My Space

Avec Arthur, Ouï risque-t-il de devenir mainstream ?

En 2007, j’étais encore jeune, innocente et tout. J’aimais le rock qui cogne, mais à part RTL2 et Le Mouv’ que je captais à Rennes (je ne parlerai pas d’Europe 2/Virgin, à mon goût trop orienté pop et sans intérêt après le départ de Cauet à l’époque où il n’avait pas la grosse tête), j’étais clairement en manque riffs détonnants. Je me rattrapais le soir en écoutant avec bonheur le tonton Zégut dispenser des vrais morceaux d’anthologie datant de l’époque où les studios laissaient jouer les musiciens 29’15″ pour n’enregistrer qu’un seul morceau. Il a de la bravoure, l’ami Francis, à ne pas ouvrir son mic pendant tout ce temps. Bref, voilà un mec qui respecte un solo de guitare…

En 2007, un pote me fait découvrir Ouï Fm. Je ne connaissait que de réputation. Je savais que c’est la radio où ont débuté Kad & Olivier et qu’il passait de la vraie guitare qui larsène. J’ai pu en faire l’expérience durant ce séjour parisien : en voilà une programmation rafraîchissante et qui ose ne pas faire dans le mainstream. Je rentre dans ma Bretagne et découvrir les différentes webradios de Ouï, avec une nette préférence pour Ouï3, la radio du rock classique. Et surtout, je me délecte des mixes de DJ Zebra.

En janvier 2009, Arthur rachète Ouï FM. Et les rockeurs tremblent (peut-être à raison) : on craint alors une programmation plus mainstream et surtout plus pop, comme il l’a fait pour Europe 2/Virgin. Son objectif ? Faire de Ouï La première radio rock de la capitale et d’en faire une radio Plus libre, plus rock.

Voyons maitenant les points positifs et négatifs.

Les points positifs :

- Une vraie conscience de la musique sur Internet. Premièrement avec Ouï loves Myspace, où deux groupes de rock peu connus ailleurs que sur la toile s’affrontent chaque soir pendant une heure. Le gagnant du duel participe à la finale, ce qui donnera lieu à un contrat avec une maison d’édition et la production d’un album. Ensuite, avec Ouï loves Deezer, où les auditeurs sont appelés à faire la programmation entre 12h et 13h en choisissant 17 chansons, dont 7 françaises, sur Deezer.

- Des nouveaux jingles très très décalés, à l’image de ce qu’a pu faire Arthur sur les différentes radios qu’il a fréquentées. Bref, qui collent à une radio pas trop mainstream

- Le maintien des webradios en streaming. Car c’est là que se situe l’esprit Ouï et libertaire. Ouï2 et Ouï3, pour les petits curieux, c’est du caviar…

Les points négatifs :

- Une matinale et une libre-antenne du soir. Pour une radio qui se veut exclusivement tournée vers le rock, ça la fout mal. Certes, il y a eu des émissions comiques très décalées (Cf. Kad & O), mais si c’est pour finir comme Bruno Guillon et Camille sur Virgin, je n’en vois pas l’intérêt. En plus, Arthur a eu la mauvaise idée de retirer du saloir Maurice, l’autre animateur le plus con de la bande FM. Autant il pouvait être drôle sur Skyrock et Fun durant les années 1990, autant là, nous avons affaire à un réactionnaire qui veut faire d’jeunes. Maurice, tu sors !

- La programmation de la radio principale. Au vu du passif qu’a Arthur sur Virgin, je crains une popisation de Ouï qui signerait l’arrêt de mort de la radio. Pour des raisons bassement marchandes, il pourrait en effet privilégier des groupes plus écoutables pour un grand public. À l’aide !

- L’Odyssée du rock à des horaires pas décents. Il faut savoir que l’Odyssée du rock, c’est comme le Jeu des 1000 € sur France Inter ou la Valise RTL : c’est la signature de la station. Alors que l’émission était programmée à l’heure de la grasse mat’ du déjeuner, juste avant d’aller chez belle-maman le week-end, là voilà reléguée à l’heure de la promenade. Pas stratégique ! Ou alors pour couler la station…

Bref, Ouï FM qui était la principale radio véritablement rock qui a résisté au boom des stations FM libéralisées, risque de devenir un énième boui-boui mainstream. Virez Arthur !

4 Responses to “Avec Arthur, Ouï risque-t-il de devenir mainstream ?”

  • ‘tain zegut ! toute mon adolescence ! qu’est-ce qu’il est devenu lui ?
    pour ouï j’ai rien à dire, je capte pas chez moi, j’écoute nova qui a eu une période parfaitement inécoutable (le pointu c’est bien mais quand ça vire au snobisme ça daille), mais là ça redevient moins pénible. En même temps maintenant avec les deezer et autre jiwa, la radio devient un peu obsolète non ? (oui bon ya pas de chroniqueurs et tout mais la plupart du temps c’est juste du pseudo humour consensuel et navrant donc bon, ça me manque pas des masses)

  • Zégut est toujours sur RTL2, mais que de 22h à minuit. Et puis quand tu es en bagnole, à moins d’écouter tes CD, t’as encore besoin de ta radio ? Nova a fait des émules chez les radios assos du côté de chez moi (SingSing, du côté de St-Malo).

  • ha c’est cool ! j’avais peur qu’il se soit évanoui dans la nature (un mec vieux avec cette manie de passer des morceaux de 29 minutes, forcément ça aurait pu faire bizarre). Sinon en bagnole j’écoute plutôt des cds, j’ai pas envie d’écouter de la soupe qui tourne en boucle sur deux heures, ou bien quand j’ai trouvé une station sympa de l’écouter une heure jusqu’à ce qu’elle se transforme en friture (j’utilise pas la voiture sur les petits trajets donc bon).

  • Par exemple, moi j’écoute essentiellement la radio sur le Net. Donc pas mal TSF, Nova et Ouï

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>