musique

2009 en musique : et ben p***, c’était chargé…

En 2009, forte d’un nouveau pouvoir d’achat non négligeable, d’un homme fou amoureux, du combiné Ipod/Itunes Store et des bons numéros des Inrockuptibles (à défaut d’y avoir postulé ^^), 2009 a comblé mes oreilles voraces.

En effet : plus de spectacles, de concerts, d’albums, d’expositions sous mes yeux. Je n’aurais jamais pensé autant profité de ma situation de Parisienne qui ne paie pas encore d’impôts et qui en profite donc pour dépenser sa paie sans concessions… Ça tombe bien, cela n’arrive pas souvent dans la vie, surtout en ce moment. Donc voici un petit récit de cette année 2009 démentielle.

En 2009, je me suis extasiée

Car la musique, c’est essentiellement fait pour ça. Et je dois dire que trois artistes m’ont particulièrement hérissé le poil.

  • 2009 en musique : et ben p***, c’était chargé…Ebony Bones! est pour moi l’artiste de l’année 2009. Je remercie Gispet de m’avoir prévenue du phénomène en ces lieux dès le mois de juillet. Depuis, j’ai vu la demoiselle deux fois en concert en un mois (le 5 août lors de la soirée africaine lors du festival FNAC Indétendances de l’Hôtel de Ville – bon cru, très bon cru –, et le 29 août à Rock en Seine) et je suis devenue hystérique rien qu’à l’évocation de Don’t fart on my heart.
  • 2009 en musique : et ben p***, c’était chargé…Charlie Winston. Oui, on l’a beaucoup entendu avec le Coming next du Grand Journal. N’empêche que des artistes folk de cette classe qui ne viennent pas du fin fond de l’Arizona, ça se remarque. Mon seul regret est de ne pas l’avoir vu à l’Hôtel de Ville le 7 août (contrairement à Tiny et ma chère cousine qui n’a pas manqué de me narguer à force de MMS…). M’en fous, je me console avec Kick the bucket.
  • 2009 en musique : et ben p***, c’était chargé…The Gossip : Dimestore diamond est une digne confirmation de Standing in the way of control. Et Beth Ditto est définitivement mon idole. Sur ce coup-là, j’envie Mado75. Mais j’irai en mai 2010, j’irai ! En attendant, je m’entraîne à me foutre à poil de concert avec Beth sur Heavy cross.
  • En 2009, je me suis trouée le derche
    Cette année a été effectivement riche en surprises. Qui aurait pensé qu’en 2009 :
  • 2009 en musique : et ben p***, c’était chargé…Les Black Eyed Peas sonneraient comme du sous-David Guetta ? Certes, je me suis bien éclatée sur I gotta feeling, mais quand j’ai découvert qu’ils avaient été capables de ça tous seuls, je me suis dit : Mais merde, ils sont tellement has been pour avoir fait des trucs pareils ?
  • 2009 en musique : et ben p***, c’était chargé…André Manoukian n’était pas qu’un philosophe érotomane ? Et oui, c’est aussi un pianiste de jazz comme on en fait depuis tout récemment dans le Moyen-Orient, c’est-à-dire avec des mélodies faussement naïves et une vraie sensibilité. Pour l’avoir vu dans le cadre de Jazz à Saint-Germain en mai, ce fut une bonne surprise… Découvrez-le par La fenêtre d’Orient.
  • 2009 en musique : et ben p***, c’était chargé…Coldplay pouvait être aussi génial ? J’ai acheté Viva la vida fin 2008, ma soeur aussi, et les deux spécialistes de brit-pop que nous sommes sont unanimes : c’est le meilleur album de la décennie. Coldplay a fini d’être larmoyant pour devenir enfin quelque chose de brut, d’émotionnellement fort… La preuve avec Lovers in Japan/Reign of love.
  • 2009 en musique : et ben p***, c’était chargé…Une fille encore plus moche que moi pouvait avoir du succès ? En interprétant I dreamed a dream à l’émission Britain’s got talent, Susan Boyle a prouvé que la valeur n’attendait pas le physique de Bar Refaeli. Même avec un énoooooorme travail de relooking, elle restera toujours cette personne un peu gauche dont on a découvert par hasard qu’elle était un phénomène de foire.
  • 2009 en musique : et ben p***, c’était chargé…Michael Jackson n’était pas un lutin immortel ? Pour des milliards de personnes, la Terre s’est arrêtée de tourner ce 25 juin 2009. Il préparait son retour… Franchement, c’est un signe du destin, même s’il s’est fait apparemment assassiné. En guise de testament, il nous a laissé This is it.
