musique

Rock en Seine 3 – Dimanche 30 août 2009 : Gimme some X/Love to survive…

Dimanche 30 août au matin, je nage dans une bulle de bonheur. Je n’ai mal ni à la tête, ni aux hanches. Bref, c’est un vrai bonheur de sortir dans un état sanitaire assez bon d’une soirée de folie. On se souvient de tout, on n’a pas fait chier ses amis, et on se fait même des démonstrations de bonheur (genre un massage après un concert bousculé…). Bref, j’ai l’esprit zen pour cette ultime journée de bonheur musical.

Ma collègue est en retard, mais ce n’est pas grave, on est dans la joie et dans la bonne humeur. Il fait beau, c’est la fin de l’été et on en profite pour emmagasiner du soleil pour tout l’hiver qui viendra. Que dis-je… Je divague au bord de la fontaine de St-Cloud et en voyant passer ces gens assoiffés de musique et de sourires. Ma collègue débarque vers 15h, alors que je suis attablée devant la scène de l’Industrie… L’après-midi musicale peut commencer.

  • Rock en Seine 3 – Dimanche 30 août 2009 : Gimme some X/Love to survive…15h15 : Scène de l’Industrie – Lilly Wood and the Prick
    Ben et Nili, petit duo francilien, s’écoute bien en début d’après-midi. Une voix très prenante, une fille au look un peu surnaturel, une guitare un peu lancinante, des boîtes à rythmes, bref, un petit retour à la new wave avec un petit peu plus d’optimisme. Les gens bougent leurs corps et clap des hands, c’est exactement ce qu’il faut pour réveiller les petites hanches engourdies des stage diving de la veille…
  • Rock en Seine 3 – Dimanche 30 août 2009 : Gimme some X/Love to survive…15h50 : Scène de la Cascade – Robin McKelle
    Nous décidons donc, les six acolytes, de nous sustenter avec un délicieux smoothie (pastèque-pomme-mangue-citron pour moi, un régal), puis de nous séparer. En effet, ma collègue et #1 décident d’attendre Hindi Zahara à la scène de l’Industrie, tandis que les autres, nous décidons de nous diriger vers la Grande scène pour Macy Gray. En attendant, je suis quelques volutes de la voix de cette charmante jazzwoman, dont la présence dans ce festival semble presque irréelle. Un surplus de volupté dans ce moment qui en était déjà bien rempli… Merci Madame à la présence incongrue dans ce festival qui ne semblait pas symboliser votre douceur…
  • Rock en Seine 3 – Dimanche 30 août 2009 : Gimme some X/Love to survive…16h25 : Grande Scène – Macy Gray
    Encore plus surprenant que du jazz à ReS, voici de la soul. Et pas avec n’importe qui. Macy Gray, New-yorkaise à la voix râpeuse, est venue enchanter notre dimanche après-midi sous le soleil. Avec #2, Madame et Monsieur, nous savourons cette invitation à l’amour. La preuve : pendant le concert, Monsieur, d’habitude si discret, me balance : Giovanna, tu peux bouger, s’il te plaît, je veux être avec Madame. Bref, j’ai eu peur au début que nous allions assister à un concert des choristes de Macy Gray, mais c’est mal connaître la dame. Bref, Macy Gray m’emplit d’amour et je sentis en moi la morsure cruelle de l’absence de Tiny, déjà parti en Italie (mais patience, je vais le rejoindre, hi hi).
  • Rock en Seine 3 – Dimanche 30 août 2009 : Gimme some X/Love to survive…17h10 : Scène de la Cascade – Sliimy
    Comme qui dirait, n’étant pas dans un état sanitaire assez pitoyable pour supporter ces niaiseries, je me limite à la reprise de Womanizer (la seule chose correcte qu’il ait faite, selon moi…). Je me décide alors pour manger des nouilles thaï aux légumes et de me poser devant la Grande scène en attendant les acolytes partis se substanter en bière.
  • Rock en Seine 3 – Dimanche 30 août 2009 : Gimme some X/Love to survive…18h : Grande Scène – Eagles of Death Metal
    Fans de Queens of the Stone Age, régalez-vous ! Le guitariste du duo, Josh Homme, est de retour avec le chanteur Jesse Hughes. Vous voulez du rock seventies, de la guitare qui accroche, de la voix qui sature ? En v’là. Bref, un vrai concert de rock’n'roll comme j’aimerais en vivre tous les jours, une musique qui revient vraiment à la source du métal… Jesse Hughes nous lançait des mots d’amour entre deux hymnes à la liberté. Et cette dose d’amour ravit tous les fans, plutôt habitués à se taper dessus et à se prendre des fuck percutants dans la gueule. Bisounours, nouvelle tendance dans le metal ?
  • Rock en Seine 3 – Dimanche 30 août 2009 : Gimme some X/Love to survive…19h : Scène de la Cascade – Les Petits Pois
