Humeurs

Le lutin photographe du Père Noël

Nous sommes le jeudi 26 novembre 2009. Le week-end prochain, comme tous les ans depuis 2001, une association dont je fais partie organise un marché de Noël dans mon village breton. Cette association existe depuis 1979, mais ce n’est que depuis son 20e anniversaire qu’a été élaborée cette idée en hommage à la culture allemande que nous promouvons à notre échelle (puisque ladite association est un comité de jumelage entre mon village et un village allemand).

Le lutin photographe du Père NoëlDepuis 2004 et les progrès en matière de photo et d’impression numérique, je suis donc lutin photographe du Père Noël. Déjà, nous estimons avoir beaucoup de chance d’avoir réussi à booker le Père Noël tous les derniers week-ends du mois de novembre, car s’il y a bien quelqu’un qui ne fait pas les 35h durant cette période, c’est bien lui.

Tous les ans, chacun de nos marchés de Noël se retrouve égayé. Le Père Noël prend soin de passer dans tous les rayons du marché, voir chaque artisan… Et il rencontre les enfants. Il essaie de discuter avec eux (quand ils ne s’enfuient pas…) et leur donne des bonbons.

Mon job, dans ce cas, est d’immortaliser pour les parents ces moments. La plupart du temps, on installe une tenture, on installe un sapin décoré et des chaises. Que voulez-vous, le Père Noël est un invité de marque, il fait sa tournée promotionnelle dès le début du mois de novembre…

La plupart du temps, ce sont les parents qui veulent faire prendre les enfants en photo. Soit pour offrir aux grands-parents (moi-même j’ai subi cette épreuve bien kitschouille étant petite, avec ma sœur), soit pour se persuader encore un petit bout de temps qu’il subsiste un tant soit peu d’innocence à leurs enfants. Beaucoup d’enfants, surtout les plus jeunes, sont réticents à se laisser compromettre avec un vieil homme barbu. J’assiste parfois à de véritables crises de nerfs d’enfants ainsi « abusés » par leurs parents.

Parfois, je retrouve beaucoup de poésie dans les rencontres avec le Père Noël. Mais ce n’est pas le fait des enfants. Non, les plus jolies rencontres que j’ai photographiées sont avec les personnes âgées et handicapées. Lorsque les pensionnaires de la Maison de retraite sont de sortie, beaucoup d’entre eux sont ravis de se faire photographier auprès du gros bonhomme en rouge. Pareil pour les personnes logées dans des SAT.

Voilà ce que moi, en tant que lutin, j’aime photographier. La poésie qui émane de la rencontre avec le Père Noël. Les promesses de joie que sa personnification évoque. Ce que les contes de fées arrivent encore à provoquer chez les personnes cassées par la réalité. Car se faire photographier avec le Père Noël, c’est admettre que l’on rêve encore un peu, qu’il subsiste encore un peu d’espoir quand la situation est trop dure…

Je suis donc le lutin photographe du Père Noël. Et tant que j’arriverai à faire rêver ne serait-ce qu’une personne que j’aurai photographiée, je croirai toujours à l’esprit de Noël…

(cc) kevindooley

3 Responses to “Le lutin photographe du Père Noël”

  • L’esprit de Noël est en toi Storia. Bon week-end de lutin et je te souhaite des rencontres magiques derrière ton objectif.

  • C’est très chouette ce que tu fais.
    Je sais que tu n’as pas besoin de l’entendre ( euh… dans ce cas si de le lire) mais je te le dis quand même naaaaaaa!
    Et cette photo est top! C’est toi qui l’as prise?

  • Non, je n’ai pas pris la photo. Mais ce week-end, j’ai encore eu le droit à mon lot de petits bout’chous terrorisés et d’enfants qui regardent ce drôle de monsieur en rouge avec un mélange de curiosité, de terreur et d’envie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>