  • En 2009, j’ai écouté Ouï FM
    Avec Nova et TSF Jazz, ce sont mes radios à Paris lorsque je suis avec Tiny. Je reste donc fidèle à cette sympathique radio malgré mes mises en garde. Et donc j’ai eu quelques coups de cœur pour 2009 :
  • 2009 en musique : et ben p***, c’était chargé…Exsonvaldes. Bon, je le répète encore, je ne vais pas vous rabâcher la tête… Je les ai vus plusieurs fois en concert, je les ai même soutenus à donf lorsqu’ils ont été sélectionnés pour Ouï loves Myspace… Et si vous ne les connaissez toujours pas, voici leur morceau Lali.
  • 2009 en musique : et ben p***, c’était chargé…La Casa. Ce petit groupe de Manceaux ont frappé à mes oreilles avec leur deuxième single, La lune, que Tiny n’arrêtait pas de me chanter au printemps. Les ayant vus à l’Hôtel de Ville. Ouais, ce ne sera pas une grosse carrière, mais ils sont appelés à durer dans le paysage musical français.
  • 2009 en musique : et ben p***, c’était chargé…Quidam. Parce que Nos souvenirs  est la chanson de nos retrouvailles avec Tiny en février, quand nous nous enlaçions sur cette chanson en appréciant ces moments de bonheur après avoir risqué de se perdre…
  • 2009 en musique : et ben p***, c’était chargé…Second Sex. Parce qu’avec un titre comme J’ai couché avec le diable, ils font partie des bébés rockers, mais ils sont tout de même moins gnan gnan que les BB Brunes, donc plus matures.
  • 2009 en musique : et ben p***, c’était chargé…Kings of Leon. Certes, ils ne font pas dans la finesse, mais plutôt dans le riff lourd avec Sex on fire, mais je trouve cela plutôt efficace.
  • 2009 en musique : et ben p***, c’était chargé…Franz Ferdinand. Toujours aussi dandys, toujours aussi brit-disco, leur troisième album est encore une pépite d’où est tirée Lucid dreams. Je suis over fan fan fan…
  • 2009 en musique : et ben p***, c’était chargé…Revolver. Et encore merci à Jess. Ces petits jeunes sont tout simplement les Franz Ferdinand français, même s’ils chantent en anglais.
  • En 2009, je suis allée en concert
  • Et pas qu’un peu, mon neveu. Entre les copains à aller voir jouer, les sorties au centre tchèque, au théâtre, voire en plein air, 2009 a été une régalade du spectacle vivant. Voici mes concerts les plus marquants :
  • 2009 en musique : et ben p***, c’était chargé…Arthur H à l’Olympia. Tiny venait de me reconquérir quand il me lance : On se ferait bien Arthur H ?, d’autant plus qu’il n’arrêtait pas de chanter I wanna dance with Madonna… Bref, j’ai découvert un artiste vraiment génial à quelques jours de mon anniversaire, comme une impression d’Abondance…
  • La fête de la musique à Vincennes. Avec ces trois excellentes découvertes que sont Emily Loizeau (dont je fredonne Sister en permanence au bureau),  Sophie Hunger (à l’accent suisse allemand tellement charmant et au Teenage Spirit) et Paolo Nutini (dont sa petite Chamber music me rappelle la maison… Voui, c’est cliché, mais si j’imagine mon retour à la maison avec des flutiaux irlandais…), j’ai passé une excellente journée.
  • 2009 en musique : et ben p***, c’était chargé…Cheveu. Je ne les ai pas vu – ils sont passés vendredi après-midi, lorsque j’étais encore au boulot –, mais j’ai découvert Lola Langusta sur la compil qui était distribuée. Un grand regret m’étreint.
  • 2009 en musique : et ben p***, c’était chargé…Passion Pit. Comme Birdy Nam Nam, j’ai un peu survolé leur concert. Je venais d’arriver le vendredi soir, je suis allée aux toilettes et me substanter avant la déferlante Madness. J’ai trouvé le son sympa. Depuis, Sleepyhead est devenu un de mes titres-vitamines.
  • 2009 en musique : et ben p***, c’était chargé…Eagles of Death Metal. Malgré leur nom, ces adeptes du rock psychédélique ne mangent pas du tout de ce pain-là. Entre rock vintage et déclarations d’amour, un petit concentré de bonheur. Et si ils Wannabe in LA, je veux bien y aller avec eux.
  • 2009 en musique : et ben p***, c’était chargé…The Prodigy. Invaders must die, but Prodigy will never die. C’est ce que je me suis dit à la fin de ce concert apocalyptique, alors qu’Omen sifflait encore dans mes oreilles en rentrant chez moi.
