Coeur

Mens-moi !

Si tu m’aimes, mens-moi !
Mens-moi, par omission s’il le faut. Je ne suis pas jalouse. Un poil possessive peut-être ? C’est pas ma faute je ne prête pas mes jouets. Enfin je veux dire, on ne chasse pas sur mes terres !

Mens-moi !Enfin je veux dire, je ne partage pas les attentions de mon homme quoi ! Enfin je sais me tenir. Je ne rejoue pas l’inquisition, ne te renifle pas sous toutes les coutures (sauf si c’est demandé gentiment) et ne fonce pas sur ton portable à chaque fois que tu pars aux toilettes. Je ne flique pas tes SMS, ne craque pas ton mot de passe de messagerie et n’ai pas installé de keylogger sur ton PC.

Admettons que j’y ai peut-être déjà pensé, comme ça, en coup de vent, trois fois rien. Je me suis contentée au final de hausser un sourcil à la mention d’une bombasse ou deux. Je ne demande d’ailleurs qu’une chose : mens-moi. Oublie de me parler de ta sublime nouvelle collaboratrice. Oublie de me dire qu’elle est célibataire. Dis-moi qu’elle est banale, d’ailleurs tu l’as à peine remarquée.

Mens sur commande, mens à ma demande.
« Chéri tu m’aimes ? » Mens-moi !
« Chéri je suis belle ? » Mens-moi !
Mens-moi, Mens-moi ! Rassure-moi. Soyons honnête (je sais c’est paradoxale), c’est tout ton intérêt de me mentir. Je vais virer casse-couilles si tu ne le fais pas. Ce ne sera peut-être même pas un mensonge. Mais ça, je ne veux pas le savoir. Si tu es là, si tu dis oui, c’est qu’au fond, on n’est pas si mal.

Si t’es heureux, si moi aussi, pourquoi nous cracher la vérité au visage ? Et si je suis plutôt confiante, pas le genre à me ronger de l’intérieur à la moindre allusion, je suis aussi lucide. La fidélité à tout prix, le pays des Bisounours je n’y crois plus depuis longtemps. Mais savoir pour la beauté du geste m’apportera quoi ? Si tu as fauté, si tu m’as trompée, si tu es là malgré cela, c’est que tu as choisi. C’est que sans le savoir j’ai gagné une bataille. Serais-je plus heureuse si je le savais ? Je ne crois pas. A vrai dire je sais même que cela serait pire ! J’aurai peur de nouveau, je serai méfiante, aigrie, en colère. Je passerai en boucle dans ma tête le film de tes exploits. Alors que là, tu es charmant. Le poids de la culpabilité peut-être ?

Si un jour, en pleine crise existentielle ou par jeu (ah ! Méfie-toi du jeu !) je te le demande, comme ça sans ambages : “Chéri, dis, tu m’as déjà trompée, dis ? “…. Mens-moi. Je douterai peut-être, je sourirai sûrement. Mais rassure-toi, tu peux compter sur moi. Car si tu me demandes, sois sûr que je te rendrai la pareille. Je te mentirai. Ou pas. Après tout, qui sait ?

(cc) Katie Tegtmeyer

23 Responses to “Mens-moi !”

  • Belle leçon de contradictions, belle leçon de vraie vie! sacrément bien écrit

  • Oui j’avoue ne pas être à une contradiction près ;-)
    Pour le reste j’assume assez bien la technique de l’autruche, ou peu importe comment on peut appeller ça.
    On en est toutes un peu là : comment dealer avec nos névroses en souffrant le moins possible.
    On est pas parfaites (quoique) et ils le sont encore moins (ah féminisme quand tu me tiens.)
    Mais si quelqu’un à une autre méthode je suis preneuse …

  • Avatar de Aud
    Aud

    @ magadit : ralalaaa…j’adore la forme chérie, superbement bien écrit (com d’hab’)…mais alors je ne partage pas du tout le fond!!! Je suis même à l’opposée, aux antipodes, bref, loin..très très loin… Je ne supporte pas le mensonge…et encore moins dans le couple. La technique de l’autruche, c’est pas pour moi, au final, se mentir à soi-même…je trouve ça horrible…un peu comme TI AMOOOO quoi… ;-)

  • Alors là, difficile.

