Back Room

Marthe Blau – Entre ses mains

Avant-propos : Lolipop s’inquiétait de ne plus me voir chroniquer sur mes lectures dans la Back Room. Il est vrai que certains soucis personnels m’empêchaient de chroniquer aussi souvent que je le souhaitais. Maintenant que tout est rentré dans l’ordre, je vous gratifierai donc de mes critiques littéraires aussi souvent que possible (quitte à ce que je me fasse offrir des bouquins par la Musardine, dont je me suis rapprochée de la boutique… Voui, Monsieur, c’est un appel du pied ^^).

Marthe Blau – Entre ses mainsMalgré tout, les livres érotiques s’accumulent sur mes étagères. Et une constatation : la passion érotique dévorante est un puits sans fond pour l’inspiration des femmes.

Qui n’a en effet jamais imaginé risquer de tout plaquer pour suivre un homme dont on ne sait même pas s’il nous désire réellement ou s’il joue de son instinct de domination. Le genre d’histoire qu’on imagine complètement folle, mais dont on rêve toutes.

Entre ses mains de Marthe Blau est un nouvel avatar de ces histoires un peu folles. Jusqu’où une femme peut aller dans l’abandon d’elle-même ? Car une seule chose est sûre, c’est qu’un homme est incapable d’écrire ce genre de choses. Il faut être une femme pour avoir ce genre de questionnements autour de la relation de couple et se représenter toute la complexité de voir cette relation de couple mise en péril.

L’auteur

Marthe Blau a une trentaine d’années. Elle est avocate et vit dans le VIIe arrondissement. Entre ses mains est son premier roman, paru chez JC Lattès en 2003. S’en suivra Ma sœur m’a tuée chez J’ai lu en 2007.

Le pitch

Claire a une trentaine d’années, elle est avocate, mariée, un fils, et vit dans le VIIe arrondissement (ça, c’est pas du tout de la mise en situation ^^ On l’excuse, c’est son premier roman…). Elle tombe sous le charme d’un de ses collègues avocats, qui a pour objectif de prendre le contrôle sur ses désirs. Elle n’aura de cesse d’attendre ses coups de fil, d’acheter de la lingerie pour plaire à monsieur…

C’est donc une relation à sens quasi-unique qui s’instaure entre l’avocate et son amant. Un amant qui ne l’appelle pas pendant des semaines, mais qui lui demande de la rejoindre dans l’heure… Comme une descente aux enfers pour cette femme à l’éducation très bourgeoise, qui au final ne maîtrisera plus jusqu’à son corps. Elle voudra être possédée, pénétrée, mais ne sera que ligotée, humiliée…

Potentiel érotique

Intéressant. Les scènes de soumissions, ainsi que les désirs les plus profonds sont très très bien décrits par Marthe Blau, et l’écriture est fluide. On s’y croirait. J’aurais cependant un petit reproche : que l’histoire se finisse un petit peu en queue de poisson, comme un soufflé qui retombe à peine sorti du four.

Malgré tout, un roman de soumission érotique qui ne sombre pas entièrement dans le pathos, ça s’applaudit.

Marthe Blau, Entre ses mains, JC Lattès, 2003

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>