Coeur

Du sucre sur ta peau et dans tes oreilles…

Article sélectionné par Cécile-n lors de sa semaine de rédaction en chef

Quand on pense à quelque chose de doux et d’agréable en bouche, on pense irrémédiablement au sucre (mais aussi à autre chose, mais cela conviendra à la suite de mon propos).

Du sucre sur ta peau et dans tes oreilles…C’est la première saveur qu’apprécie le fœtus dans le ventre de sa mère, et c’est pour cette raison qu’il y a autant de diabétiques sur cette terre. En tout cas, le sucre nous calme – oui, oui, c’est hormonal – et nous donne une intense sensation de bonheur. Voui, madame, comme le sexe. Vous avez donc compris où je veux donc en venir.

Dans l’art, les sentiments et les relations humaines peuvent être assimilés aux saveurs. L’acidité pour des relations tendues, orageuses, voire explosives (quand cela tourne au vinaigre…), l’amertume pour caractériser un amour déçu ou une trahison, le sel pour des relations plutôt intellectuelles, mais très disputées… Il reste donc le sucre pour des relations câlines, sensuelles (voire sans suite, comme dirait le poète à tête de chou).

Par conséquent, lorsqu’on veut exprimer son amour, voire son désir le plus inavouable, rien de tel que des paroles sucrées. Comparaison des parties intimes comme des douceurs, exhortations à croquer son partenaire… Les allusions peuvent parfois être doucereuses, parfois coquines, voire pornographiques, notamment lorsque c’est le poète à tête de chou sus-cité qui s’y colle.

Voici donc un petit tour d’horizon de ces allusions coquines et sucrées en 11 chansons :

- Indochine, Le baiser. Et ta peau se mouilla, elle aura comme un goût, un goût de lait-eh… Nicola Sirkis décrit à sa manière les sens en éveil que provoque un petit bisou avec son/sa partenaire… La chanson la plus minimaliste d’Indochine est aussi la chanson la plus chargée émotionnellement parlant.

- Olivia Ruiz, La femme-chocolat. Parce que la femme est trop gourmande, elle rêve de devenir gourmandise pour l’homme qu’elle aime. Audacieux.

- Gullivan, Nuit humide. Courons ma mignonne, croquons dans la pomme, ne me fais pas faux-bon, je suis tendre et bon. C’est avec cette exhortation lancée un soir de printemps par un collégien guitariste que je tombais réellement amoureuse pour la première fois, même si ledit guitariste ne me rendit pas cet égard. Même si je ne comprenais pas l’allusion coquine du haut de mes 13 années, je fus mordue telle une pomme nouvellement cueillie…

- Serge Gainsbourg, Les sucettes. Le titre le plus évocateur de la chanson française, s’il était vraiment innocent chanté par France Gall, le devient beaucoup moins lorsqu’interprété par son créateur…

- Lio, Banana Split. Même si elle avait à peu près l’âge de France Gall lorsqu’elle interpréta ce tube, Lio était déjà très… euh… mature pour ses 17 ans…

- Ginette Garcin, Les nuits d’une demoiselle. Je maudis encore Deezer de ne pas avoir intégré l’originale de Colette Renard, mais même avec Ginette Garcin, c’est toujours une joie d’entendre Je m’fais sucer la friandise… Je m’fais picorer le bonbon…

- 50 Cent, Candy Shop. Un texte gainsbourien sans la classe : Je t’emmènerai au magasin de confiseries, je te lècherai comme une sucette… Bref, même si l’évocation reste rigolote, cela fait comme un abus de sucreries…

- Suzanne Vega, Caramel. Cela ne sert à rien de rêver au caramel, d’évoquer la cannelle et de t’attendre… Cela me rappelle une histoire sensuelle et sans suite avec un certain marin à la peau caramel. Une belle chanson sur le désir, l’attente, la frustration…

- D’Angelo, Brown Sugar. Celle-là, c’est spéciale dédicace pour Bake :p. Quand un homme se prend à rêver d’une demoiselle comme d’un morceau de sucre… Comme c’est mimi…

- Kelis, Milkshake. Quand on regarde le clip, c’est fou ce que Kelis est capable de faire avec du lait… Comme elle dit elle-même : The boys are waiting…

- Little Richard, Tutti frutti. Ah ça, on a beaucoup prêté d’allusions à cette chanson. Soit le tutti frutti correspond à un jeune homme qui séduit toutes les filles, soit qu’il fait feu de tout bois et qu’il ne serait pas contre faire une douche avec ce rugbyman (oups, savonnette ;))

[deezer]http://www.deezer.com/fr/music/playlist/miam-34580592[/deezer]

Maintenant, régalez-vous, repaissez-vous de sucre dans vos oreilles, pour en déguster aussi sur la peau de votre partenaire…

(cc) Sister72

2 Responses to “Du sucre sur ta peau et dans tes oreilles…”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>