Back Room

Dis chérie… ça te dit un petit porno ce soir ?

Bon au début on peut faire nos malignes avec notre mec et se la raconter à mort à grand renfort de « je te parie que je te donne l’année de sortie du film » en se basant sur les collections Aubade et sur une analyse psycho-morphologique approfondie des coupes pubiennes des amazones.

Dis chérie… ça te dit un petit porno ce soir ?Ambiance forêt tropicale dans les années 80, déforestation totale fin des années 90, et retour en force du ticket de métro avec la mode du développement durable. Vivement un porno sur les décroissants. Dieu seul sait avec quoi ils remplaceraient les scènes de cul sous la douche et le bon vieux préservatif non bio dégradable …

Ensuite, par contre il faut être super prudente… On peut par exemple faire retomber l’enthousiasme initial de monsieur en lâchant bruyamment le classique : « Mon dieu mais c’est énorme !!!! ». Incontrôlable cri du cœur devant certaines aberrations de la nature suivi in peto par un « ouch, avec un truc pareil pas question de me décrocher la mâchoire… ou pire ».
Bouderie déconfite de Jules garantie, les yeux rivés sur son menhir Playmobil (comme quoi c’est moche de comparer) marmonnant en douce un « ouais c’est bon ça va hein … ce n’est pas la taille qui compte. » Le tout suivi par l’incontournable boulette féminine (parce qu’on ne sait pas la fermer quand il faut parfois…) : « euh… Si chéri. La taille ça compte… Beaucoup…Mais ça ne fait pas tout. » Après tout, c’est toujours bien de ménager sa monture…

Il faut modérer aussi son propre enthousiasme au risque de finir tous les samedi soirs avec une séance de bondage devant ses copains (hyper conviviale notez…), ou encore écartelées systématiquement entre le siège avant et le coffre (les conductrices twingo seront alors les plus chanceuses), ou même finir en cadeau d’anniversaire pour chacun de ses 45 copains (les mêmes que pour le bondage heureusement).

Bon et puis même si l’image c’est bien, voire drôle quand on voit les minettes s’enflammer à mort en se tartinant de crème hydratante (changeons de crème ! On passe à coté d’un truc là !), le son c’est bon ! Spéciale dédicace pour les gémissements appliqués et monocordes des actrices et ce quelles que soient leur position, ou après des heures de fornication: « hannhaannhannnhaaaaaan, oui, hannhaannnhaann » !

Respects ladies, respect, car avec un genou derrière les oreilles, l’autre sur la table de nuit à 2 mètres de là et 3 mecs au milieu, il ne doit pas rester beaucoup d’air dans vos jolis poumons. Ceci dit les mecs ne sont pas en reste avec leur litanie de « oh oui, oh oui » , « oh yeah oh yeah » (et oui le porno ça s’exporte bien). Force est d’admettre que les étalons du X sont des charmeurs de serpents : Ils hypnotisent leurs proies avec leurs grognements pour mieux les piquer avec leur dard… Amis poètes… Bonsoir…

Mais ce serait les insulter que de s’en tenir aux bruits de fond. Notez d’ailleurs qu’il n’y a jamais de bruit de fond… Jamais de bruit de cloaques ente chaires humides, de lits qui grincent ni autres expulsions d’air disgracieuses…
Non là où ça devient carrément fun c’est quand les porn-stars jouent aux acteurs. Mon dieu mon dieu mon dieu… Quel bonheur ! Que tous ceux ou celles qui auraient échappé aux dialogues de Monsieur Marcel se jettent illico sur emule pour une cession de rattrapage des Miches de la Boulangère.

Vraiment, il ne faut pas sous estimer l’impact d’un bon porno sur les femmes… Car même si on ne finit pas toujours chaude comme la braise à la fin de 8 gang bang, 25 sodo, 12 éjac’ faciales, 2 femmes fontaines, et 432 positions réalisées sans trucage … Ça nous aura au moins fait rire !
Et c’est connu, femme qui rit…
finit dans ton lit ;-)

(cc) hj91

11 Responses to “Dis chérie… ça te dit un petit porno ce soir ?”

  • Pas besoin de mater un porno pour ça… Rien qu’hier soir, avec Tiny et les andouillettes (ben oui, on reste dans la classe ^^), qu’il me demande si je me suis déjà tapé un truc pareil…

  • moi j’adore les films porno et je m’en lasse jamais même si desfois ça parais ridicule, surtout les scènes hardcore ou les nanas gueulent comme des truies qu’on égorgent, je suis tjs excitée à la vue d’un film porno et il me faut ma ration par mois. J’ai déjà fait l’amour devant des films porno mais à chaque fois c’est la même chose j’ai les yeux rivés sur l’écran et je regarde même plus le mec avec qui je suis, et ça les hommes ça les blesse dans leur égo. sinon je suis comme toi, je me demande tjs pourquoi les filles arrive avec le corps huilé mais c’est surtout dans les pornos américains

  • @xena : et ben tu vois, chérie, je préfère encore les hentai ou les scènes d’amour dans le cinéma traditionnel pour m’exciter un peu. Ou alors, il me faut certaines situations mises en scène pour apprécier le porno, genre des « threesome » 2mecs+1fille.

