Culture

Sandra Nkaké is the new Grace Jones.

http://www.youtube.com/watch?v=9GiEQKa4yvI&feature=player_embedded

Sandra Nkake, pour ceux qui ont écouté, écoutent ou écouteront Radio Nova, c’est cette femme qui posait sa langoureuse voix sur Sex Friend, le morceau de Booster. Sous le charme, il a fallu qu’en grande curieuse que je suis, je fasse de plus amples recherches sur la damoiselle. Ma quête a été récompensée : Sandra Nkake est la nouvelle Grace Jones. Du moins pour moi. Et elle le prouve avec ce clip, Happy, premier extrait de son premier album, Mansaadi.

Sandra Nkaké is the new Grace Jones.Avec l’aimable participation de Jules-Edouard Moustic, l’éternel et inénarrable journaliste de cette lointaine contrée qu’est le pays du Groland, Madame Nkake nous offre un clip déjanté à souhait.

Elle m’est déjà foncièrement emblématique. Tant d’humour, tant de talent, tant de beauté réunis dans une seule et même personne, so Grace ! Je suis fan de la première heure.

Cerise sur le gâteau, elle est originaire du Cameroun, tout comme moi, alors je ne peux que m’incliner. Ça change de Yannick Noah, cela va sans dire.

Sandra, merci infiniment, et longue vie. A défaut d’être à Douala en décembre, j’essaierai de me pointer au moins à l’un de vos concerts, être là à écouter en live Happy, Sex Friend (maybe?), Your Thang, j’aimerai tant être frappée par la Grâce.

One Response to “Sandra Nkaké is the new Grace Jones.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>