    Je veux rien savoir je préfère le mensonge, Ok chacun ses névroses.

    Mais cela fini toujours par arriver par ailleurs, parce que forcément les copin(e)s super bien intentionné(e)s qui viennent cafter, ça existe, hum?

    Et là, j’ai pas de solutions, parce que comme c’est très bien dit dans le billet, c’est l’enfer.

  • @ Aud : je comprends le concept du “je ne te cache rien, mentir c’est trop moche”, enfin sur la papier. après ça dépent, tu veux savoir ok mais serait capable de pardonner ? Si oui, respect mais crois tu que tu pourrais encore vivre avec lui comme avant ? c’est pas le début de,la fin ? Et si non, est ce que cela veut dire qu’au premier ecart tu gicles le mec ?
    Une vie de couple c’est fait de hauts et de bas, construire un truc de liongue haleine avec un mec ça veut dire accepter ou en toutfaire des concessions…
    Et encore une fois, l’idée de base est bien “Si t’es heureux, si moi aussi…”. Je ne sais pas.

    @Rumeur : je suis d’accord, je n’ai pas non plus la solution ! On vit avec : soit la crainte que ça arrive ou la crainte de ça recommence. La peur de perdre l’autre ça fait partie du package. A nous de choisir le moindre des maux.
    Et c’est clair que la copine bien intentionnée, il y en a toujours une. Moi j’aime même eu un corbeau (mais ça c’est une autre histoire ! )

    Alors je ne sais pas si c’est faire l’autruche ou simplement… grandir ?

  • Mens-moi mais pas trop.

    J’ai bien aimé cet article qui me convient tout à fait.

  • @Magadit : Estime-toi heureuse de ne pas dire toute la vérité, rien que la vérité à ton mec, comme moi…

  • C’est un peu glauque de faire l’autruche, surtout que ça sous entend que tu te doutes qu’il va voir ailleur, mais non t’as pas envie de savoir.
    Donc pas de confiance donc pas relation basé sur la confiance.
    Et sous pretexte que t’es bien avec, tu acceptes qu’il aille voir ailleurs… hum non désolé j’y crois pas, sauf si ton couple est un couple libertaire, donc que t’as autant le droit que lui d’aller voir ailleur.

    D’un autre côté je suis pas contre le fait que :
    “les relations saines contiennent un cadavre dans le placard”

  • @ Bakeneko : C’est pas du tout ce que j’ai dit. Selon moi, la jalousie comme les névroses ça se gère. Plus ou moins bien c’est vrai.
    Ensuite je ne donne pas carte blanche ni ne cautionne “parce que je ne sais rien”. Je dis juste qu’on est pas infaillible, et que nos écarts , ceux qu’on peut regretter, ceux qu’on s’empresse d’oublier, ou ceux qui n’ont strictement aucune importance ne doivent pas forcement être exposés au grand jour. A part faire souffrir l’autre ça sert à quoi ?
    Selon toi avoir un petit écart de conduite signifie la mort de ton couple ? ça veut dire que tu ne l’aimes plus ? Es tu pret a risquer de la perdre alors que justement tu reviens vers elle sous pretexte que tu tiens à lui dire la vérité ?
    Je crois que tout n’est pas si simple.
    Pas de bons pas de méchants, pas de gentils pas de méchants, le couple ce n’est pas manichéen !

