musique

Mon Ipod ne prend pas de vacances…

Vous le savez maintenant, je suis accro à la musique, même et surtout en vacances. C’est même lors de tous mes voyages que les batteries de mes baladeurs successifs ont crié grâce. Ben oui, à force de voyager dans les conditions les plus roots possible, il arrive un moment où il faut bien faire passer le temps. Baladeur K7, CD, IPod… Là où Giovanna passe, la musique trépasse (d’épuisement^^)

Mon Ipod ne prend pas de vacances…Ce qui est bien, avec la musique, c’est que cela me fait de chouettes souvenirs de voyages. En effet, comme je suis une personne à la mémoire auditive, j’associe les paysages que je croise à la musique que j’écoute. Par exemple, je ne saurais dissocier mon voyage vers la Polynésie Française, en 1990, avec I got the power de Snap que j’écoutais dans l’avion. Ambiance rien à voir, mais c’est un moyen mnémotechnique comme un autre…

Et puis il y a des albums ou des morceaux que je n’oublierai jamais dans une playlist. J’avais déjà fait mon carnet de voyage en musique sur LR l’année dernière, vous vous êtes donc aperçues de ma mythologie du voyage (ce n’est donc pas pour rien que je suis la fille d’Antoine de Maximy). Et dans cette mythologique, l’album Clandestino  de Manu Chao tient une place de choix…

J’ai donc fait du tri dans ma bibliothèque musicale, et j’en ai ressorti mon son pour 2009.

Les petites nouveautés :

2009 a été riche en Ouï FM dans mes oreilles, il y aura donc des trucs assez folks pour accompagner mon été. Ça tombe bien, quand il ne fait pas de vent en Bretagne (c’est-à-dire… euh…), la saison est propice aux feux de camp et à la gratte sur la plage sur fond de coucher de soleil (quand il vient nous faire coucou)…

- Quidam, Nos souvenirs (Mon coup de cœur français pour le début de l’année. Ça ressemble beaucoup à du bébé rockeur, mais avec la voix qui a mué. Ouais, ça s’écoute, quoi. Mais plus que cela, c’est la chanson de mes retrouvailles avec Tiny…)

- Paolo Nutini, Worried man (Un vrai choc à la Fête de la Musique à Vincennes. Une voix incroyable à seulement 22 ans, même si on sait qu’il n’a pas obtenu cette patine par l’opération du Saint-Esprit, mais surtout à base de clopes et de whisky, en bon Écossais. Et cette chanson est l’archétype de ce que l’on gratte en regardant un coucher de soleil au-dessus de la mer…)

- Pit Bull, I know you want me (Ouais, bon, en 2009, j’ai bien l’intention aussi de sortir en soirée un peu hot… D’où cette référence apparemment paradoxale dans mes références pour l’été 2009…)

- Ebony Bones, The Muzik (Je n’ai jamais eu une telle joie dans mon cœur que depuis la première fois que j’ai écouté Standing in the way of control il y a deux ans… Bref, pour une fois que les médias font du foin pour de bonnes raisons, je ne vais pas bouder mon plaisir…)

- The Gossip, Heavy Cross (Je vais finir par ne plus être objective vis-à-vis de Beth Ditto. Elle est mon Surmoi, quand Susan Boyle est mon Moi et Larusso mon Ça).

- Charlie Winston, In your hands (Je sais qu’il est déjà imbuvable pour des centaines de personnes, mais pour moi, il est en course pour l’album de l’année. Parce qu’enchaîner deux tubes alors qu’on n’était même pas connu il y a 6 mois, c’est une perf, oui. Et j’affirme que Charlie Winston a du talent.)

