Histoires

Baltard 6 : Un avant-goût de finale…

Ils ne sont plus que 6 et toutes les casseroles ne sont pas éjectées… Comme le prouve le premier morceau de groupe, Every body needs somebody des Blues Brothers. Car ce soir, c’est deux chansons par personne. Ce soir, soirée classe : chansons cinémas en l’honneur du festival de Cannes. Toutes les tenues sont signées JP Gautier, bonne nouvelle pour Leïla…

Retour à 4 pour le jury. Sinclair est revenu. Prétextant une maladie pour éviter de croiser Julien Doré, il a loupé quelques pépites la semaine dernière…

Premier round

  • Baltard 6 : Un avant-goût de finale…Thomas qui aurait dû déjà partir la semaine dernière, revient avec 4 to the Floor de Starsailor (extrait de Layer cake de Matthew Vaughn). Et il retrouve sa folasse attitude. Dommage, la chanson lui convient assez bien. Pour en revenir à ce que disait Dédé la semaine dernière, on dirait vraiment un poulain de Pascal Sevran… Son image le parasite vraiment. Le jury a adoré. Pour Dédé, il s’est connecté avec son petit lutin. Patron trouve qu’il est une diva disco. Lio es tellement d’accord  et le compare à George Michael. Et pour Sinclair, il a trouvé son style.
  • Baltard 6 : Un avant-goût de finale…Damien va tenter de me reconquérir comme à l’accoutumée avec Le premier jour du reste de ta vie d’Étienne Daho (du film éponyme). Comme toujours, en français, il commence un peu faiblard. Mais on lui fait chanter des chansons pas terrible en français… Je me rebelle contre la production encore une fois. J’aime bien le refrain, mais les couplets sont très très justes… Il va se faire allumer, ouin. Et il sent qu’il s’est planté… 4 rouges, ça fait très très mal. Sinclair a trouvé ça super plat. Dédé salut la mélancolie de Daho – mais ta gueule Lio ! – et donc Damien est resté petit garçon… Patron pour finir, a regretté un manque de diction.

 

Petite pause, et Tiny sur MSN me demande si Virginie Guilhaume a couché pour en arrivé là. Judicieux, mon ange, judicieux….

  • Baltard 6 : Un avant-goût de finale…Leila qui est remontée en grâce la semaine dernière, va essayer de casser tout avec Think de la grande Aretha (extrait bien évidemment des Blues Brothers de John Landis). Ouh… Un petit début de chanson en yaourt et sans talons. C’est un massacre. Elle est très énergique, elle bouge comme d’hab’, mais la voix et la diction ne suivent pas… Et le jury suit mon avis : à part Lio qui a aimé, Leila n’a pas convaincu. Dédé trouve qu’elle a chanté en Suisse Allemand. Sinclair trouve qu’elle a un problème de placement…. Exactement.
  • Baltard 6 : Un avant-goût de finale…Dalé, qui s’est fait mal voir la semaine dernière, revient avec Toute la musique que j’aime de Johnny (extrait de Jean-Philippe de Laurent Thuel). Il préfère chanter des choses joyeuses et ne se sentait pas à l’aise avec Gainsbourg. Chemise léopard, waw ^^. Lio est morte de rire… Il y a malheureusement de quoi… Comme Damien, il est mauvais en français. Mais n’est pas Johnny qui veut… Moi je trouve sa voix trop blanche pour aborder ce genre de truc. Il l’interprète à la Ray Charles. C’était inégal selon les demoiselles de compagnie. Jury ? Tout rouge… Lio a cru mourir. Du blues sans feel, comme elle est judicieuse. Et tout le monde est d’accord avec ça. (Pour la peine, vous aurez la version de Didier Super ^^)
  • Baltard 6 : Un avant-goût de finale…CJ – allez petite ! – reprend Anyone else but you des Moldy Peaches (extrait de Juno) et c’est très cool. On retrouve une grâce qu’à mon avis elle avait perdu… Je préfère quand elle chante en français… Moi, j’aime beaucoup. Certaines trouvent qu’elle se cache derrière son timbre, elle ne nous surprend jamais, elle ne se dépasse pas. Mais le jury est encore dithyrambique. Patron a salué le scat… Sinclair ne s’est même pas fait chier, contrairement à une demoiselle de compagnie. En tout cas, elle fait débat…
  • Baltard 6 : Un avant-goût de finale…Soan, le gothique qui fait aussi débat et qui sort avec Leïla (ben oui ^^), va tout casser avec Le requiem pour un con de Gainsbourg (tiré du Pacha de Georges Lautner). Et encore une fois, je suis dithyrambique et sur le cul. C’est le nouveau Cantat, parfois Pagny… Attention, il allume une clope en direct à la télé… Waaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaw. Et le jury est divisé, entre Sinclair/Lio et Dédé/Patron. Sinclair n’a vu que la mise en scène et n’a pas écouté la chanson. Patron a trouvé un hommage gonflé, et Dédé est en plein ciné. Bref, grand débat au sein du jury.

 

Et même Jean-Paul Gautier fait débat : C’est convenu, ce n’est pas original… Genre Dalé porte une chemise léopard alors qu’il est africain, Soan le gothique est en noir, CJ la typée indienne en hippie… Judicieux.