  • Excellent ! Et tellement vrai…
    Mais je te rassure, l’envie de rire devant ces superbes productions inventives et poetiques n’est pas seulement conjugee au feminin. Un male peut aussi s’esclaffer sur les scenes ou un dialogue affleure peniblement ou devant des ridicules de comportement.
    Je pense que ce type de film a beaucoup perdu en qualite “excitante” depuis les exagerations des dernieres annees et que beaucoup de spectateurs se sont tournes vers des choses + amateur pour retrouver un peu de vrai…
    On ne peut fremir que si l’on peut un peu s’identifier…

  • ouais je suis d’accord avec toi, c’est vrai que niveau dialogue ça vaut pas un pet de lapin, mais bon au même temps le but c’est de faire mouiller. Tout comme tooi, je pense que l’industrie du porno est morte depuis belle lurette dans la mesure ou voir des playmates qui se ressemblent toutes et qui baisent toutes de la même façon ça lasse à un moment donné et puis maintenant n’importe qui peut être acteur/actrice porno, entre guillements, je crois que le porno amateur attire plus et excite plus que le porno conventionnel.

  • J’adhère … si le porno est mort c’est peut aussi surtout parce qu’ils et elles ont l’air de s’emmerder à mourir et ça malgré leur feulements plus ou moins réussi. L’avantage de l’amateurisme, c’est qu’ils y mettent du coeur ! lol
    et ça c’est plus excitant !

  • @Storia-lafemelle : pareil, tant qu’à rire, je trouve un hentai vachtement plus drôle avec les litres de sperme, les jeunes filles ” innocentes ” et les érections en 1seconde chrono “tililililiiiinnnng suis là” de 30 cm. Quoi que je n’ai jamais trop compris l’amour des japonais pour les pieuvres et les lavements anaux (pluriel de anal c’est bien comme ça qu’on décline ce mot ?), mais bon, faut avouer qu’au moins il y a parfois du scénar dans les hentai si on prend par exemple black bible.

    Et puis vous avez oublié dans vos descriptions du porno moderne les femmes qui sont toujours bisexuelles, forcement hein toute les filles des années 2000 aiment faire des cochonneries avec un homme et leur meilleure amie ça va de soit, vive les clichés héhéhé .

    Je maintiens que je suis fan des bon vieux dialogues : 9minutes de pure plaisir d’un bon vieux film des années euh euh .. je sais plus trop en fait, mais les dialogues sont à mourir de rire, enjoy : http://www.dailymotion.com/bookmarks/gunilson/video/x5f7bp_maitresse-tres-particuliere-dialogu_fun

  • Le porno ne m’excite pas car j’ai l’impression de regarder un reportage animalier, mais effectivement il me fait rire!

  • @Saiko_Sama : Et si moi, ce sont plusieurs hommes qui m’excitent? Sont naze les scénaristes X. Sinon, je ne saurais aussi te conseiller la série « Taboo », avec des histoires très perverses…

  • Le porno c’est fait pour exciter la libido. Le reste on s’en fou, mais il est vrai que le porno amateur est plus sincère. Personne n’est dupe, vous les filles comme nous les hommes (français avec nos 17 cm en moyenne) sur les performances et les mensurations des actrices et des acteurs. Mais reconnaissons que cela a libéré la sexualité de toutes et tous. Vous êtes jeune et n’avez pas le recul des années 70. Faire l’amour avec une jeune femme d’aujourd’hui c’est quand même plus excitant qu’avec une jeune femme d’il y a 40 ans. Vous êtes moins coincée et vous assumez votre libido. Je peux vous assurez qu’il n’y a pas photo.

  • Concordia : Même dans les années 1970, c’était encore coinceman dans les campagnes. En témoigne Maman, instit débutante de 20 ans (en 1974) qui rougissait quand elle accompagnait sa copine infirmière qui allait à la pharmacie pour ravitailler tous les mecs du village (en Bretagne). Et ben au moins, même si elle n’en a jamais utilisé (car elle est arrivée vierge au mariage, c’est son choix), elle nous a expliqué à ma soeur et moi comment en mettre. Ça nous a aidé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>