Culture

Faites votre toile ! #3

Se cachent parmi les filles à la page nombre de cinéphiles aguerries devant l’Éternel, qui nous font souvent le plaisir et le privilège de nous faire part de leurs critiques cinématographiques, et ce en toute humilité, bien sûr ! La rédaction de votre magazine préféré a donc décidé de vous donner un petit coup de pouce afin que vous n’ayez plus de raison de ne pas vous rendre en salles obscures pour de petites séances bien agréables ! Retrouvez désormais notre pot-pourri des meilleures sorties ciné de la semaine : Ladies, faites votre toile !

Ce n’est pas cette semaine qu’on va pouvoir se payer de bonnes tranches de rire dans les salles obscures (à quelques exceptions près), autant vous prévenir tout de suite. Mais ce n’est pas pour autant qu’il vous faut bouder le grand écran, car les films sélectionnés n’ont rien à envier à leurs confrères des semaines précédentes ! De l’opus qui vous laisse les yeux écarquillés, qui vous fait doucement sourire, qui vous laisse circonspect, qui met tout le monde d’accord : il y en a pour tous les goûts, voyez vous-mêmes !

  • Faites votre toile ! #3The Social Network : L’incroyable histoire du fondateur de Facebook, ce réseau social dont personne ne saurait se passer aujourd’hui, avec David Fincher à la réalisation, et Justin Timberlake qui figure au casting. (Oui, tout à fait, il est acteur aussi, vous ne le saviez pas ?) En 2004, Mark est étudiant sur le campus de Harvard, et lui vient une idée géniale : celle de créer un site communautaire où tout le monde pourrait se retrouver… (l’histoire de Facebook, on la connaît…) Malheureusement, il n’est pas le seul à avoir eu cette idée…
  • David Fincher qui s’attaque à la réalisation de l’histoire du fameux Mark Zuckerberg, ça laisse rêveur. On apprendra donc que derrière tout l’engouement qu’a suscité la création de ce site Internet, se sont retrouvés en jeu des millions de dollars et un combat sans merci entre des individus qui n’étaient qu’à la base que simples étudiants, devenus en un rien de temps hommes d’affaires hors pair. Ne serait-ce que pour la curiosité de connaître cette histoire de but en blanc (et peut-être aussi pour reluquer Justin Timberlake), le jeu en vaut clairement la chandelle.
  • Faites votre toile ! #3Elle s’appelait Sarah : Gilles Paquet-Brenner signe ici un drame d’1h51 avec Kristin Scott-Thomas et Niels Arestrup. Julia Jarmond est une journaliste américaine qui vit à Paris depuis vingt ans, qui enquête sur la disparition de la jeune Sarah lors de la rafle du Vel d’Hiv, survenue il y a plus de 65 ans…
  • Gilles Paquet-Brenner est ce qu’on appelle un drôle d’oiseau. Après avoir pondu Les Jolies Choses, avec Marion Cotillard, Stomy Bugsy, Patrick Bruel, Ophélie Winter, Titoff, film qui a sans nul doute défrayé la chronique puisque tiré du roman de la non moins controversée Virginie Despentes, il reprend du service avec Titoff et Stomy Bugsy, sur Gomez & Tavares. Jusqu’ici, il sème le doute et brouille les pistes à la perfection. Seulement, dans ce dernier opus, une fois de plus tiré d’un roman, il traite de l’Occupation et ses conséquences aujourd’hui, avec une Kristin Scott-Thomas bouleversante, qui nous fait systématiquement nous poser la question suivante : qu’aurions-nous fait à leur place ?
  • Faites votre toile ! #3Arthur 3 : La Guerre Des Deux Mondes : Dernier volet de la saga de Luc Besson, Arthur et les Minimoys. Panique à bord ! Malthazard est parvenu à se glisser parmi les vivants, et il semble bien décidé à élever son règne sur la Terre (comme au ciel) ! C’est sans compter sur Arthur et ses amis, la fidèle Séléna et l’intrépide Bétamèche, qui comptent bien déjouer ses plans !
  • Faire une critique d’Arthur et les Minimoys, quel que soit le volume, c’est comme me demander d’être intransigeante vis-à-vis du Chat Potté, autrement dit : im-pos-sible ! Parce que j’adore Luc Besson, j’adore Freddie Highmore et sa petite bouille d’ange (il a dix-sept ans, sans rire…) et qu’Arthur et les Minimoys, c’est toujours une bien belle retombée en enfance !
  • Faites votre toile ! #3Les rêves dansants, sur les pas de Pina Bausch : en 2008, quelques mois avant sa disparition, la fameuse chorégraphe Pina Bausch confie un de ces spectacles, Kontakthof, à des adolescents de quatorze à dix-huit ans, qui n’avaient dansé auparavant. Le résultat est étonnant.
  • Pina Bausch est une figure de proue de la danse contemporaine : elle a même été à l’origine d’un mouvement qu’on nomme le “théâtre de danse”, tant le rapport au corps et à la parole étaient essentiels dans son processus de création. C’est la parfaite communion avec son art quand elle décide de faire danser sur un de ses plus fameux ballets des ados n’ayant jamais dansé auparavant. Et de savoir que ces mêmes ados, étrangers à la scène, aient été capables d’être aussi à l’aise et performants sur scène, relève quasiment de l’exploit. En bref, en voilà une belle tranche de vie !