    Et puis j’irai peut etre même plus loin. Dire la vérité à tout prix… c’est pas un peu lache finalement ? “J’ai été voir ailleurs”, sous entendu on a un pb, sous entendu la balle est dans ton camp, sous entendu prend la décision que je ne veux pas prendre.
    Parfois la fermer c’est encaisser beaucoup plus que garder ses “fautes” pour soi. Apres tout si t’hésites, si tu ne sais plus ou tu en es, c’est d’abord toi qui morfles non ?

    @Storia : plus que d’accord, même si parfois, comme je viens de le dire, c’est plus difficile que de cracher sa valda.

  • La lâcheté est dans les deux cas, autant dans le fait de ne rien dire que de parler.
    Enfin au niveau de la “fautes” mon partie est pris, t’es con, t’es grand, t’assumes, tu te tais :D.

    Ensuite en dehors des fautes, je trouve que c’est la partie la plus complexe dans une relation de couple, ce qui se dit et se garde, c’est aussi le truc que je trouve le plus chiant.Ma lâcheté/simplicité masculine me force à tout dire même ce qui fâche.

    D’un autre côté si chaque partie dit tout et accepte tout ça peut le faire…enfin je crois :D

  • interessant cet article, cela m’a fait bien réfléchir…est ce que je préfère être heureuse et imbécile car je ne sais rien ou malheureuse et avertie parce que je sais ?… Je pense que tout dépend de la manière dont on réagit dans le deuxième cas. Par le passé j’ai été confrontée à ce fameux 2ème cas : j’ai su. Je me suis sentie malheureuse et délaissée, vengeresse aussi. Je n’ai plus regardé mon compagnon de la même manière mais je suis passée outre car à mon sens les conditions dans lesquelles s’est déroulée la tromperie étaient entendables et “acceptables”. Ce que je sais toutefois c’est que j’arrive à pardonner mais pas à oublier…ce qui ne répond pas non plus à ma question de départ! arrrghhh!!!!!!!!!!!!

  • Avatar de Aud
    Aud

    @ Magadit: je comprends ton point de vue, il se défend mais c’est plus fort que moi, l’honneteté est une valeur fondamentale pour moi^^ Si je n’ai pas ça, que ça soit en amitié ou en amour je serai malheureuse, et à la question si ton mec te dit qu’il ta trompé…bein je le largue oui, je ne pense pas pouvoir pardonner, je suis trop entière pour cela. La fidélité, c’est con hein, mais c’est juste indispendable pour une relation saine dans ma vision des choses encore une fois…c’est mon coté vieux jeu certainement ;) Sauf si les regles du jeu sont établies à l’avance, et que la relation reste “open”…mais bon la trahison (parce que le mensonge pour moi c’est ça), c’est inssssssuportable. (mon coté intransigente, entière toussa quoi…looool)

  • @ Aud : jouons à un jeu. (je sais que t’aime ça ! LOL)
    Admettons que t’ai un mec, et que tu l’aimes (admettons j’ai dit)
    Admettons que je te traine en soirée, et que entre deux danses, bourrée sur ton podium tu ripes sur le Ken de la soirée.
    Admettons qu’une fois descendue de ton podium tu continues l’interlude, et qu’au final tu rentres (messieurs passez moi l’expression) la queue entre les jambes, bourrée et adultère.
    Tu déballes tout à ton mec, et puisque tu l’as trahi, vous rompez ? comme ça pour une connerie (alors que je le rappelle vous etes total in love, blablabla… et me dis pas que dans ce cas là… JAMAIS tu ne mettrais ta langue dans la bouche d’un autre mec aussi caliente soit-il, je ne te croirais pas ! ;-)
    C’est plus être entière, c’est du petit suicide !
    Et puis on est humain, on a tous le croire de trébucher non ?

    @Corrida : c’est je trouve aussi la quadrature du cercle. Une fois que tu commences à imaginer les différents scenarii c’est hyper dur de faire ton choix. to be or not to be ? cocue or not cocue ?savoir ou ne pas savoir ? souffir ou faire souffrir !
    et si on en parlait au Dr BritBrit ?

