, jamais il ne rit de ses personnages. On a tous été terrifié en voyant surgir le masque, on a fait des hypothèses en se demandant qui serait le prochain sur la liste, on a eu les chocottes de notre vie devant le cruel meurtre de Casey Becker … et on s’est tous fait peur quand par malheur le téléphone sonnait au beau milieu d’une énième séance vidéo chez des amis ! Au final, Scream est devenue une trilogie à succès et le Ghostface s’est arraché dans les magasins à l’approche d’Halloween. L’aventure Scream s’est arrêtée en 2000.

En 4 ans, la saga était devenue une référence et avait ouvert les portes du succès à une vague de Souviens toi l’été dernier, Urban Legend et autres parodies comme Scary Movie. Toute une jeune génération d’acteurs a été découverte à travers ces films, certains même faisant partie du casting de plusieurs sagas (Rebecca Gayheart, Sarah Michelle Gellar…)

A 15 ans, j’ai rangé mes VHS pour la dernière fois dans leur étui et n’y ai plus jamais touché. L’époque Scream était révolue. J’avais eu ma dose d’hémoglobine. Quelques soubresauts de cette époque ont eu lieu mais rien de comparable à Scream. L’engouement pour les films d’horreur qu’avait connu Scream appartenait au passé. Je passais à autre chose et jetais mes vieilles photos de Skeet Ulrich et Matthew Lillard.

Scream n’est jamais tombé dans le gore sanguinolent. C’était la parfaite combinaison entre frissons et humour comme je n’en ai plus revu. Parce que ce film a marqué mon adolescence, j’irai voir Scream 4 !

2 Responses to “Pourquoi j’irai voir Scream 4”

  • Parfaitement résumé, je n’aurai pas mieux fait :)
    Et en même temps, je ne savais pas du tout que le volet 4 sortirait après tant de temps ! Sans aucun doute, j’irai forcément le voir !

  • :) j’ai entendu que ce serait le premier d’une seconde trilogie, donc il y aurait un 5 et un 6… a confirmer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>