My Space

Moonwalk et levage de pouce : quelques conseils pour faire du stop

Alors que je tente de me réchauffer dans mon bureau et que Kick the bucket de Charlie Winston résonne dans ce même bureau tout vide sans ma collègue, je regarde la fenêtre dehors en me disant que c’est encore raté pour avoir un bus qui traversera la zone industrielle pour m’emmener à la gare qui me ramènera à Paris. En effet, depuis hier, je suis obligée de compter sur la solidarité des conducteurs pour me rendre et sortir de mon travail. Si, le soir, je trouve des collègues pour me ramener, le matin, en revanche, c’est un peu plus compliqué.

Alors je travaille ma technique de moonwalk / levage de pouce : en gros, je fais du stop. Certes, ce n’est pas sur une grande distance, mais essayez de survivre en marchant 3/4h dans la neige sur des trottoirs glissants… Il faut vraiment en vouloir, hein ? Heuresement, même si j’arrive un peu en retard au taf, j’ai toujours trouvé une âme charitable pour m’y emmener coûte que coûte.

Alors bien sûr, c’est dangereux pour une fille de faire du stop seule. Maman le faisait dans sa jeunesse et elle est tombée deux-trois fois sur des pervers. De plus, où je travaille, ce n’est pas ça qui manque. Je me suis faite même engueuler par une collègue ce matin qui aurait préféré que je l’appelle pour qu’elle vienne me chercher… Malgré le danger, et bien tant pis, il faut bien se débrouiller.

Tata Giovanna vous donne donc quelques conseils précieux pour être une bonne auto-stoppeuse :

- Premier avertissement d’entre tous, surtout, évitez de le faire quand vous êtes sexy. Certes, vous aurez beaucoup d’hommes à s’arrêter, mais vous n’arriverez pas forcément à destination. Et si un pervers pose ses sales pattes sur vous, il vous rétorquera que vous l’avez bien cherché.

- Pour autant, ne faites pas pouilleuse non plus. Vu la difficulté de prendre un bus pour se rendre à la gare, mon patron trouve cela plus commode de faire du stop. En général, il lui faut deux-trois minutes pour qu’une voiture s’arrête. Pourquoi ? Parce qu’il a une tête de… patron. Et donc respectable.

- Apprenez à marcher à l’envers. Parce que c’est bien plus facile pour repérer les voitures que de les sentir passer dans son dos avec son pouce levé. En plus, vous pouvez vérifier le flux de circulation au lieu de lever son pouce dans le vide.

- Ne levez pas le pouce devant les camions ou les camionnettes. Premièrement, parce qu’il est inconfortable de voyager autrement que dans la cabine de conduite (pour avoir effectué plusieurs périples en van Volkswagen étant petite, je le sais d’expérience). De plus, beaucoup de pervers se trimbalent dans ce genre de véhicules… Je vous aurai prévenues !

- Essayer de vous faire prendre en stop par une femme. Vous aurez beaucoup plus de chances d’arriver à votre destination, car moins de chances de vous faire agresser sexuellement. Au pire, faire la conversation, ça ne vous fera pas de mal…

- Évitez de faire du stop quand il fait nuit. Si vous arrivez à vous localiser, appelez votre mère ou un taxi, c’est plus sûr…

- N’oubliez pas de dire merci. C’est la moindre des choses.

Avec tata Giovanna, vous n’avez désormais plus peur de lever le pouce. À vous les périples en autostop !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>