My Space

What’s going on with Storia’s ears : Spring ’10

Oui, il fait soleil… Il ne fait pas encore des températures caniculaires, mais les fleurs qui bourgeonnent, les oiseaux qui font piou-piou nous le disent : c’est le printemps ! Vite, de l’air frais !

Moi, en bonne bordélique, mon nettoyage de printemps ne s’effectue exclusivement que sur mon Ipod. Entre hot news et petites pépites qu’on ressort du placard une fois l’hiver terminé, le voici avec un petit peu plus de couleurs, ce qui n’est pas pour me déplaire…

La saison 2010 promet d’être très pop et très sucrée. Outre l’envie de reséduire – le fait d’avoir plaqué Tiny a redonné une montée de sève – et quelques kilos en moins, je profite d’avoir encore assez d’énergie pour voir la vie en bubble gum. Tel est mon credo musical pour ce printemps.

Allez, je vois que vous vous impatientez. Voici donc mes petites sucreries :

- Razorlight, In the morning. Un peu de pop-rock anglais sautillant pour accompagner le lever du soleil, rien de tel. Et je trouve personnellement que Johnny Borrell a quand même un peu plus de talent que son comparse des Libertines Pete Doherty (la vérité, c’est qu’il est vachement plus craquant, mais c’est tout…). Et comme tout groupe de rock anglais qui se respecte, c’est le premier album le meilleur…

- Yves Montand, Le temps des cerises. Vous me direz Ouh, Giovanna, ce n’est pas de toute première fraîcheur tout ça. Et ben ce n’est pas grave. Puisque c’est la chanson française la plus caractéristique pour moi des élans printaniers qui gagnent les coeurs. Et puis Yves Montand, c’est quand même la méga-classe.

- Camelia-Jordana, Non non non (écouter Barbara). CJ is back ! Et p***, elle accroche, la petite. On la voyait trop mûre pour être moderne, la voilà qui fait de la pop à la Sheila, version 2010. Et je suis certaine qu’elle va cartonner. J’ai écouté son album sur Deezer, it rules. Entre pop et folk, on peut dire que la petite a bien été drivée.

- Gaétan Roussel, Help myself (Nous ne faisons que passer). On se demandait quand il allait oser faire une truc vraiment tout seul, maintenant que Louise Attaque représentait un petit peu un boulet à l’expression de son talent créateur. Déjà, il avait fait quelque chose de très personnel avec Tarmac (cf. Notre époque), que j’appréciais beaucoup, car beaucoup moins réfléchi et préfabriqué que Louise Attaque. Là, il fournit un son épanoui, qui lui ressemble. On le sent vraiment heureux et libre quand on écoute son album Ginger.

- Arthur H, Le jardin des délices. Le best-of Mystic rumba nous fournit une vision épurée de son oeuvre, très inspirée par le jazz. Et pour l’avoir vu l’an dernier à l’Olympia, je suis littéralement tombée sous le charme de ce pianiste so cool. Cette chanson, particulièrement, m’a fait entrer dans la Arthur H-mania.

- Robert Francis, Junebug. Depuis un certain temps sur Ouï FM, un mec fait Oooooooh Aoooooooooh… Non, ce n’est pas Jacob dans Twilight, mais un mec trop cool, filleul de Ry Cooder (donc pas n’importe qui pour moi…) et ma nouvelle sensation rock & folk pour ce printemps.

- Balkan Beat Box, Habibi Min Zaman. Premier groupe que j’ai découvert en soirée avec ma batucada, lors de petites rondes assez farfelues. L’avantage de traîner avec des zikos bien passionnés et très ouverts, c’est de tomber sur ce genre de petite chose au détour d’une beuverie incongrue…

- Chinese Man, Indi Groove. Autre petite pépite que j’ai découvert avec mes companheros de la batuc’. Là, c’était les enfants d’un d’entre nous qui assuraient l’ambiance musicale. Preuve selon moi que des ados peuvent aussi être assez courtois avec les invités des parents…

- The Stranglers, Always the sun. Qui dit printemps dit bientôt été, et qui dit été, dit aussi virées en AX avec RTL2 à fond. Une certaine idée de la liberté…

- Bob Dylan, Lay, Lady Lay. Mon côté flower power se réveille au printemps. À m’allonger sur l’herbe, dans les bras d’un Lutin ou de quiconque de sexe masculin et assez open pour ne faire rien d’autre que regarder pousser les pâquerettes sur le gazon du parc Montsouris… Et puis Dylan 4 eva.

- The Smiths, Bigmouth strikes again. Je viens d’apprendre sur FB par un petit stagiaire de ma boîte que la nouvelle a rendu hystérique que le groupe allait se reformer. Rien que pour lui faire plaisir (et en espérant les voir sur scène, ce serait sympa), je l’inclus dans le top de ma playlist…

Rendez-vous bientôt pour une nouvelle humeur musicale…

[deezer]http://www.deezer.com/music/playlist/spring-2010-41372444[/deezer]

One Response to “What’s going on with Storia’s ears : Spring ’10”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>