musique

Noël à l’unisson

Article publié en premier lieu sur ZeBible

Chanter Noël…

Je ne sais pas vous, mais moi, durant toute la période avant Noël, mes oreilles sont à l’affut. Car les rues et les magasins sont envahis de chants de Noël, que ce soit des cantiques ou des chants sur l’hiver. Oui, on est bien au mois de décembre et le monde chrétien célèbre la naissance de Jésus-Christ. Bien sûr, aujourd’hui, tous ces chants ne sont pas « sacrés ». Voici quelques exemples tirés de trois traditions où Noël est particulièrement célébré : la France, l’Allemagne et les pays anglo-saxons.

Noël à l’unisson… en France

Les chants de Noël en France sont encore très empreints de la tradition catholique. Ainsi, vous n’échappez pas au sempiternel Il est né, le divin enfant et autre Les anges dans nos campagnes… Les chansons profanes, moins nombreuses, parlent, le plus souvent, de l’hiver ou des rêves d’enfants.

Exemple :

-    Les petits Chanteurs à la Croix de Bois, Les anges dans nos campagnes. Assurément, le hit de la Veillée de Noël chez la plupart des chrétiens Français. C’est d’ailleurs l’un des plus vieux cantiques de Noël en langue française, puisqu’il date du XVIe siècle.

-    Tino Rossi, Minuit, chrétiens. Autre cantique, mais plus récent, celui-ci, car il semble avoir été composé vers 1844 par Adolphe Adam et Philippe Cappeau. Il a été immortalisé notamment avec Tino Rossi (Voui, le même que Petit papa Noël…) en 1939.

-    Zazie & Calogero, Douce nuit, sainte nuit. Cette version française d’un cantique en langue allemande datant du début du XIXe siècle est également un indémodable de la nuit de Noël. Notons, au passage, que la France se laisse aller doucement à la tradition anglo-saxonne de faire chanter des chants de Noël par des stars, bien sûr, sans aucune mesure avec ce qu’il se passe par exemple aux États-Unis.

-    Jean-François Alexandre, Entre le bœuf et l’âne gris. Même s’il date du XVIe siècle et qu’il est tiré d’un verset d’Ésaïe, nous voici devant la première tentative de chanson populaire sur Noël, c’est-à-dire qu’il a dépassé son statut de cantique.

-    Graeme Allwright, Petit garçon. Pour finir, un chant profane très mignon qui reprend certains éléments de l’imagerie chrétienne de Noël, comme les étoiles ou les clochettes.
… en Allemagne

En Allemagne, Noël est plus qu’une fête : c’est un véritable art de vivre. En témoignent les nombreux marchés de Noël, la tradition persistante de Saint-Nicolas (le 6 décembre) – celui même qui inspira le Santa Claus américain, autrement dit, notre cher Père Noël (selon certaines rumeurs, bien sûr)… Beaucoup de cantiques de Noël ont d’ailleurs été composés en allemand, notamment par Jean-Sébastien Bach qui composa en son temps beaucoup de cantates pour Noël. Aujourd’hui, il reste quelques chants qui ont été réadaptés en différentes langues nationales.

Exemples de la Maîtrise de la Cathédrale de Strasbourg :

-    Stille Nacht, heilige Nacht. Le fameux chant écrit en 1816 par le prêtre autrichien Joseph Mohr, dont la musique fut composée deux ans plus tard par Franz Xavier Gruber, est donc la version originale de notre Douce nuit. Il existerait aujourd’hui plus d’une centaine de traductions en langue nationale.

-    Oh Tannenbaum. À l’époque de la conquête chrétienne en Europe, un travail d’assimilation des fêtes païennes a été effectué. Ainsi, l’ancienne « nuit des Merveilles » (Weihnacht, que l’on retrouve dans le mot allemand de Noël, Weihnachten) qui marquait le solstice d’hiver chez les barbes d’origine germanique, a été assimilée à la fête de Noël. Ce culte consistait en la célébration de la nature en hiver, et notamment du sapin, qui restait vert quand les autres arbres avaient perdu leurs feuilles. Il subsiste donc de cette acculturation la décoration du sapin, devenu l’un des symboles profanes de Noël. Nous retrouvons Oh Tannenbaum dans plusieurs langues, dont en français : Mon beau sapin.

… et dans les pays anglo-saxons !

Nous avons des sources précoces de chants de Noël en Angleterre, puisque les premiers Christmas carols datent du Moyen Âge. Certains étaient même accompagnés de rondes. C’est également dans la culture anglo-saxonne qu’il existe à l’heure actuelle le plus grand vivier de chants profanes. En effet, à l’image de Bob Dylan, entre le charity business autour de Noël développé depuis les années 1980 et les différentes reprises, il subsiste très peu de stars anglaises ou américaines qui n’aient jamais enregistré un disque de chants de Noël, que ce soit des reprises ou des créations originales.

Exemples

-    Johnny Cash, Joy to the world. Ce ‘Christmas carol’, le plus populaire en Amérique du Nord, a été écrit en 1719 par Isaac Watts et mis en musique un siècle plus tard sur une musique d’Haendel. La version de Johnny Cash nous apprend beaucoup sur l’importance des chants de Noël dans la culture américaine.

-    Edwin Hawkins Singers, Jesus, lover of my soul. Même si ce cantique a été composé au début du XVIIIe siècle par un pasteur méthodiste, Charles Wesley, qui quitta l’Angleterre pour évangéliser les colonies américaines, il garde son actualité, notamment grâce à cette version gospel.

-    Mariah Carey, Silent night. Voici enfin la version anglaise, la plus connue dans le monde, de Douce nuit / Stille Nacht.

-    Dean Martin, Silver bells. Composé au début des années 1950, ce chant profane raconte les vacances d’hiver en reprenant la thématique des cloches d’argent qui carillonnent. À l’image de cette version de Dean Martin, les chants de Noël américains ont été popularisés dans le monde entier par des crooners comme Franck Sinatra.

-    Wham !, Last Christmas. Un des avatars du Christmas charity business anglais, cette chanson de 1985 est devenue un des classiques des magasins lorsqu’il s’agit de créer une ambiance musicale lors de la période de Noël

-    Katy Perry, White Christmas. Un enregistrement de chants de Noël est toujours gage de respectabilité pour les artistes américains. La preuve avec Katy Perry, à qui on attribue pourtant une réputation sulfureuse, qui enregistre cette chanson composée en 1941 par Bing Crosby.

[deezer]http://www.deezer.com/fr/#music/playlist/xmas-2-35341988[/deezer]

(cc) deLaDominique [[Busy ☆]]

3 Responses to “Noël à l’unisson”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>