- La Casa, La lune (Mon deuxième coup de cœur français pour l’année 2009. Ce sympathique groupe mayennais porte déjà la signature de groupes un peu rock cool à la Blankass. Je leur souhaite la même carrière…)

Parce que l’été, il fait chaud…

J’écoute des trucs qui ne prennent pas la tête, et pas forcément pour me vider la tête. Donc des sons exotiques, des jazz un peu cool et des morceaux composés exprès pour la sieste, crapuleuse ou non…

- Stan Getz & Joao Gilberto, E Luxo So (Parce que Jazz Samba a marqué la naissance de la bossa nova et que depuis que je suis en âge de comprendre la musique, mon papa me fait écouter des sons de chez son ami Claudio qui lui a offert une cassette avec des sons de Rio et sa propre guitare, que j’ai toujours…)

- Murray Head, Say it ain’t so, Joe (Un tube sorti en 1976. L’année de la naissance de Tiny et d’une grande canicule. Autrement, un tube à la hauteur de toute la chaleur qui régnait dans l’esprit des gens cette année-là…)

- Simon & Garfunkel, America (À mon sens, la chanson la moins ringarde pour se dire au-revoir à la fin de l’été. Tu sais, avec tous les pleurs et les On va s’écrire, je ne t’oublierai jamais…)

- The Velvet Underground & Nico, I’ll be your mirror (Car mon amour est né un été – 2008 –, cette chanson symbolise désormais tout le questionnement dans le ciboulot que provoque la vague d’amour qui m’a emportée l’été dernier…)

- Marvin Gaye, Let’s get it on (À un moment, à force de se tenir au chaud, il faut bien passer aux choses sérieuses, n’est-ce pas…)

Parce que les soirées sont longues et les nuits sont courtes…

Je fais la fête, l’été. Je vais en festival, en boîte, j’organise des soirées… Bref, rien de tel qu’une soirée agréable niveau température pour se faire les nuits les plus mémorables de sa vie…

- Quincy Jones, Soul bossa nova (En guise d’apéro, un morceau très 27e degré pour faire sa star en arrivant en soirée… Si en plus, vous enchaînez quelques petits pas bien sentis, la nuit est à vous…)

- Da Hool, Meet her at the Love parade (Aaaaah… L’époque où on faisait des soirées sur la terrasse de la maison de ma mère, en pleine campagne, pour fêter nos succès à nos différents examens. Un bon barbecue, des crêpes, des glaces… Et un son entre électro, dub et jungle…)

- Flickman, The sound of bamboo (Cette époque était aussi l’époque où on fantasmait sur la Love Parade comme la fête ultime à faire. En attendant, nous ne l’avons jamais faite, mais nous nous organisions la notre…)

- Taj Mahal, West Indian Revelation (Maintenant, je fais des soirées plus cool, mais toujours aussi colorées avec de la musique exotique… Merci Tiny pour cette découverte…)

- Merzhin, La panne et Dan Ar Braz, Green lands (Parce que le 8 août au soir, c’est la fête au village, avec ces artistes dans un champ… Une fête qu’on prépare depuis plus d’un an. Un vrai bonheur !)

Et vous, il fait quoi votre IPod pour les vacances ?

[deezer]http://www.deezer.com/#music/playlist/28810420/2140522[/deezer]

(cc) Fey the Ferocious Feyrannosaur

4 Responses to “Mon Ipod ne prend pas de vacances…”

  • Le mien il chauffe aussi… suis comme toi : la musique tout le temps… Il y a des titres ou artistes que je ne connais pas dans ta liste, je vais donc aller écouter ça…

  • Pas Paolo nuttini !!! Pitié !!!

  • Parce que tu ne l’as pas vue en concert, Brit chérie… Il déchire sa race. Et ouais !

  • Moi la tortura de Shakira, c’est la route vers Salou, la pina colada, les chupitos, et la plage avec mon guy lux! Thelma Louise et Chantal;)

    Mon Ipod est super éclectique (pour courir j’ai des musiques spé ^^ pire que Larusso!!!)
    Mais là je suis en revival janet jackson, beatles, kylie minogue, puis dub incorporation, Indochine et bien sûr red hot un jour red hot toujours (qu’est ce qu’il est sexy anthony kiedis!!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>