Humeurs

Geekette power !

Moi : « Bonjour, je m’appelle Mag et je suis accro à ma souris. Ça fait bientôt 2 heures que je n’ai pas cliqué »Les autres :
« Bon-jour Mag !!!»
Echange surréaliste ? Pas tant que cela. Celles qui vivraient la foulure de l’index comme une rupture totale de communication me comprendront…

Geekette power !En effet quoi de (virtuellement) plus doux que le clic amoureux -que dis-je- sensuel, d’un échange avec votre (future) moitié, recrutée sur Facebook, Meetic attractive world ou tout autre espace de chasse virtuel ?

Quoi de plus libérateur que le mouvement vengeur du clic qui “karchérise” consciencieusement votre liste de contacts MSN après une dispute avec cette même (future-ex) moitié ? Quoi de plus efficace que ce clic, qui signe le trait final d’une aventure forcément médiocre puisque vous venez de la karchériser ?

Pleins de choses ?… Oui certes… Admettons. Mais je ne suis pas là pour débattre de la dérive virtuelle des relations humaines, ni même pour vous faire la démonstration de l’efficacité de la messagerie électronique dans le recrutement de vos nouvelles “targets” d’un soir. Non.
Je suis ici avant tout pour témoigner. Car vous, oui vous, planqué(e) derrière votre écran, vous n’êtes pas seul(e)… vous n’êtes plus seul(e)…

Aucun de nous ne pourrait être caricaturé comme mauvais personnage de films de hackers (séries Z, of course). Il n’y a qu’à visionner la vidéo « C’est quoi un geek » pour se faire une idée ! On nous croit diminué, défiguré, puceau, à la limite de la désocialisation et doté d’un goût vestimentaire largement contestable. Et reconnaissons-le, pour certains c’est le cas !

Mais ne vous offusquez pas, je ne parlais pas de vous, enfin de nous quoi. Chez nous, femmes “geekettes” du XXIéme siècle, virtuoses affranchies du clavier, le virtuel est une deuxième maison, un art de vivre.
Chez nous, le virtuel est un confort permanent, un accessoire de vie plus convivial que le minitel et plus économique qu’un majordome.

Et peut-on vraiment nous reprocher d’avoir des amis à L.A., au Brésil comme à Sarcelle ? (qu’importe d’ailleurs que nous ne les ayons jamais vus, on sait dorénavant que nous avons un pied à terre à L.A., au Brésil ou encore à Sarcelle…)
Peut-on encore nous en vouloir de faire notre shopping en $ ?
De préférer surfer plutôt que de ressasser nos souvenirs de Candy devant les Enfants de la TV ?
De passer 15 minutes à bâcler notre ravitaillement sur oohshop et laisser aux autres les joies des caddies ?
De chiner sur les sites et les forums les petites tenues glamour qui font pâlir d’envie les shoppeuses de la rue de Rivoli ?

Je ne fais pas l’apologie du virtuel, vous n’en avez pas besoin pour être convaincues. Je ne dénigre pas le réel, ne remplace pas les échanges par des mots, les regards par des photos…
Je clique ici gaiement, droguée consentie du clavier pour dénoncer les préjugés.

De quoi ? Vous dîtes ? C’est mon tour ? Encore ? Ah ok !
Moi : « Bonjour, je m’appelle Mag et je suis accro à ma souris. Après 2 heures d’abstinence, j’ai craqué, j’ai cliqué … »
Les autres : “…”

6 Responses to “Geekette power !”

  • Bonjour, je m’appelle Saiko, je suis une accro du clavier :)

    La video en question m’a également fait bondir de ma chaise, le clavier ne s’en est pas remis depuis. Penser déjà que les geek sont principalement masculin, que ce sont des têtards mal fagotés doublés de zombies asexués est limite offusquent .

    Je pense que justement, ce coté geek ” je fais mes courses sur internet, je répond à mes emails, j’échange sur facebook etc ” permet d’avoir plus de temps pour ce que le commun des mortels appellerait “la vie réelle”. Les geekettes ne sont pas des fainéantes, mais des petites malignes qui optimisent leur temps pour pouvoir faire plus de choses : finit les 3h de queue au super marché, finit les 4étages à monter, on se fait livrer (et ça marche super bien ! ). En plus on se casse pas le dos avec les packs de lait, le livreur s’en charge, en pendant ce temps là on peu cliquer pour planifier notre super soirée avec toutes nos copines ^^
    Quant au shopping en $ , là encore, question de rationalité, le cours du $ est avantageux, par temps de crise, il n’y a pas de petites économies… Et puis peut on nous en vouloir d’avoir envie de justement ne PAS avoir ce que toutes les girly ont en France mais autre chose qu’on trouverais ailleurs ? ^^

    Allez il fait beau dehors, je quitte mon clavier pour aller prendre le soleil histoire de ne PAS avoir le doux bronzage “écran d’ordinateur” dont parle la ministre : http://www.youtube.com/watch?v=sVQ3OCbUg2s&eurl=http%3A%2F%2Fwww.saiko-sama.fr%2F&feature=player_embedded … Na mais ya des jours où je leur ferais manger ma souris !

  • “Bon-jour Saiko…”
    merci pour ce lien !!! Quelle truffe, voilà exactement que qui m’hérisse l’écran et me fais frétiller (pas sexuellement) du clavier. J’en tapote avec rage tempérée tiens… “Le bronzage écran”. Et ça se dit ministre. En un mot et un seul : HUMF
    ;-)

  • Elle est comique cette ministre, surtout a parler de ce statut d’entrepreneur, merveille pour tout les geeks voulant vivre de leur passion, je lui ferai bien gouter un écran ^^.
    En tout cas super article, pouvoir au geekette ^^, en attendant de trouver la mienne.

  • Mais mettons une nuance. On peut être accro au net sans être geek (oui oui discriminons toutafé).

    Je pense qu’être geek c’est plus un état d’esprit qu’autre chose. Certain passent des heures sur le net et ne seront jamais des geek.

    Aujourd’hui le Geek c’est le nouveau Jedi (oui, oui j’assume ce que je viens de dire.)

  • Le nouveau Jedi , théorie intéressante , développe (non je fantasme pas sur les hommes avec des GROS sabres laser c’est même poooo vrai !!! )

    Bah on peut être geekette modérée, être totalement accro à son ordinateur mais pourtant savoir décrocher un weekend pour aller se balader en montagne avec des vrais gens, l’un n’empêche pas l’autre

  • @saiko: dans ce cas t’es une geekette des bois (tadamtcha!)
    pour reprendre ton exemple le gros geek c’est celui qui va en forêt avec son laptop carte 3g pour se géolocaliser avec google maps et voir même si il y moyen de capter du wifi à 2000m d’altitude en pleine forêt…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>