Back Room

De l’initiateur

Nous avons toutes rêvé au moins une fois du prince charmant. Vous savez, ce beau gosse sur son cheval blanc qui nous enlèverait pour vivre le plus beau des bonheurs conjugaux… Qu’est-ce que ça nous a foutu dans la m***, question sentiments, hein ? Attendre pour la première fois qu’il nous aime et que nous l’aimions. Et surtout, pour certaines d’entre nous, en garder un très mauvais souvenir et une rancœur tenace contre les hommes…

De l’initiateurMalgré tout, ce mythe est prolongé au XXIe siècle grâce à un avatar d’amant : l’initiateur. Tel Humbert Humbert répondant au désir de sa Lo, il fait sauter nos inhibitions pour envisager une vie sexuelle épanouie. Parfois, on en tombe amoureuse, mais c’est justement cet homme qui nous fait apprendre qu’en amour, le sexe est un moyen et non une fin. C’est un amant d’une rare qualité. Parfois même, son seul problème est qu’il est généreux de sa personne, au point d’être initiateur en série…

Attention, cependant. Tout quadra (ou plus) assez vieux beau pour trouver quelque charme à vos yeux n’a pas forcément le profil d’un initiateur. Bien souvent, les filles tombent dans le panneau du vieux vicelard qui se tape une petite jeunette pour oublier qu’il aura bientôt besoin de Viagra et de touchers rectaux réguliers. Voici donc la manière de distinguer le vrai initiateur du faux :

- Lors de votre rencontre : Le vrai initiateur a des sujets de conversations (musique, art, économie, Affaire Polanski) et respecte vos opinions. Le faux initiateur se la raconte (il est dans le bizness, voire le show-biz si vous êtes vraiment cagole) et essaie de vous jeter de la poudre aux yeux.

- Au restaurant : Le vrai initiateur vous regarde dévorer avec appétit votre salade Caesar et a la gentillesse de régler la note, même si vous avez pris du homard arrosé de Château Yquem. Le faux initiateur vous emmène chez Léon de Bruxelles (car il aime les moules… vous voyez le niveau), se moque de vous si vous chipotez dans votre assiette et balance On fait moit-moit ?

- Prendre un dernier verre : Le vrai initiateur vous raccompagne tranquillement, sans se presser, et ne vous saute pas dessus arrivé à l’appartement. Le faux initiateur vous pelote la cuisse dans la voiture/le taxi et ne vous laisse même pas le temps d’entrer la clé dans la serrure.

- Au lit (puisque c’est ça qui nous intéresse) : Le vrai initiateur est sensuel, doux et explique bien comment il faut faire pour le caresser, il attendra de vous que vous fassiez de même. À défaut, il vous explorera et vous fera découvrir des zones érogènes insoupçonnées. Le faux initiateur vous caressera de manière machinale, gueulera si vous ne savez pas faire une fellation comme il faut et sera persuadé qu’il est un bon coup.

- Le lendemain matin : Le vrai initiateur vous réveillera en douceur et avec tendresse. Le faux initiateur sera parti en douce.

- Relations : Le vrai initiateur sera votre confident, un ami très cher et, avec beaucoup de bol, votre mari (s’il arrive à arrêter d’être un initiateur en série). Le faux initiateur sera un fuck friend un peu glauque qui n’aura aucune considération pour votre vie personnelle.

- Fantasmes (car on en réalise, avec un initiateur) : Le vrai initiateur vous laissera toujours l’initiative de réaliser vos fantasmes. Il vous soumettra les siens, mais en aucun cas, il ne vous obligera à vous soumettre à son bon plaisir. Le faux initiateur, sous couvert de vous initier, vous obligera parfois à vous habiller en pute et à faire des trucs assez crades en club échangiste.

- Au final, même si vous en tombez amoureuse : Le vrai initiateur vous a fait du bien. Le faux initiateur vous a fait souffrir.

Bien sûr, je caricature. Mais en ce qui me concerne, j’ai rencontré un vrai initiateur. Il reste encore à l’heure actuelle un vrai confident et un ami sincère, bien que nos chemins se soient séparés (du moins, géographiquement). 15 ans de plus que moi, un physique qui a dû être très agréable il fut un temps, et un homme d’une compagnie délicieuse.

Il m’a permis de me faire comprendre que j’étais désirée et désirable avec mes presque 100 kgs, et ça, je ne l’en remercierai jamais assez. J’ai appris avec lui à dissocier le sexe et les sentiments, et à comprendre que les deux réunis étaient encore meilleurs. Même si je me suis surprise lorsque nous nous sommes rencontrés à en tomber quasiment amoureuse, j’ai tout de suite su que l’amour n’aurait fait que gâcher cette initiation.

Je souhaite à toutes les femmes qui me liront d’avoir rencontré ou de rencontrer un jour un vrai initiateur. Rien de tel, en effet, pour envisager sa vie amoureuse de la manière la plus sereine qui soit.

(cc)  VlaD (DaV.)

3 Responses to “De l’initiateur”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>