  • En 2009, je me suis cultivée
    Car la musique, c’est aussi une affaire d’intellect, j’ai aussi écouté de la musique avec mon cerveau, en allant à diverses expositions et conférences :
  • 2009 en musique : et ben p***, c’était chargé…Expo Gainsbourg à la Cité de la Musique. J’aimais déjà les chansons de l’homme à tête de chou. J’y ai découvert un artiste à l’univers très développé, entre la musique, la peinture, le cinéma, l’éducation reçue, ses voyages, ses rencontres… Bref, j’attends de plus avec impatience la Vie héroïque de Joann Sfar. En attendant, voici Bonnie & Clyde.
  • Conférence Britney Remix au Centre Pompidou. En tant que travailleuse de la culture, même si la forme de cette conférence ne m’a pas paru audible, cela m’a posé des questions sur le rapport de la société contemporaine à la culture, et plus exactement à la musique. Bon, c’était au mois de juin, il faisait chaud, mais c’était quand même une assez bonne idée. Et puis de grandes prestations scéniques, notamment Gimme more par Viande Pétrole.
  • 2009 en musique : et ben p***, c’était chargé…We want Miles à la Cité de la Musique. Là aussi, une excellente idée. Car à force de ne voir dans le jazz que Stan Getz et Dave Brubeck, j’avais oublié cet artiste majeur qui a quand même redéfini en partie le jazz moderne. L’expo est tout simplement sensationnelle et extrêmement documentée. Mais si vous n’avez pas l’occasion d’y aller avant janvier, je vous laisse en compagnie de Jean Pierre.
  • En 2009, j’ai vécu un summer of love
    Certes, il s’est plus passé dans mon bureau, le summer of love, mais cela ne m’a pas empêché de flâner et de rêver dans les rues.
    Tout d’abord, la perspective de passer le peu de vacances qui me furent octroyées avec Tiny me mit dans un état proche de la béatitude, proche de Knockin’ on heaven’s door… Et avec la chaleur, je ressors mes frusques hippies While my guitar gently weeps sur les pelouses. Vint septembre et mes vacances en Toscane. Je me disais I want to know… Vorrei sapere. Et résultat : je joue encore La mélodie du bonheur avec Tiny.
  • Cet été a aussi été marqué par une volonté d’évolution en tant que musicienne. Je me suis souvenue que j’aimais bien la musique brésilienne. Et à force de me fredonner Chega de saudade pour chasser mon chagrin de me voir séparer de Tiny pour quelques semaines, je trouvai mon évolution.
  • C’est en écoutant en boucle la Patuscada de Gandhi de l’ami Gilberto Gil que je trouvai mon idée de reconversion. C’est ainsi qu’à la fin du mois de septembre, j’intégrai une batucada qui me fit découvrir d’autres traditions de percussions brésiliennes comme le maracatu. Ouf !
  • En 2009 enfin, j’ai malheureusement écouté de la merde
    Car la musique, comme la vie, c’est un peu comme une boîte de chocolats : on ne sait jamais sur quoi on va tomber. Et fortes de cette maxime à la Forrest Gump, mes oreilles ont vraiment perdu espoir concernant certains chocolats que j’ai trouvé écœurants ou avariés.
  • 2009 en musique : et ben p***, c’était chargé…MGMT, Kids. Mais attendez, les filles : je ne comprends pas le besoin pour certaines de piquer des crises d’hystérie complète. Ce sont des gosses qui ont zéro émotion et qui veulent nous faire croire qu’ils sont révolutionnaires. Ben si c’est ça, la musique au XXIe siècle, autant devenir sourd.
  • 2009 en musique : et ben p***, c’était chargé…Miley Cyrus, The Climb. En ce moment, je compte le temps qu’il reste avant que cette petite connasse ne se crashe la gueule en beauté. Je sais, c’est sévère, mais des trucs comme ça, on se demande comment ça survit. Mais merde, les parents, éduquez correctement vos gosses ! En même temps, je pourrais vous épargner de faire mon Jean-Pierre Coffe…
  • 2009 en musique : et ben p***, c’était chargé…Sliimy, Wake up. Quitte à vraiment sortir un mec de Saint-Étienne, autant sortir Mickaël Furnon. Il est peut-être dépressif profond, mais il a au moins des paroles d’un niveau intellectuel correct.
  • 2009 en musique : et ben p***, c’était chargé…Patrick Sébastien, Ah si tu pouvais fermer… Comme qui dirait : charité bien ordonnée commence par soi-même.

