Humeurs

L’été de tous les dangers

Ah l’insouciance de l’été… On rêve tous de partir en vacances le cœur léger. On rêve tous d’une escapade au Club Med made in Les bronzés, d’une virée mi-idyllique mi-cauchemardesque au Camping, mais c’était sans compter la liste infinie des expériences cinématographiques qui vous pousseraient presque à passer l’été au fond du canapé, en sécurité devant la TV.

L’été de tous les dangersEn train, à cheval ou en bateau :
Dans les années 80 on se demandait joyeusement avant de décoller : y’a-t-il un pilote dans l’avion ? Et si cette comédie loufoque mêlant intoxication alimentaires, terroristes et kamikazes est plus drôle qu’angoissante, les scénarii des décennies suivantes nous feraient regretter de prendre l’avion. Car si on a 1 chance sur 100 000 d’avoir un accident d’avion, on a 100% de chance de tomber sur un terroriste quand on s’appelle John McClane et qu’il ne reste que 58 minutes pour vivre.

Et si on ne meurt pas sous les balles, ou à cause d’une invasion de Serpents dans l’avion, reste encore à ne pas sombrer dans la paranoïa ou douter de sa santé mentale comme Jodie Foster dans Flight Plan. Plus question après cela de fermer l’œil une minute dans l’avion, au risque de voir son enfant disparaitre du Boeing et se retrouver au milieu d’un Thriller éprouvant à 11 000 mètres d’altitude.

Alors loin des aéroports certains préfèreront la mer et une petite croisière tranquille en amoureux, dans les mers du Sud. Mais encore une fois c’est sans compter sur les terroristes qui s’acharnent cette fois-ci en essayant de faire sauter le paquebot de Speed 2. Et si pour prendre encore moins de risque on tente l’aventure entre amis à bord d’un yacht, il faudra pour éviter que cela ne tourne au cauchemar penser à déplier l’échelle avant de piquer une tête dans l’océan, au risque d’une Dérive Mortelle.

Sur terre comme sur mer
Les heureux survivants de ces voyages mouvementés devront encore surmonter moult épreuves. Méfiance donc, car même les îles les plus paradisiaques deviennent des destinations danger. Et pour échapper aux hippies fanatiques évitez carrément La Plage. Plus question non plus de tenter les bains de minuit depuis les Dents de la mer ! Voire plus question de mouiller un seul orteil tout court à la fin des 4 opus au risque de servir de quatre heure à un grand requin blanc.

Une baignade dans un lac ? Pas vraiment plus rassurant. Car depuis Placid Lake on sait désormais qu’ils abritent des crocodiles préhistoriques, voire même des Piranhas issus des expérimentations militaires. Au temps pour les aventures aquatiques.

Rien ne vaut donc la terre ferme pour des vacances en toute sécurité, à condition d’éviter aussi la montagne qui regorge de meurtriers en fuite, cachés parmi votre groupe de pécheurs dans Randonnée pour un tueur, et de gangsters à la recherche de leur magot dans Cliffhanger. Alors à moins de s’appeler Sidney Poitier, Tom Berenger ou Sylvester Stallone, mieux vaut aussi oublier le trekking !

Le moins dangereux reste encore la ballade en voiture, même si on sait depuis des décennies qu’il faut éviter de s’arrêter à l’Auberge Rouge avec ses tenanciers assassins, et également les petites routes de campagnes oubliées où il fait pas bon tomber en panne trop proche des familles cannibales de La colline a des yeux.

Enfin, si l’on survit aux terroristes, aux montres et autres créature hostiles, il faut encore résister à Dame nature qui s’acharne à lancer des tempêtes dans Twister, à faire exploser des volcans en pleine saison touristique dans Vulcano, ou encore des météorites tombées du ciel dans Deep Impact

L’enfer c’est les autres
Même les amours de vacances ne sont plus ce qu’elles étaient, et si c’est pour errer à Hawaï le cœur brisé, en espérant trouer l’âme sur comme Peter dans Sans Sarah rien ne va, mieux vaut rester chez soi entre amis. Encore que. Un accident est si vite arrivé, et personne n’est à l’abri d’un tueur psychopathe marmonnant un terrifiant Souviens-toi l’été dernier

Non vraiment, les vacances sont un exercice dangereux à réserver aux plus téméraires d’entre nous. Et que tous les autres se rassurent, rien ne vaut la douceur des choses simples et des plaisirs tranquilles car Le bonheur est dans le pré !

(cc) LBCaro

13 Responses to “L’été de tous les dangers”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>