musique

Le Québec en mode Major

Aaaaah… Le Québec.

Ses chanteurs et chanteuses qui trustent les radios francophones : Céline Dion, Natacha St-Pier, Lynda Lemay, Garou, Robert Charlebois, Gilles Vignaud, Cœur de Pirate, Diane Dufresne, Fabienne Thibaud, j’en passe et des meilleures. Bref, vous l’aurez compris, une des spécialités du Québec est la chanson française sous toutes ses formes.

Le Québec en mode MajorUn des derniers avatars de cette vague de chanteurs québécois venus tenter leur chance dans le vieux pays est Catherine Major. Cette jeune pianiste et auteur-compositeur de bientôt 30 ans nous livre ici son deuxième album, Rose sang. Un mélange de diverses influences qui s’entremêlent pour donner un album déjà primé au Canada.

Entre mélodies pop & folk et chansons intimistes au piano-voix, il est indéniable que l’univers de Catherine Major semble beaucoup plus étendu que la plupart des artistes que j’ai cités en préambule. D’ailleurs, je ne saurais citer toutes les influences que j’ai retrouvées au cours de l’écoute de son disque. Influence de certains paroliers des années 1980 (notamment Luc Plamondon) et de compositeurs actuels (Calogero, Arthur H)…

Sacha Guitry disait Plaire à tout le monde, c’est plaire à personne. Au regard du potentiel de Catherine Major, il se pourrait que l’album, malgré de très bonnes chansons, puisse en chagriner quelques-uns de par son éclectisme. Certains diront que les chansons au piano-voix sont trop nombreuses et tirent trop en longueur, d’autres penseront que ses mélodies guillerettes rompent l’univers sensible qui se dégage de l’album.

En ce qui me concerne, j’ai trouvé l’album quelque peu inégal. J’ai ressenti comme un essoufflement des chansons à mesure que j’avançais dans l’écoute de l’album. De très emballée au début, j’ai fini par ne plus l’être : je trouvais ses chansons de moins en moins recherchées et originales. Je me serais limitée personnellement aux neuf premières chansons.

Bref, malgré cette inégalité, Catherine Major mérite tout de même une oreille attentive, de par le fait qu’elle se démarque des nombreuses chanteuses à voix qui déboulent de son Québec natal. Décidément, le temps est à la voix fraîche et inspirée au Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>