Humeurs

Mon paradis c’est l’enfer

Ne me demandez pas comment j’en suis arrivée là. Je déambulais négligemment l’oreille collée à l’Iphone, les sacs de courses entre les dents quand soudain… PAF le chien. Flick Flack la girafe…
J’ai pas bien vu si j’étais partie avec classe et dignité sous les roues d’un bolide hors de prix ou aplatie comme une mouche sur le pare-brise d’un Bus touristique.

Mon paradis c’est l’enferEnfin au point où j’en suis peu importe, me voilà comme une dinde à faire la queue avec les autres gagnants du jour, un QCM entre les mains.
Bon on allez let’s go qu’on en finisse, on va pas y passer la journée, j’ai rencart avec des copines ce soir, un brunch demain, une manucure à finir…

Avez-vous respecté tout au long de votre vie les commandements suivants ?
- 1 : Un seul Dieu tu aimeras et adoreras parfaitement.
Oh mon chéri au point où j’en suis j’adore qui tu veux. Dieu, Abraham, Shiva, Di Caprio ou Louboutin, je ne suis qu’amour. Si si.

- 2 : Son saint nom tu respecteras, fuyant blasphème et faux serment.
Oh my God, oh my God, oh my God, ça commence mal. Merde pardon je voulais dire oh my Rabbit, oh my Rabbit… à priori vaut mieux la perversité que le blasphème.

- 3 : Le jour du Seigneur tu garderas, en servant Dieu dévotement.
Vous pouvez répéter la question ? Dévotement ? Et pourquoi pas bonne sœur pendant que vous y êtes. Mais c’est une blague ? Où est la caméra ? Me dites pas pendant que vous y êtes qu’il n’y de la place que pour les vierges !

- 4 : Tes père et mère tu honoreras, tes supérieurs pareillement.
Voilà je le savais. Je savais que ça allait mal finir tout ça : voilà comment avec un psy et des boss psychopathes on finit en enfer. On croit bien faire pourtant. Alors comme ça pour grimper aux nues faut se taper du Lexo en silence et supporter le harcèlement sexuel au bureau ? Ben elle est belle votre moralité messieurs. Je serais vous je ne ferais pas la fière.

- 5: Meurtre et scandale tu éviteras, haine et colère également.
Fastoche j’ai tué personne. Heu me demande si les envies de meurtre ça compte. Nan parce que si ça compte même pour moitié. Je pose 200 je divise par 2 je retiens 1. Et je suis dans la merde.

- 6 : La pureté tu observeras, en tes actes soigneusement.
Ok là c’est mort. Je sais moi aussi visiblement. Mais si je mettais qu’il y a eu pire que moi ? hein ? Bon ok ça fait un peu délatrice, mais ça dépend si le nombre de places est limité après tout. Je ne serai surement pas dans la zone VIP mais dans la moyenne des autres indigents.. Bon on va dire que j’ai été pure, une blanche colombe version blanc cassé. Et advienne que pourra ! Next

- 7 : Le bien d’autrui tu ne prendras, ni retiendras injustement.
Mais non je vole pas. A peine un baiser à droite à gauche, ça compte pas.

- 8 : La médisance tu banniras et le mensonge également.
Ouch, donnez moi une pelle je vais creuser moi-même là. Je ne médis pas je m’intéresse à autrui. Je ne mens pas, je garde parfois la vérité par-devers moi. Je proteste. Qu’on me passe le type qui a écrit ça ? On peut peut-être négocier non ? J’adore ce que vous faites…

- 9 : En pensées, désirs tu veilleras à rester pure entièrement.
La pureté encore ? En pensées ? ok là je suis ni blanc cassée ni beige clair. Je suis chocolat. Noir, le chocolat.

- 10 : Bien d’autrui tu ne convoiteras pour l’avoir malhonnêtement
Gnagnagna tu coucheras pas avec la femme du voisin. Ok le mari non plus. Ça va on a compris, vous êtes vraiment pas fun par ici !

Ayé j’ai fini. Pfff oh ça va, je le vois bien le mec au guichet avec son oreillette de Delarue, il se marre déjà. Pas la peine de m’enfoncer va. Dites le tout de suite que je suis cuite.

Quoi ? L’honnêteté et le repentir compte triple. C’est quoi ce délire on joue au scrabble là ? Je me suis écrasée contre un bus compte triple, avec trois Z et deux H ? Quoi ? je monte ? Z’êtes surs ,enfin je veux dire surs, surs ? Je prends l’ascenseur pour la pureté éternelle, la chasteté, les jardins d’Eden avec les anges en blanc ?

Oh. wouahou. En même temps, je crois qu’il faut que je réfléchisse, tout ça me parait si soudain. Je suis touchée n’en doutez pas. Honorée même. Mais enfin bon, ça fait bizarre tout ça. Ce changement de vie, un poil radical. Je suis pas sure d’être à la hauteur. Enfin rassurez moi, y’avait que des tueurs en série dans le tirage du jour ou quoi ? Hum, bon. Bref. Voilà voilà voilà… Surtout ne le prenez pas mal mais…

Hey dites ! Vous, oui vous là bas en blanc avec le stéthoscope autour du cou. Bougez un peu les fesses vous voyez pas qu’il y a urgence là ? Allez hop hop hop, passez moi sous 220 volt et que ça saute bande de feignasses ! Faites moi du bouche à bouche, mettez y la langue s’il le faut, mais réveillez moi bande de nazes… je veux sortir d’ici !!!

Désolée les gars vous aviez l’air super hein. Vraiment super boulot, super fringues, super ailes, si si. Changez rien. Mais croyez-moi je suis vraiment mais alors vraiment pas mure pour le 7e ciel en dehors des plans couettes, pour la bande d’eunuques, le flower power et les bons sentiments. Ah ça non… Rendez-moi plutôt immédiatement mon enfer personnel !

(cc) rodrigo senna

13 Responses to “Mon paradis c’est l’enfer”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>