My Space

Mission Florimont, Mission accomplie !

Mission Florimont. Je ne sais plus comment j’ai eu vent de cette pièce. Après avoir été obligée de reporter, je n’y croyais plus même. Et pourtant c’est le genre de spectacle où je sais que je vais m’éclater. Autant dire qu’ils avaient intérêt à assurer les loupiots : on ne transige pas avec le burlesque, on ne badine pas avec le délirium, on ne fume pas comme un égoïste dans sa chambre. Oui bon ça c’est une autre histoire…

Mission Florimont, Mission accomplie !Je garde en effet un souvenir ému de Cyrano 2 (C2 pour les intimes, et les fainéants du clavier), délire du même acabit vu maintes fois (la glousseuse hystérique du rang 2 c’était moi !), riant comme une baleine sur les cuissardes Nike de ce ouech de Christian, cette dinde de Roxanne et du délire spatio-temporel de cette troupe aux dialogues dignes de “C’est ma flèche” des Robins des Bois. Bref, du déjanté disais-je. Mais du bon ! (voir ici)

Alors cette fois j’y ai cru, j’ai cru que le saint Graal était de nouveau à ma portée, j’ai cru que j’allais enfin pouvoir de nouveau me tordre sur mon fauteuil inconfortable dans une salle chauffée à 40°, et que j’allais en redemander ! J’ai cru…

Et j’ai été déçue allez-vous dire. Ben nan, raté, l’équipe de Sébastien Azzopardi tourne à la même beuh que celle de C2. Ils ont le même dealer, les mêmes coffee-shops. Ils doivent prendre l’apéro ensemble y’a un truc… parce qu’on prend les mêmes (mais pas vraiment) et on recommence. Les 5 acteurs sont, allez je suis sympa, limite géniaux.

Ils s’éclatent et ça se voit, sur un texte délirant, ou anachronismes et dérision s’enchainent à un rythme d’auto mitraillette. Une bonne troupe de vainqueurs donc, avec 5 fous à lier dont plusieurs mentions spéciales : l’une pour Guillaume Bouchede absolument hilarant en inspecteur digne de la panthère rose, l’autre pour Erwan Creignou qui cumule les rôles, et parfois dans une même scène avec maestro. Heu, avec qui ?

Ça vole pas haut ou ça vient de loin, c’est tiré par les cheveux ou c’est une pierre dans la marre. La salle éclate de rire en moins de 5 minutes et se tient les cotes pendant 1 heure et demi. On pouffe, c’est burlesque, on glousse c’est tellement vrai. Alors même si certaines scènes m’ont fait cruellement penser à C2, et sans la citer, la danse des moines, c’est du bon. C’est du faut y aller. C’est du faut y retourner.

C’est top dans sa catégorie. C’est idéal pour les soirées anti-déprime, bien mieux que Pékin Express. A goûter accompagné ou en solo… mais à goûter ! Allez ça vaut un 6 sur mon échelle de Richter ! Je suis même carrément partante pour y retourner à la rentrée… qui m’aime me suive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>