Deuxième round

  • Baltard 6 : Un avant-goût de finale…Thomas revient avec Ce n’est rien de Julien Clerc (tiré de On connait la chanson d’Alain Resnais). Déjà, c’est vieillot, c’est faux… Certaines demoiselles pensent qu’on a tenté de l’étrangler avant de monter sur scène avec son foulard… Bref, mais faites-la taire. Les demoiselles pensent qu’il essaie de faire des choses avec sa voix et qu’il ne s’en sort pas trop mal… Le jury – à part Lio – n’a pas aimé. Lio trouve qu’on lui a servi les plus belles fausses notes, c’est Candy au pays des drag-queens. Sinclair trouve qu’il était une caricature, confirmé par Patron. Dédé le trouve trop sucré. (Pas de deezer)
  • Baltard 6 : Un avant-goût de finale…Damien se rattrape avec No woman no cry de Bobby (Belle-maman de Gabriel Aghion). Il a la décence de ne pas le faire en reggae. Effectivement il est très pop, très lui… Sauf la veste. Mais il a des goûts de chiottes, en fait, Gautier… Il se lâche et j’adore… Je te retrouve Damien. Et je t’idolâtre. Et le jury ? Mais Patron, enfin ?! Il trouve la prestation honorable, mais moyen pour reprendre du Bob. M’en fous, les autres ont adoré… Dédé adore le vibrato, qu’il compare à celui d’Elvis et de Chaban-Delmas. Sinclair a reconnu Damien, youpi !
  • Baltard 6 : Un avant-goût de finale…Leila revient avec Parle plus bas from Dalida (évidemment du Parrain par Coppola). Et je la trouve très sobre. Très bien. Même si la mise en scène agace les demoiselles de compagnie. Finalement, elle est très belle… Et tout le monde se tait. Gage de qualité. Elle a sauvé sa soirée… Un peu mystérieux, un peu sicilien… Et pour le jury ? Dédé contredit tout le monde. Lio trouve que c’est sa meilleure perf depuis le début. Dédé n’a rien ressenti, contrairement aux autres.
  • Baltard 6 : Un avant-goût de finale…Dalé  essaie de se rattraper avec Sympathy for the devil des Stones (par Scorcese). Et il se tartignolise… Il essaie de bien faire, il essaie de séduire et il n’est plus spontané. Là il se lâche et il devient légèrement perché. Bon passage, là… Et tout le monde kiffe les déhanchements… Là, on les voit, les griots. Là Dalé est fier de la standing ovation… Jury dithyrambique. Patron applaudit les musiciens et souligne les problèmes linguistiques. Dédé trouve qu’il a sorti le bon diable : Dyonisos… Lio aimait l’ambiguïté sexuelle de Jagger à la VO et trouve que Dalé n’a pas démérité. Sinclair trouve qu’il a bien envoyé et qu’il sait galvaniser la foule… Mais attention au bas régime.
  • Baltard 6 : Un avant-goût de finale…CJ – encore, petite ! – avec Que reste-t-il de nos amours ? de Charles Trenet (de Baisers volés de François Truffaut). Et tout le monde se tait… Voilà ce que tu dois faire, ma chérie… Du vieux truc remasterisé. Un petit plantage, mais tel le chat, elle retombe sur ses pattes… C’est comme un massage, ça fait du bien. Et Lio manque de testostérones… Donc elle met rouge. Lio lui reproche de l’insolence juvénile pour une chanson nostalgique. Judicieux, Lio. Sinclair applaudit l’arrangement et le choix de CJ de faire une chanson arythmique. Dédé a envie de se faire consoler des chagrins d’amour rien que pour entendre CJ. Patron se souvient de la France des sixties.
  • Baltard 6 : Un avant-goût de finale…Soan finit avec My way  de Franck Sinatra (La grande escroquerie du Rock’n'roll de Julian Temple). Et il a l’audace de la reprendre à la Sid Vicious. Youpi… Je gêne la discussion des filles avec mes cris… J’adore, Tiny aussi. Une demoiselle confond des décalcos avec sa tenue… Certes. Patron est à donf…. ZE PRESTATION DE LA SOIRÉE !!!! Et le jury? Youpi. Rien à dire. He did it hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis way !!!! (Pour aller avec la prestation, je vous mets la version de Sid Vicious)

 

Et le débat se fait sur le candidat qui va partir : Dalé ? Thomas ? Voire CJ pour Tiny (mais le taré !) ? Mais petit moment de détente avec les Inoubliables… Grand… Nouvelle comparaison par les demoiselles pour CJ : Hannah Montana… Je trouve ça  sévère.

Bilan du jury : Patron cite Téléphone et crache ton venin pour rappeler que c’est une compétition. Lio pense que les candidats se limitent. Donne-leur l’adresse de ton dealer, tant que tu y es… Sinclair pense que les accidents font partie de la musique ^^

Maître Najar is a star. Qui reste ? CJ, Soan, Thomas  (p*** mais c’est pas vrai !!!) et Dalé.

Cela se joue entre Damien et Leïla… Et c’est DAMIEN qui part. Putain. Putain. Putain. Pas lui, quoi ^^

Bon, ben voilà. Deux casseroles sur cinq finalistes. Super finale ^^

[deezer]http://www.deezer.com/#music/playlist/25256919/2140522[/deezer]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>