Back Room

Étienne Liébig – Comment draguer la catholique sur les chemins de Compostelle

Pour certaines qui m’auront démasquée IRL, oui, je suis catholique. Ça ne m’empêche pas d’aimer la gaudriole. Mais il subsistera toujours, à mon avis, cette idée reçue selon laquelle toute demoiselle à forte pratique religieuse hésiterait à écarter les cuisses. C’est donc une gageure pour tout libertin anarchiste qui se respecte de faire flancher une Mère-la Morale.

Étienne Liébig – Comment draguer la catholique sur les chemins de CompostelleL’auteur
Étienne Liébig, de son vrai nom Stéphane Maggi, fait partie de ces libertins anarchistes sus-cités. Musicien, écrivain, et surtout travailleur social auprès des Roms et des ados dans le 9-Cube, il collabore désormais avec le journal Siné Hebdo et l’émission de radio Les Grandes Gueules sur RMC. Bref, un mec dont on sent le respect profond pour les institutions, et en particulier quand elles sont religieuses.

Le Pitch
Étienne Liébig s’en va à Compostelle. Non pas pour se rapprocher de Dieu, ni pour faire de l’exercice physique pendant deux mois (encore queue…), mais pour courser la pèlerine. En effet, son but est de faire craquer le maximum de promeneuses. Il ne recule devant l’ampleur de son entreprise : intégration d’une troupe au départ de Vézelay, pseudo-histoire d’amour avec une bonne âme fraîchement divorcée à Bourges, approche d’une troupe scoute, pseudo-infirmité face à des bonnes sœurs…

Potentiel érotique
Néant. Ce catalogue de conquêtes, disons-le tout net, est à gerber. Je ne tiens pas grief à Étienne Liébig du fait que je sois moi-même catholique – après tout, j’estime que son entreprise de départ est plutôt audacieuse, et j’aime l’audace en matière d’érotisme –, mais du fait que le récit tourne plus à la débandade qu’autre chose. Au risque de spoiler, j’ai quand même bien été contente quand, après divers excès sur les routes de France, l’auteur n’a pas réussi à bander sous les stimulations d’une bonne sœur qui l’a convaincu que son entreprise était finalement stupide. À l’image de ce récit de voyage glauquissime, on se dit tout de même que c’est bien fait pour sa gueule.

Bref, mon cher Étienne Liébig, c’est bien beau de draguer la catholique sur les chemins de Compostelle, encore faut-il avoir un minimum d’intérêt pour sa proie…

Étienne Liébig, Comment draguer la catholique sur les chemins de Compostelle, La Musardine, 2006.

2 Responses to “Étienne Liébig – Comment draguer la catholique sur les chemins de Compostelle”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>