  • Avatar de Aud
    Aud

    @ magadit : héhé tu le sais que je déteste ces jeux hein!!! GRRRRR Mais ok, je joue le jeu. Admettons comme tu dis que je sois totale in love…et bien meme bourrée chérie, je crois pas que j’irai aguiché le mâle, meme s’il ressemble à Apollon. Maintenant, quand je dis tromper, je parle d’un rapport sexuel entier, et pas d’un simple bisou échangé par erreur…en soirée, avec 3 grammes dans le sang et avec un pote…mais bon, là ou je te rejoins, c’est que ce n’est pas simple du tout^^ Et si je suis ta logique, de tte façon je m’en rappelerai pas de ma soirée donc je pourrais pas lui raconter à mon homme LOL : mensonge pas ommission?!!!!

  • @Aud : MDR c’est tout toi ça !
    je ne te parlais évidemment pas d’un dérapage bucale, le ripage ne compte même pas. Pour le reste, ce n’est pas moi qui parle mais mon immense cynisme qui crie un “Moué !”
    Moué pour la force intérieure qui te protège à jamais de la tentation (et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d’allu ? )
    en un mot : tu triches !! tu te défiles, c’est de l’anti-jeu !

  • Mais les tentations y’en a pleins!
    la stagiaires fraichement arrivée qui te fais de l’oeil
    la caissiere du monop’ et ses gros sourire
    la meilleur amie qui trouve que t’es un mec génial
    l’ex qui se rend compte de sa perte
    la serveuse de la cafette
    la fille à cette soirée qui te fais de l’oeil depuis 30 minutes…

    Ensuite le dérapage est vite arrivé avec ou sans alcool, drogue, déprime, ghb et autres.
    Mais bon quand t’es en couple/amoureux t’es quand même censer savoir te retenir et ne pas te laisser aller à ces “tentations”?
    Oui je sais j’idéalise.

    (attention c’est un tutoiement généralisé)

  • Il ne me reste qu’à dégainer mon maitre à penser O. Wilde : Le meilleur moyen de résister à la tentation, c’est d’y céder !

    mais ça ne résout pas notre affaire ! ;-)

  • amen.
    en gros le chemin le plus court vers l’amour facile c’est céder à la tentation et mentir…mmmh j’aime :D.

  • je savais que quand tu avais commenté mon article “ce que pensent les femmes” et que tu avais dit que tu demandais à ce que les hommes te mentent, tu allais finir par t’expliquer. Et tu l’as fait, très bien fait même. Bravo mademoiselle ^^

  • Avatar de N.C
    N.C

    Pas lu les commentaires. Juste dire que j’ai adoré le propos et le texte. Bravo !

  • @ Magadit : d’où le traquage des pages Facebook ;)

  • @ Tevouille & N.C. : super merci ! j’avoue que c’est ton Tevouille post qui m’a inspiré ;-) Il fallait merdre le doigt dessus ! non mais…

    @Loou : tu ne crois pas si bien dire ! L’un de mes “friends” s’est fait pisté par la brigade des bonnes moeurs sur Face. Une bande de félés qui passent leurs journées à hacker les profils facebook à la recherche de preuves d’”adultère”. Ils en profitent ensuite pour avertir les personnes concernées. Sympa non ?

  • Suis comme Corrida, je ne sais pas. Et puis, je ne suis pas, plus en couple; ça facilite la vie!! Hi hi! J’y repenserai le jour où je le serai de nouveau ; me torturera, ne me torturera pas? En attendant, c’est MOI la tentation, la vilaine; mais bon, je rigole, je ne veux pas de mecs pris; mais la tonne qui existe sur les sites de rencontre, et qui l’avouent (ben oui, ils sont honnêtes ; “j’ai pas mis ma photo, j’ai peur de me faire prendre, je suis marié.” beurk!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>