Et pourvu que ça dure en 2010…

[deezer]http://www.deezer.com/fr/music/playlist/2009-35187944[/deezer]

11 Responses to “2009 en musique : et ben p***, c’était chargé…”

  • Rock’n roll ! T’as eu une super année dis moi :) Pour écouter du bon son, faut bien écouter un peu de merde alors aucun regret, je connais pas tout dans ta liste alors je vais me pencher dessus, y a une chanson qui est passé sur Oui fm (oui au boulot c’est ce que j’écoute moi aussi) dont je connais pas le titre et ça m’énerve. Tout ce que je sais c’est que c’est une fille qui chante et c’est assez rythmé, ça fait léger. Et je pense pas que ça soit Gossip (qui roxx).

  • Et attends, l’article n’est pas fini…

  • Avatar de Aud
    Aud

    @ Storia: ma belle, un doute m’habite quand tu parles des BEP ou de Guetta…tu ne critiques pas hein?!! Non, mais juuuste pour être suuure quoi. Parce que je le prendrais très mal si c’était le cas :P

  • Ravie de t’avoir fait découvrir Ebony Bones !

  • @Aud : Oh que si, je critique. Parce qu’en tant que clubbeuse, tu n’as pas connu le son premier de David Guetta, ni même celui de Martin Solveig ou Bob Sinclar… Et malheureusement, qualitativement, ce qu’ils faisaient dans les années 1990, et ben c’était nettement meilleur. Donc oui, le fait que les BEP fassent aujourd’hui du sous-David Guetta, ça me déprime. Désolée.

  • Maaaaaaaaaaaaaaaaaaiiiiiiis il est trop cool, Sliimy… :(

  • Avatar de Aud
    Aud

    @ Storia: donc à 7 ans, tu allais déjà en boite? :D non parce que tu sais que nous avons le même age hein chère amie^^ Bon sinon, c’est ton avis, je le respecte. Mais moi j’adooooooore!!!!! C’est comme Lady Gaga, avec un peu de vodka, une belle piste de danse…c’est partyyyyy ;-) Papaaaaarazzziiiiiiiiiii

  • Ebony Bones, Charlie Winston, Exsonvaldes, Revolver, ta selection Rock en Seine… J’ai plein de trucs à découvrir là, merci… Quant à BEP, je partage l’avis.

  • j’aurais aimé voir l’expo Gainsbourg…

  • @Rose H : J’ai envie de lui coller mon poing dans sa gueule… C’est physique.
    @Aud : Je n’allais pas en boîte, mais mes parents organisaient des soirées disco super hype pour l’époque. Donc oui, j’ai été clubbeuse dès l’âge de 2 ans…
    @IJ : Merci
    @Mimi : Alors attends avec impatience le film de Sfar…

  • Le charmant accent suisse-allemand de Sophie Hunger… ça fait plaisir à lire. Nulle n’est prophète en son pays..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>