  • Faites votre toile ! #3La vie au ranch : Comédie d’1h32 de Sophie Letourneur sur la vie des jeunes Parisiens du XXIème siècle… Le Ranch, c’est cet appart’ que partagent Pam et Manon, QG de la bande. Jusqu’au jour où Pam s’ennuie de cet effet de masse et cherche à voler de ses propres ailes…
  • De deux choses l’une : ce film peut être léger et agréable à voir, comme un grand bol d’air frais qu’on résumerait de façon succincte en un “Ahh, la jeunesse…” ou, au contraire, peut apparaître comme une vaste mascarade, gros plan sur la jeunesse dorée parisienne avec leurs sorties dans les clubs branchés, leurs gentilles beuveries et leurs histoires de coeur un peu sans dessus-dessous. Après (mûre) réflexion, il est probablement pile-poil entre les deux. Parce que les acteurs qui ont été choisis sont amis dans la vie, et qu’ils ont probablement très justement refait devant une caméra ce qu’ils vivent déjà tous les jours. Mais ce n’est pas ce qui empêchera le film d’être bon !
  • Faites votre toile ! #3Au fond des bois : Drame d’1h42 de Benoît Jacquot avec Isild le Besco et Nahuel Perez Biscayart. XIXème siècle : une jeune villageoise quitte sa maison pour aller vivre au fin fond de la forêt avec un rustre. L’a-t-elle fait de gré ou de force ?
  • La bande-annonce de ce film est dérangeante, le film doit l’être tout autant, de par cette représentation anachronique du syndrome de Stockholm. Est-ce de l’amour ou de la peur, de la crainte ou de la fascination que l’on peut lire dans les yeux du personnage de cette villageoise ? Difficile à déterminer. En tout cas, il est intéressant de creuser cette question en regardant le film, notamment pour le jeu déroutant du jeune Nahuel Perez Biscayart et la force scénique d’Isild Le Besco.
  • Faites votre toile ! #3Illégal : Drame d’1h35 d’Olivier Masset-Depasse sur l’immigration et l’expulsion, le sacrifice d’une femme pour son enfant. Tania est d’origine russe, et vit en Belgique depuis huit ans avec son fils Evan, 14 ans. Alors qu’elle est arrêtée lors d’un contrôle de papiers, elle permet à son fils d’y échapper et se bat pour éviter l’expulsion, mais aussi pour que son fils ne vienne la rejoindre…
  • Après le scandale provoqué par l’expulsion de Roms en août dernier, le film d’Olivier Masset-Depasse tombe à pic sur un fléau qui ne cesse d’enfoncer toujours un peu plus la société française : les expulsions manu militari d’immigrés. Ca se passe de commentaires : le combat d’une femme pour sa liberté et celle de son fils, face aux froides statistiques d’un gouvernement fonctionnant aux quotas et non au cas-par-cas.
  • Faites votre toile ! #3Jean-Michel Basquiat : the Radiant Child : Tamra Davis, une amie proche de Jean-Michel Basquiat, l’a interviewé en 1986 : c’est aujourd’hui seulement que cette interview (et d’autres) sont dévoilés au grand public, dans ce documentaire d’1h28. Et c’est notre coup de cœur de la semaine !
  • Jean-Michel Basquiat, génie artistique de son vivant, reconnu pour ses déboires plutôt que pour son œuvre absolument renversante. Tamra Davis, aux premières loges de celui qui fut pionnier de l’art contemporain, représentant imminent du mouvement, rend hommage de la plus belle manière qui soit à cet artiste. Et comme bon nombre de documentaires sur la vie d’artistes vénérables et vénérés, ce documentaire risque d’être très, très prometteur… Grand moment ! (Pour info, sort également Downtown 81, docu-fiction sur l’arrivée de Basquiat à New-York.)
  • Faites votre toile ! #3Mourir : plutôt crever ! Et la petite touche d’humour de la semaine, c’est ce film de Stéphane Mercurio qui a suivi pendant quelques temps Siné, l’illustrateur déchu de Charlie Hebdo.
  • Pour toutes celles qui aiment l’humour pas piqué des hannetons du bonhomme, avec du Gérard Depardieu, du Benoît Délepine, du Gustave Kervern (Groland), y a de quoi faire ! Parce qu’après tout, ça fait parfois du bien de cracher sur tout et sur rien, de se la jouer “la politique, quelle plaie”, même si, concrètement, ce sont des coups d’épée dans l’eau. Mais le moral est sauf, et la liberté d’expression aussi, alors, que demande le peuple ?!
  • Bonne(s) séance(s) à toutes !

2 Responses to “Faites votre toile ! #3”

  • alors Elle s’appelait Sarah sort plus tôt que je l’attendais :) bon je suis surtout curieuse de le voir parce que j’ai lu le livre. et Kristen Scott Thomas me parait etre un bon choix pour le personnage.

  • Perso j’ai beaucoup aimé The social network. Je ne sais pas si c’est un film qui peut intéresser tout le monde, mais pour les fans du réseau social en question, connaître le contexte de sa création via ce film c’est plutôt sympa !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>