musique

Last night Ben Ricour saved my libido…

Bouh, c’est triste, c’est fini pour de bon avec Tiny. Certes, l’honnêteté n’a pas été mon fort dans cette affaire, mais c’est quand même triste de mettre fin à son premier véritable amour. J’aurais pu rester chez moi tout le week-end à pleurer et à m’empiffrer de chocolat, mais depuis que ma gynéco m’a dit que je bouffais trop, je déprime davantage.

Last night Ben Ricour saved my libido…Et puis quand j’ai vu ma gueule hier, je me suis dit : promenade dans les rues de Paris. J’emportai donc mon Ipod et ma veste en skaï pour accompagner mes pérégrinations dominicales. Dans cet Ipod, pour conjurer le chagrin, j’ai mis Momento de Bebel Gilberto, London Calling des Clash, Are you experienced de Jimi Hendrix,  Comes a time de Neil Young… et L’aventure, le premier album de Ben Ricour.

À vrai dire, je n’ai suivi de Ben Ricour que ce premier album qui le révéla au public. Comme pas mal de mes coups de coeur du moment, j’ai du mal à les suivre durant l’ensemble de leur carrière, en l’occurrence ici son deuxième album, Ton image, sorti en 2007. Je trouve cela dommageable concernant Ben Ricour, au regard des ses nombreux arguments de vente.

Ben Ricour, c’est un artiste folk à la voix râpeuse. Certains esprits chagrins diront que c’est du sous-De Palmas. Je serais plus partisane de dire que De Palmas est du sous-Ben Ricour. Des chansons qui s’inspirent du vrai folk américain à la Neil Young, Dylan et consorts, parfois mâtinés de blues et d’inspirations vocales à la Leonard Cohen (pfiou, que de name dropping !)… Bref, un joli petit mélange à la fois cool et mélancolique.

Mais surtout, Ben Ricour, c’est un vrai beau gosse. À 35 ans, ce beau brun peut même se targuer d’une beaugossitude naturelle, preuve encore une fois que le sinistre Mickael Vendetta n’a rien inventé. C’est le genre de petit bonhomme qui me fait sourire comme une conne quand je vois une photo de lui, qui me fait imaginer des choses que la morale réprouve… Bref, qui redonne une libido à une endive.

Bref, Ben Ricour saved my libido… C’est justement ce dont j’avais besoin en ce moment :-)

5 Responses to “Last night Ben Ricour saved my libido…”

  • Vivre à même l’amour, vivre à même l’amour, vivre à même l’amouououououour…
    C’est pas la meilleure pour une rupture, mais putain, qu’est-ce qu’elle donne la pêche !

  • Non, moi ma préférée c’est “Le risque” ex-aequo avec “Dans la plaine” : “J’suis retourné dans la plaine… J’ai ravivé les haines… J’ai trouvé ça si beaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaau quand elle m’a dit ‘je t’aime’”. Ça, c’est du beau texte, même si c’est simpliste…

  • Oh non! J’avais suivi toutes les aventures de Storia et Tiny! On moins tu as pu te consoler en écoutant de la bonne musique… Je note, je note cette référence et je vais essayer d’écouter…

  • @miss B : Ne t’inquiète pas, je douille un peu. Mais certaines personnes bien informées te diront qu’il y a du nouveau dossier en cours…

  • histoire à suivre donc… ;)
    moi aussi je veux être bien informée ;p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>