My Space

Mathieu Boogaerts retourne la Java !

“Mercredi à la Java ! Mathieu Boogaerts !” Charmant, pensai-je, j’ai encore raté l’Homme. Il s’est en fait avéré que cette annonce, je l’ai recroisée à plusieurs reprises dans mon quartier, placardées devant toutes sortes de bars et commerces de proximité. Je me rencarde, et j’apprends avec délice que Mathieu Boogaerts est effectivement en concert à la Java. J’y cours !

Mathieu Boogaerts retourne la Java !Mercredi soir, 21h. Fraîchement débarquée du Café Darling, je descends la rue du Faubourg du Temple pour me rendre en lieu et place de l’événement musical de la journée. De la semaine. Du mois, en fait.

Je débarque dans la salle, me chope un kir pêche, et vais m’installer comme tout le monde face à la scène, assise par terre. (On y reviendra plus tard.) Et c’est dingue, dans toute manifestation culturelle, à croire qu’on croise toujours le même genre de phénomènes. Là, je viens me poser juste à côté de LA meuf qui va essayer de ruiner mon concert.

Cette personne apathique, l’air absent, le regard vitreux, les mains crispées sur un appareil photo numérique Coolpix qu’elle n’utilisera pas, déprimante au possible. Oui, parce qu’elle va rester stoïque du début à la fin du concert. Elle n’applaudira pas un seul instant. Elle ne rira pas non plus aux blagues des artistes. Elle va s’appliquer à se faire FRANCHEMENT chier alors que toi, tu kiffes. Donc, tu culpabilises.

Pour ne rien arranger, j’ai réussi à me caser entre ce personnage et tout son contraire : la spectatrice bruyante. Oui, celle qui rit quand c’est pas drôle, qui applaudit très, très fort et qui arrête en dernier (d’applaudir), celle qui apostrophe l’artiste sur scène sans aucune gêne. C’est sans compter le couple nunuche venu exprès pour voir Mathieu Boogaerts, et rien d’autre, et que cette première partie, franchement, “je comprends pas : c’est pas de la musique, ce sont des comiques. Et c’est même pas drôle.”

Enfin, ces olibrius mis à part, comme je vous le disais auparavant, une fois assise par terre, les lumières éteintes, j’étais au spectacle. La première partie, assurée par Flop et Marie-Jo, était hilarante. Chanson française humoristique et folklorique, parce que oui, ça existe en musique. C’est frais, c’est amusant, c’est agréable : les rythmiques me faisaient penser à du Camille, les mélodies aux ballades d’Elie Semoun. Juste dingue. J’ai adoré. J’étais donc de très bonne composition lorsque Mathieu a débarqué sur scène avec le bassiste Zaf Zapha.

Habituellement hystérique quand je vois débarquer une de mes idoles, j’étais, cette fois, excessivement calme. Certainement parce que l’hystérie va de pair avec les mouvements de foule. Là, dans cette salle où il devait y avoir pas plus de cent cinquante personnes, l’ambiance était tellement intimiste que si Mathieu Boogaerts avait joué dans mon salon, ça n’aurait probablement rien changé à mon appréciation du concert. “On va alterner une vieille chanson et une nouvelle chanson, et on fera à peu près une vingtaine de chansons”, voilà comment Mathieu nous a présenté le set, guitare en main.

J’ai tout savouré, du début à la fin, j’ai chanté ces mélodies que j’adore avec le public, j’ai chéri ses moments de frénésie avec Zaf Zapha, qui, au passage, est un choriste formidable, j’étais émue aux larmes.

Parce que Mathieu Boogaerts, depuis plus de quinze ans qu’il nous enchante avec sa musique, est resté le même. Espiègle, touchant, musicien jusqu’au bout des ongles, et à la Java tous les mercredis jusqu’au 30 juin. Nul doute que voir Mathieu Boogaerts qui retourne la Java, c’est une expérience qui doit se faire plus d’une fois dans une vie.

3 Responses to “Mathieu Boogaerts retourne la Java !”

  • Oh oui j’y ai été aussi et c’était géniaaaaal, je l’ai redécouvert pendant le concert et depuis je vis avec Mathieu Boogaerts, y’a pas à dire ça vaut vraiment le coup d’aller le voir sur scène, surout pour 9 euros à la Java !!!

  • Jusqu’à maintenant, Boogaerts c’était le nom de mon garagiste. Grace à toi ce nom m’évoque désormais quelque chose d’un tantinet plus sexy ! ;) Ci mer !

  • Une fois bien délectée de ta verve… merci de m’avoir donner envie d’essayer d’en faire de même en partant à la découverte du Monsieur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>