Coeur

Oublie que t’as aucune chance… vas-y fonce !

Fonce ma fille fonce, dans la vie faut foncer. Combien de fois j’ai entendu ça ? « Oublie que t’as aucune chance, vas-y fonce ! » Et malgré le sacro-saint « sur un malentendu ça peut peut-être marcher », j’ai passé pas mal de temps sur le bord de la route. Oh j’étais pas sur le trottoir hein. Juste sur la voie des véhicules lents. Je regardais passer les Porsches. Un peu comme une vache regarderait passer les trains.

Oublie que t’as aucune chance… vas-y fonce !Enfin ça c’était avant hein. Non pas d’ailleurs que je fusse vache dans une vie antérieure, mais j’ai surtout décidé un jour d’un commun accord avec moi-même de passer à la vitesse supérieure. Les mauvaises langues argueront que la vision des kilomètres au compteur pousse un jour ou l’autre chaque génération de génisses à faire passer leur AX pour une Lamborghini. Mais je réfute ces allégations, et je conchie les détracteurs !

Dans mon cas je n’ai pas attaqué la carrosserie. Je suis toujours garantie pièces d’origine. Le séjour touristique-bistouri au Brésil restant toujours hors de portée. Non moi, j’ai décidé de mettre un tigre dans mon moteur. Adieu le sans plomb, à moi le super. Enfin je préfère me dire ça plutôt que d’avouer que la machine s’est emballée.

J’ai d’abord commencé par prendre un ou deux virages un peu serrés, taillé un kilt à un ou deux mecs qui trainaient sur le pavé. J’ai perdu tous mes points de permis, circulé en toute illégalité. J’ai essayé de marquer le plus de points possibles en écrasant les chiens et les vieilles dames (enfin plus vieilles que moi donc).

Et puis ensuite c’est le trou noir. Je sais juste que le paysage défile à toute allure. Je fonce. Ah ça oui je fonce. Laisse tomber le brushing ma caille, à cette vitesse on ne remarquera même pas le rimel sur les joues. J’ai le cœur à 200 km/h, j’explose tous les radars. Je ne demande à personne de me suivre, la route est bien trop dangereuse. Y’a des murs partout. Y’a des ravins devant les murs, et des barbelés derrière. J’ai même vu des idiots jeter des clous sur ma route. Mon mouchard enregistre tout. J’ai les noms. Je viendrai crever leurs pneus plus tard, dès que je me serai arrêtée. En attendant, je tiens à peine le volant, je sais à peine où je vais.

Je connais la destination finale. Toi. Quiche non ? Mais c’est finalement là que toutes les 2CV finissent : dans les bras d’un garagiste un peu habile dans l’art de retaper les voitures d’occasion, les voitures de collections. Mon problème c’est que mon GPS est en panne, et que la route se rallonge à l’infini.

Alors pour compenser j’accélère encore. Heureusement que je ne suis pas à pied, mon cœur aurait déjà lâché. J’avale les kilomètres, et ne m’accorde que quelques pauses réglementaires, et autres contrôles techniques. Je ralentis parfois pour vérifier que tout fonctionne encore, que je passe les vitesses sans bruits suspects, que mes amortisseurs sont souples. Puis je roule, je trace. Encore. Parfois quand le moteur surchauffe, je me prends des ralentisseurs, des dos d’ânes, des bandes rugueuses, mais qui ne ralentissent que la machine. Mon cerveau lui, continue sur sa lancée. Je sens que je vais bientôt serrer le moteur. J’ai peur de finir à la casse.

Tout ce que je peux faire c’est boucler ma ceinture de sécurité et prier St Christophe. Je me demande s’il y’a encore un pilote pour piloter l’engin. Je cherche le freinage d’urgence. Je cherche mais je sais pertinemment qu’il n’y en a pas, pas plus que de roue de secours, pas plus que le gilet jaune ridicule de Karl Lagerfeld. J’espère simplement, là maintenant tout de suite, à bout de souffle et à la limite de la panne sèche que tu feras un bon airbag… sinon je vais finir comme un moustique sur ton pare-brise…

(cc) puresolitude

7 Responses to “Oublie que t’as aucune chance… vas-y fonce !”

  • J’aime te lire… ça me dynamise, ça donne envie d’appuyer sur le champignon. J’espère que mon garagiste est aussi efficace que le tien. Je boucle ma ceinture. Fonce, ma belle, tu as raison, l’amour, y a que ça de vrai. Et t’as l’air d’en avoir sous le capot.

  • Merci ! fonçons, fonçons ! le problème cependant avec les garagistes c’est que tu sais jamais à l’avance s’ils ne vont pas essayer de t’entuber (je suis polie là nop ?). Mais faut tenter, faut tester et pis faut changer surtout dès que tu sens l’arnaque ;-)

  • J’ai remis le couvercle avec celui qui avait tenté de m’arnaquer, parce qu’il a fait amende honorable (ben oui, il a su m’appâter avec des formules genre “balade à un plein régime et plein d’essence à chaque arrêt^^”). Il connaît bien la machine et son moteur. En plus, il a de super références et semble vouloir installer des sièges enfants à l’arrière…”j’ai peur mais j’y vais” ; bon, je cherche à convaincre qui, là? lol, faut pas s’emballer.

  • Mais vas-y, fonce, pieds au plancher!! Tu connais le bolide et sauras te méfier des éventuelles tâches de graisse ou bruits de moteur incongrus. Et puis, je suis fière de toi, tu sembles avancer au delà de ta “peur” du maxi cosy!! Tiens-nous au jus!!

  • Pardon le commentaire précédent était pour lili, j’ai buggé.
    @magadit : tu as aussi le droit de demander des devis, s’il fait les travaux quand même, tu peux partir sans régler la note…!

  • lol, merci coppelia, j’y travaille, mais me triture aussi. Je m’attache au garagiste repentant, j’espère juste ne pas tomber en panne d’essence.
    Mag, même si c’est pas facile de trouver le garagiste qui saura faire ronroner le moteur, il y en a heureusement une belle quantité de qualité sur le marché. On peut jamais être sûre, c’est vrai, et on en ressort parfois les essieux amochés, mais la course à fond, ça vaut la peine, quand l’autre est tout doux genre air-bag, et puis, on découvre qu’on est encore sur le marché, et que pas mal aimeraient bien nous voir dans leur garage.

  • je cherche je cherche. The last ouane était un arnaqueur. Mais je reprends la route à partir de dorénavant tout de suite. Une fois qu’on est lancée ce serait bête de pas profiter du vent…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>