Coeur

Il se passe quoi, dans la tête d’un enfant qui rêve ?

Article sélectionné par Laurie lors de sa semaine de rédac’ chef !

J’étais dans le bus ce matin, mon lecteur MP3 sur les oreilles. C’est encore les vacances scolaires dans la zone de Paris. C’est pourquoi je vois beaucoup d’enfants avec leurs parents quand je vais au travail le matin. J’en ai vu trois, ce matin, l’air perdus, mais avec cette poésie dans les yeux qu’ont les enfants qui pensent.

Il se passe quoi, dans la tête d’un enfant qui rêve ?J’aime regarder les enfants penser ou rêver éveillés. Car la manière qu’ils ont de regarder leur environnement, parfois pas joli joli, rend leurs divagations plus harmonieuses, et par-delà même ce même environnement. Ce matin, je traversais un quartier plus connu pour ses faits divers que pour sa poésie. Ces enfants avaient l’air un peu triste, mais je savais à la manière dont ils regardaient les arbres que, dans leur tête, c’était nettement plus coloré.

J’aime aussi quand les enfants mettent des mots sur leurs rêves et leur imaginaire. Personnellement, j’en ai longtemps été incapable. C’est pourquoi ma maman m’a toujours un peu poussé à m’exprimer de manière artistique, et ce dès que j’ai su écrire et comprendre le solfège. Adolescente, les enfants sont devenus pour moi des muses, comme ils sont les muses de ma mère.

Aucun créatif ne peut se défaire de son imaginaire d’enfant, c’est un fait. C’est des fascinations de son enfance que l’on crée son univers d’adulte. Je prends un exemple : André Manoukian. Bon, oui, on imagine un être obsédé par ses conquêtes sexuelles et tout. Mais quand on fouille sa création, on y trouve des choses qui paraissent assez naïves, mais qui sont une belle interprétation d’adulte sur ses souvenirs d’enfance : des réinterprétations de comptines, des chants religieux, des voyages…

Regarder les enfants rêver et écouter leurs rêves, c’est permettre aussi leur réalisation. Bien sûr que les rêves d’enfants ne sont pas tous réalisables. Mais ils ont une vision du monde nettement plus optimiste, malgré  la souffrance qui les atteint parfois. Ils en arrivent même à poétiser la douleur, ce qui est en soi une voie vers la guérison, du moins un apaisement.

Il ne faut donc jamais sous-estimer ce qui se passe dans la tête d’un enfant. Qui sait, il imagine déjà un avenir meilleur…

http://www.youtube.com/watch?v=IyCRJmerW1Q 

(cc) Yves.

3 Responses to “Il se passe quoi, dans la tête d’un enfant qui rêve ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>