My Space

J’suis snob…

Aujourd’hui, mardi 23 juin 2009, cela fait 50 ans que Boris Vian est décédé, à 39 ans. Certes, c’est bien jeune. Mais il se trouva choqué devant cette adaptation cinématographique de J’irai cracher sur vos tombes, livre noir qu’il a écrit sous le nom de Vernon Sullivan. Ingénieur, puis artiste touche-à-tout et membre du collège de Pataphysique, au même titre que Eugène Ionesco ou Raymond Queneau, il est encore aujourd’hui l’idole de Tiny. C’est dans ce cadre de que je lui rends hommage.

Je ne connais pas tellement la carrière d’écrivain de Boris Vian. Tout juste si j’ai étudié un extrait de L’écume des jours en CM2. Je sais juste qu’il a été condamné pour outrage aux moeurs en 1947 pour J’irai cracher sur vos tombes, pour lequel il se fait passer pour le traducteur français de Vernon Sullivan.

Je connais un petit peu plus sa carrière musicale. Précurseur en France du jazz et du rock’n'roll, il commence sa carrière en 1942 comme trompettiste dans l’orchestre de Claude Abadie. Puis il se met à la composition, notamment pour Henri Salvador (qui a dit Je n’ai pleuré que deux fois dans ma vie : lorsque j’ai perdu Jacqueline, ma première femme, et lorsque j’ai perdu Boris Vian). De lui, nous connaissons les titres J’suis snob, Fais-moi mal Johnny, On n’est pas là pour se faire emmerder et surtout Le déserteur, écrit en pleine guerre d’Algérie et popularisé avec Serge Reggiani.

Mais surtout, Boris Vian reste le symbole du début des Trente Glorieuses. Au sortir de la guerre, la jeunesse française veut s’amuser. Elle va donc danser dans des caves transformées en boîtes de jazz, cette musique apportée par les libérateurs américains. Boris Vian a participé à sa popularisation, notamment en devenant critique de jazz, puis directeur artistique. C’était aussi un esprit fourmillant et assez libre, même pour notre société contemporaine.

Bref, 50 ans après sa mort, Boris Vian reste une référence pour la création contemporaine.

3 Responses to “J’suis snob…”

  • Si on écoute les paroles de ces chansons ça reste toujours d’actualité. Je suis persuadée qu’un petite “fais moi mal Johnny” sur une musique “rocky” ça tournerait sur les radios. J’ai lu dans une bio que Gainsbourg avait été pianiste pour Vian lorsqu’il faisait qq concerts.

    J’aime bien cette article.. Dés qu’on parle de Vian. J’aime ^^

  • des fans de Vian… je vous aime :)

  • Déjà, Nova ose encore diffuser en 2009 « J’suis snob »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>