Coeur

De la drague estivale à Paris – Bonus : la piscines des Halles

Ndlr : article sélectionné par Tina durant la semaine de rédaction en chef. 

Comme vous le savez toutes, mesdemoiselles et mesdames, j’ai entrepris de faire un guide de la drague estivale à Paris. Jusqu’à la rentrée, effectivement, je vais faire un petit aperçu de ce merveilleux endroit qu’est Paris, arrondissement par arrondissement, afin de voir quels sont les spécimens qui draguent et lesquels draguer.

De la drague estivale à Paris – Bonus : la piscines des HallesJe me suis aperçue alors que j’avais commis un impardonnable oubli pour le 1er arrondissement : la piscine des Halles. Ouverte jusque 22h, voire 23h le mercredi soir, on y croise toutes sortes de personnes, et notamment des célibataires venus se détendre après le travail. Et qui dit célibataires après le travail…

Voici donc un petit corpus de la drague à la piscine des Halles :

Qui y drague et qui y draguer ?

Le jeune cadre dynamique. Située juste à la sortie du RER de Châtelet-les Halles, et à l’intérieur même du Forum, la piscine accueille avantageusement les petits minets qui travaillent à la Défense, comme ceux qui travaillent à la Plaine-Saint-Denis.

Le père de famille divorcé. Surtout en cette période de vacances, il y a beaucoup d’enfants qui viennent barboter à la piscine. D’où des papas qui traînent. Et certains sans alliance…

Le zouzou, le kéké, bref, la caillera. À l’image de la Place Carrée ou de la cour intérieure du Forum, abondamment squattées par des jeunes désoeuvrés qui écoutent du rap un peu fort avec leurs téléphones portables, la piscine des Halles est un lieu où ils se trouvent à leur aise (sauf dans la flotte…).

Le vieux beau qui vient s’entretenir. Qu’il soit en pré-retraite ou à la retraite, le vieux beau laisse traîner sa silhouette taillée à la serpe et moulé dans son boxer à la manière avantageuse d’un Dominique de Villepin sortant de l’Atlantique sur la plage de La Baule.

Le sculpté comme un dieu grec qui vous ignorera. Car qui dit les Halles dit proche du Marais. Je vous aurais prévenues…

Comment draguer ?

En estimant qu’en se voyant à moitié nus, la moitié du travail a été faite, il subsiste quelques méthodes de drague :

- Si vous êtes une bombasse en bikini, permettez-moi de vous traiter de pouffiasse dans un premier temps. Vous n’avez quasiment rien à faire, les jeux sont faits, vous allez vous faire harceler par une tripotée de mâles. Si en plus vous avez la classe quand vous nagez, la prochaine fois, prenez un billet pour Miami et arrêtez d’humilier le commun des mortelles de la sorte.

- Si, comme moi, même le une-pièce ne rattrape pas les dégâts, essayez au moins d’avoir un certain niveau de nage. Donc pas une nage de fille, à savoir je nage en brasse la tête hors de l’eau parce que je ne veux pas niquer mon brushing, et surtout je m’arrête au bout de 200m parce que pfiou, je suis usée. Non, faites la course avec les mecs. Cela prouvera une certaine force de caractère… N’oubliez pas, au passage, de faire quelques petits clins d’œil et quelques sourires, mais sans vos lunettes, sinon c’est ridicule. Si vous n’arrivez même pas à nager, sortez de la piscine et ne vous avisez même pas de faire la pin-up sur les bords. On n’est pas à la plage ^^ !

À éviter

- Mater tout le monde. C’est une technique de pervers. Ou il ne faut pas que cela se sache, en tout cas.

- Avoir des complexes. Tout le monde est à moitié nu. Donc c’est trop tard pour se poser des questions sur son épilation ou son maquillage (il est d’ailleurs fortement déconseillé de se maquiller pour aller à la piscine, je ne vous explique pas pourquoi). De plus, tout le monde est totalement ridicule en bonnet de bain. Donc estimez que vous n’êtes pas plus ridicule qu’une autre.

Comparatif : slip de bain ou boxer de bain ?

Depuis que le caleçon est interdit à la piscine et puisque la combinaison Jaked n’est pas accessible à tous, les hommes sont bien forcés de se trimbaler en slip moule-bite. Mais joie ! Depuis quelques années, le boxer de bain a fait son apparition, ce qui enlève indéniablement une once de ridicule. Car oui, il faut avouer que le slip de bain (associé à la température parfois un peu froide de l’eau) est un tantinet peu flatteur pour cette partie de l’anatomie masculine. Alors, à qui va le slip et à qui va le boxer ?

- Le slip s’accorde idéalement aux mannequins chez Dolce & Gabbana. C’est-à-dire ni trop malingres, ni trop musclés. À la rigueur, je vois très bien Michael Phelps en slip de bain, mais j’aurais du mal avec un mec de la carrure d’Alain Bernard.

- Le boxer va à tous les autres. Il donne une contenance aux malingres et couvre quelque peu les rondeurs de ceux qui souffrent d’un certain embonpoint. Bref, le boxer de bain, comme son partenaire en lingerie, a totalement réussi sa vocation d’universalité.

Mesdames et mesdemoiselles, avisées de ces conseils, n’hésitez plus à faire le grand plongeon à la piscine des Halles !

(cc) FreeRangeLife

14 Responses to “De la drague estivale à Paris – Bonus : la piscines des Halles”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>