Humeurs

Sailormoon, la fille pas comme les autres, mais c’est moi !

Rose H. devient rédac’ chef : serait-ce une blague ? J’aurai voulu y croire. J’aurai vraiment voulu y croire, je vous assure ! Parce que d’abord, jeudi dernier, c’était le 1er avril, et mis à part le jeune indigène charmant qui proposait un spectacle de marionnettes caustique dans la ligne 12 sur fond Bee Gees (Staying alaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaiiiiiiiiiiiiiiiiiiive !!!!!!), cette journée n’a pas été des plus désopilantes, voyez-vous.

Sailormoon, la fille pas comme les autres, mais c’est moi !Qu’à cela ne tienne. Loou m’ayant littéralement harcelée ces dernières semaines, je ne pouvais qu’accepter le plus humblement du monde cette invitation qu’elle me faisait. Et maintenant, ça y est, j’y suis, I’m sitting on top of the world, comme le disait Brandy. Fermez les yeux, visualisez : assise dans le fauteuil du big boss, faisant face à la grande baie vitrée du 19 rue de Cléry, frottant mes mains l’une contre l’autre dans un soupir de self-contentement sournois, jambes croisées moulées dans mes collants Wolford, obligeant Traulever à me faire tourner dans l’espace jusqu’à ce que j’en ai la gerbe. —> Ça t’apprendra à embêter mes copines, mécréant. Tu t’es peut-être attiré les faveurs d’une douceur, mais je ne suis nullement dupe de tes manigances.

Fantasmes inassouvis et inavoués mis à part, cette semaine, mes chères lectrices, et lecteurs s’il en fût, cachés derrière les fagots, je vous emmène dans MON LadiesRoom, celui que j’ai découvert il y a presque neuf mois maintenant. Accouchement me dites-vous ? C’est pas faux…

En outre, ce lundi, comme le chantait Bernard Minet, ne soyez pas comme les autres, Ladies ! Comme moi, Sailormoon (ça y est là, elle délire la gonz’.) , soyez comme les jeunes femmes pleines de vie et d’énergie que j’ai découvert un bel après-midi d’août (avant même de les connaître en vrai, j’étais déjà amoureuse…) ! Comme Storia, la chanteuse désertrice, lèche-bottes à ses heures. Ou encore Eline, qui déchante à peine pendant ses vacances à se coltiner ses mioches tout en étant la plus délurée possible. Découvrez Cœur de Loou, qui ne badine pas avec Paris, et les fanfaronnades d’une Daf imbibée d’alcool…

Comme moi, n’ayez pas peur de faire part de vos ressentis, n’hésitez pas à parler de cinoche ou à en faire, du cinoche, moi j’adore ça ! Il y en a des moins convaincues, certes, mais du moment qu’on continue à parler chiffons, chignons

Cette semaine, je la veux sous le signe des planètes. A chaque jour suffit sa peine. Ainsi donc mardi, je vous veux guerrières du sexe masculin, histoire de nous attirer le courroux de Sailor Mars. Mercredi, intrépides et itinérantes, à la manière de Sailor Mercure. Jeudi, soyez au summum de vos délires mégalomaniaques, tel la plus caractérielle de toutes, j’ai nommé Sailor Jupiter. Enfin Vendredi, jour de Sailor Vénus, place à la douceur, à l’amour, aux adieux…

La fille à la page que je suis devenue ne serait rien sans vous, filles à la page que vous êtes. Ne faites donc pas comme Magdalena darling, lâchez vos silex !!!

Hey Mr Deejay, put a record on. I wanna dance with my ladies !

One Response to “Sailormoon, la fille pas comme les autres, mais c’est moi !”

  • Coeur de Loou est touchée au plus profond de son coeur (de loou : ça frôle la redondance) d’avoir été choisie pour mon article de parigote tête de linotte ! Toujours est-il, ma chère, que vous êtes une rédac chef exemplaire !

    Je concède que ce ne soit pas forcément évident de travailler en face d’un énergumène tel que Traulever, mais même les sonneries Motus à répétition n’entachent pas la qualité de ta rédaction en chef ! Chapeau l’artiste :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>