râleuse

J’ai choisi d’être manipulée

Samedi soir, j’étais en sociabilité chez Tiny. Je dînais avec une amie et son nouveau compagnon. Me sachant catholique pratiquante, cet homme très cultivé me dit :

manipulee-storia1Tu es consciente, Giovanna, que tu es manipulée.

Ce à quoi je lui répondis :

Mais j’en ai tout à fait conscience, puisque j’ai choisi d’être manipulée. J’évolue dans un milieu où l’on se doit d’avoir des opinions bien arrêtées, même si j’ai quand même le droit de donner mon avis…

Je constate qu’aujourd’hui, la manipulation se doit d’être pour l’être humain comme une gousse d’ail pour un vampire : un repoussoir absolu. Car aujourd’hui, tout homme se doit d’avoir une pensée libre de toute entrave idéologique pour savoir se comporter dans une société démocratique et respectueuse des droits de l’homme. Tu as le droit d’avoir ton idéologie, mais par contre, tu ne l’affiches pas en public. Tu seras sinon considéré comme un mouton de Panurge naïf et obtus.

C’est que les idéologies d’antan ont été remplacées par de nouveaux discours, qui paraissent aux foules beaucoup plus ouverts. Le réchauffement climatique, les droits de l’homme, la globalisation économique sont autant de nouveaux dogmes que les masses ont su adopter au sein de leurs sociétés. Alors bien sûr, en ayant rejeté les valeurs dévolues au christianisme, les sociétés contemporaines sont persuadées d’avoir accédé à la pensée libre.

Résultat, beaucoup de mes contemporains, s’inspirant de l’esprit des Lumières, se déclarent libres-penseurs. Ils se persuadent qu’ils se sont affranchis de toute intervention extérieure dans leur raisonnement et qu’ils sont capables de tout accepter au nom de leur ouverture d’esprit. Bien sûr, tant que cela ne touche pas à l’horreur…

Et pourtant, combien de choses nous manipulent jour après jour. Si ce n’est notre background familial, social ou professionnel, c’est le discours des politiques, des militants, de la publicité… Bref, que nous le voulions ou non, même si nous réussissons à nous affranchir de nos divers backgrounds, il y aura toujours une ligne de conduite que nous adopterons. Car se détacher des modèles sociaux établis revient à s’exclure définitivement de la société…

C’est pourquoi je dis que j’ai choisi d’être manipulée. J’estime, dès lors, que dès qu’on assume le fait qu’on est un être manipulable, on se retrouve beaucoup plus sensible aux discours que l’on reçoit jour après jour. Les libres-penseurs, de ce point de vue, me navrent : à mon sens, ils sont encore plus manipulables que moi.

Car il faut bien comprendre que le fait que j’affirme avoir choisi la manipulation revient à tenir un discours manipulateur auprès de mes détracteurs. J’en veux pour preuve la réponse que j’obtins de mon interlocuteur de samedi :

Franchement, Giovanna, j’admire ton ouverture d’esprit…

(cc) Chaulafanita

9 Responses to “J’ai choisi d’être manipulée”

  • Hi, hi, hi : “Les libres-penseurs, de ce point de vue, me navrent : à mon sens, ils sont encore plus manipulables que moi.”… Ben oui, c’est souvent ça, tu vises juste encore une fois.

  • Je suis comme je suis, mais en ayant appris à débattre avec des “libres-penseurs”, j’ai compris à quel point leur discours pouvait être manipulable…

  • super, super article. Je plussoie à mort. La libre pensée véritable n’existe pas, à moins d’arrêter de penser tout court (t’es sûr que t’as rien pompé à droite et à gauche au moins).

  • j’applaudis!!! moi ça me fait chier les empêcheurs de tourner en rond qui n’ont rien d’autre à foutre qu’à venir te donner des conseils de vie, que tu n’as jamais demandé parce que t’aimes bien ta vie en fait vu que tu choisis ce que tu fais….oui manipulables à souhait…on dirait que les gens ont peur d’être enfermés dans je ne sais quoi, et donc ils s’enferment forcément dans cette envie de ne pas l’être…mais avec d’autres gens comme eux. Les gais lurons ouverts d’esprit….j’en connais plein, et ils ne savent pas que ce sont mes comiques préférés.

    @GS: si j’essaie d’arrêter de penser tout court, je pense que je suis entrain d’arrêter de penser tout court….t’as une solution stp?

  • LOBOTOMIE PAPA LOBOTOMIE MAMAN hum. Désolay.

  • @GS chérie : c’est curieux que tu me parles des BxN :) Je me suis beaucoup inspirée à un moment du discours et surtout de l’énergie punk pour défendre l’idéologie que je défends, quitte à choquer mes amis pour qui Dieu Akhbar par mon prosaïsme et mon absence complète de prosélytisme. Je n’ai pas envie que Tiny vienne à la messe avec moi (c’est mon problème), du moment qu’il me laisse parler de religion à nos enfants (éventuellement si je ne l’ai pas largué d’ici là…)

  • @ storia : c’est marrant parce que pas mal de cathos que je connais sont assez mordus de punk ^^. Pour les gamins je trouve normal de leur parler de religion (et même de les baptiser, soyons fous). Je ne pense pas que ça empêche de choisir sa religion ou son absence de religion, par contre je trouve important d’expliquer aux enfants leur socle culturel, et en ce qui te concerne ta religion, étant donné que c’est une part importante de la personne tu es.

  • Disons que, dans un sens, le punk, comme tout discours à consonance politique, voire dictatorial, peut être quelquefois considéré comme un plagiat du discours religieux…

  • moi aussi je suis d’accord , tu diras à ton pote qu’il lise le livre “tous manipulables, tous manipulateurs” Nous sommes tous manipuler dans notre vie quotidienne par les médias/ le conseiller financier de notre banque/la pub/ les gens/ la coiffeuse du coin qui a juré sur la tete de toute sa famille que dans son salon on utilise pas des produits avec silicone (mouais j’y crois moyen)/ les produits du supermarché garanti 100% bio etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>