    Derrière ce nom de groupe surréaliste se cache un gros gros buzz international. Le groupe s’appelle en réalité Them crooked Vultures. Mais ce ne sont pas des inconnus : on retrouve le Josh Homme précédemment cité en tant que chanteur, cette fois-ci. Il y a aussi John Paul Jones, bassiste de Led Zep et surtout… DAVE, oh DAVE ! Oh Yeaaaaaaaaaah ! Oh Gooooooooood ! DAVE GROHL À LA BATTERIE !!!!
    Dave et moi, c’est une histoire qui remonte à 1991, lorsqu’à 8 ans, je découvris Nirvana avec ma sœur. Si ma sœur avait le teint blafard, les chemises à carreaux, les jeans pourrave et les cheveux gras, telle son idole Kurt Kobain, je me suis mise à me passionner pour ce garçon qui avait l’air un peu timide avec ses cheveux longs et noirs… Après la fin de Nirvana, je bavais sur les posters du groupe, et surtout sur Dave. Quand il monta ensuite le band des Foo Fighters, imaginez mon hystérie…
    Et là, je le retrouve… Dave, you gave me such Xtasy ! Bon, maintenant, le concert : la musique est géniale, mais la voix du chanteur gâche un peu le tout, un peu faiblarde… Nous quittons avant la fin pour nous préparer pour MGMT. Vediamo…
  • Rock en Seine 3 – Dimanche 30 août 2009 : Gimme some X/Love to survive…20 h : Grande Scène – MGMT
    MGMT, ou Management, est le groupe-phare chez les adolescents. Personnellement, à part Kids, je ne vois pas vraiment leur intérêt. J’espère au moins au début du concert qu’ils assurent une cacahuète en live. Ce en quoi je fus fort déçue. MGMT en concert = zéro émotion. Ils balancent leur sauce comme ça, sans implication, voire avec du cynisme. Cela ne me donne pas beaucoup d’espoir dans ces groupes à la mode. Les ados sont pourtant hystériques… Monsieur et moi, nous nous regardons, conscients de cette morosité ambiante et complices dans la douleur. Il décide alors de faire un petit tour, estimant comme moi avec Sliimy qu’il n’est pas dans un état sanitaire à supporter. Tiens, en parlant du loup, il vient faire son petit featuring sur Kids. Madame décide d’en rigoler et de gueuler Vampire Weekeeeeeeeend ! Oups, pardon !
  • Rock en Seine 3 – Dimanche 30 août 2009 : Gimme some X/Love to survive…22h : Grande Scène – The Prodigy
    Après ce concert calamiteux, nous nous posons dans une ambiance de boîte de nuit en attendant l’ultime concert de cette édition de ReS. Les gens dansent, c’est la fête, tandis que, accroupis parmi eux, nous nous racontons des blagounettes…
    The Prodigy : présents depuis 1988 et le Summer of love anglais, ils pourraient donner des leçons aux petits jeunes qui essayent de faire leur beurre en cassant du vieux. De The experience (1991) à Invaders must die (2008), leur musique electro-rock fait sauter en l’air toutes les générations. Je suis d’ailleurs très fière d’entendre des gosses de 15 ans reprendre The Poison, Breathe ou Firestarter. Après MGMT, je me dis qu’ils savent aussi reconnaître de bons trucs.
    Bref, pendant une heure, St-Cloud devient le théâtre d’une apocalypse, entre rythmes percutants, infra-basses à faire siffler les sonotones de Boulogne et faisceaux laser déchirant la nuit. Pour ceux qui suivent mon compte FB, la vidéo que j’ai faite de Smack my b*** up ! rend bien compte de cette ambiance de chaos qui règne au Parc de St-Cloud. On ne pouvait faire mieux pour terminer ce grand week-end musical.
  • Pour conclure, je dirai que Rock en Seine est une expérience à vivre, en tant que festival. On peut certes lui reprocher d’être un peu trop propret, mais quelle déclaration d’amour à la musique. Promis, vous me reverrez à St-Cloud en 2010 !
  • Allez, une petite friandise :
  • http://www.youtube.com/watch?v=cWVt4f6Cqhg

5 Responses to “Rock en Seine 3 – Dimanche 30 août 2009 : Gimme some X/Love to survive…”

  • Très très bon le coup du “Vampire Weekeeeeeeeend ! Oups, pardon !”

  • Ah ben ça, c’est un coup de la collègue à ma collègue – une fille très rigolote. Son mec, le seul mec du groupe, était d’un calme olympien et tentait de temporiser sa copine… Ils étaient trop mimi

  • J’y étais aussi. D’accord avec Storia surtout pour MGMT, avec mes potes on s’est regardé aussi. Le chanteur a même chanté faux à un moment, il me semble… fin bref. D’ailleurs, à la fin, le public n’a pas demandé qu’ils reviennent sur scène… c’est un signe.

    Par contre, Prodigy… mais quelle baffe !!! Ou comment transformer un festival en Free Party ! ENORMES. J’étais au premier rang en plus !!!

    Ecouter à nouveau Vodoo People et Out of Space en dernier rappel…. magique !

  • @LeManouche : Au premier rang ? La vaaaaaaaache ! T’as stage divé Liam Howett ?

  • Presque :) J’avais deux personnes devant moi, sinon je l’aurai fait ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>