My Space

L’horreur est humaine…

Hier soir, je patientais pour le retour de mon homme à la maison, quand je regarde Culture Pub sur la chaîne NT1. Et là, Christian Blachas nous parle d’une publicité australienne qui fait polémique :

http://www.youtube.com/watch?v=JfvLNAkRbkY

Pour vous, je vous transmets la traduction :

Alors il dit « Si elle n’est pas assez bonne pour notre famille, elle n’est pas assez bonne pour la mienne », ce qui m’amène à ma petite princesse. C’est sûr qu’elle n’était pas faite pour moi, si vous voyez ce que je dire. Aujourd’hui est un jour où j’ai du unir Melissa à Tom. Fais attention fiston, elle criait un peu quand elle était toute jeune. Pardonnez-moi ce petit égarement mais, je regarde Melissa aujourd’hui, et je me souviens encore du premier mot que je lui ai dit après lui avoir fait l’amour… « ne le dis pas à maman ». Bon, pour clore toute cette cérémonie… à Melissa, cette petite fille qui va me manquer, et Tom, « Donne-lui deux beaux enfants, fiston », à Melissa et Tom ! !

Si seulement c’était si facile de surmonter l’inceste… Pour plus de deux millions d’Australiens, ça ne l’est pas.
Nous ne pouvons pas effacer leur passé, mais nous pouvons changer leur futur…

Certes, cette publicité pour ASCA, une association australienne d’aide aux adultes ayant vécu un inceste, peut prêter à polémique, mais en même temps, elle remplit très bien son rôle.  En effet, prendre à la rigolade un crime aussi horrible qu’un inceste peut paraître révoltant. Mais je trouve qu’à travers la mise en scène d’un inceste dédramatisé, c’est toute la souffrance psychologique que provoque ce crime chez la victime qui est mis en lumière.

Comme vous le savez, ma maman est enseignante catholique. Elle est parfois confrontée à des situations qu’elle n’a pas la force de comprendre, et doit souvent en faire le signalement aux services sociaux. L’inceste et tout ce qui est maltraitance d’enfant sont des choses qui la touche énormément. Sans pour autant faire de la psychologie à deux balles, elle a effectué plusieurs stages pour déceler ce genre de choses. Malgré tout, elle n’arrive pas à tous déceler, et elle le vit parfois comme un échec personnel.

Car l’enfant maltraité ou subissant un inceste qui ne trouve pas de soutien, ne serait-ce que moral, est irrémédiablement détruit dans sa construction identitaire. Malheureusement, très peu de personnes sont à même de déceler une profonde souffrance chez l’enfant, mis à part les parents. L’enfant, influençable, se sent coupable de ce qu’il subit, alors qu’il n’est que l’expiation d’un désir pervers.

L’effet pervers de ces campagnes de prévention est aussi la confusion entre mensonges et réalité. Si le signalement des cas de maltraitances et d’incestes se fait plus systématiquement, il arrive aussi que l’enfant puisse fabriquer un scénario pour attirer son attention. Je pense notamment à un procès assez glauque qui s’est passé pas très loin de chez ma mère, l’histoire de deux filles qui accusaient leur beau-père d’inceste. Malgré le fait que sa culpabilité n’ait jamais été prouvé, il est resté plusieurs années en prison.

Comme le dit la publicité, même si nous n’appartenons pas à une association, nous avons quelque chose à faire. En règle générale, un inceste est difficile à avouer pour la victime. Par conséquent, il est nécessaire de prêter une oreille à ses propos et de le faire parler, sans pour autant prononcer le nom « inceste », presque aussi tabou que l’acte lui-même. Ce n’est pas une chose aisée à faire, mais on sait que la parole libère. Justement, pour en revenir à la publicité : la morale de cette histoire, c’est qu’étant donné que l’inceste entre le père et la fille est connu de toute l’assemblée, un certain détachement est possible, comme si on en faisait un running gag en repas de famille…

Même prise avec légèreté, l’horreur reste humaine.

(cc) Rob Gallop

9 Responses to “L’horreur est humaine…”

  • et j’aujouterai même que seul l’humain est apte a se comporter de façon inhumaine. Mais c’est aussi le seul animal chez qui l’inceste est un interdit naturel. Ca donne quand même bien à réfléchir c’te pub

  • tu parles d’inceste mais dans cette campagne il s’agit de pédophilie, d’abus d’enfants, à ne pas confondre avec l’inceste, les deux choses étant différentes.

  • ben l’un n’exclut pas l’autre complètement, surtout quand on voit que le sujet de la pub tourne autour d’un père qui a abusé sexuellement sa fille et qui le déclare pendant son mariage…

  • Mon a travaillé pendant plusieurs années en tant qu’éducateurs spécialisé. Puis ila travillé dans divers services sociaux. Il a donc été cronfronté à des décisions délicates voire difficile. Il m’en a déjà parlé et ça m’a fait froid dans le dos. Il faut protèéger l’enfant. Mais c’est des choses que j’arrive difficilement à concevoir.
    @ Tévy vive les cours de philo de terminale L;

  • Le côté désuet de cette publicité est en effet très dérangeante…le décalé est pourtant percutant.

  • @ jess, j’te jure ces cours de philo me pourrissent la mémoire, je m’en souviens encore, t’imagines?
    @ Eva D, tout à fait d’accord, le “don’t tell mom” a fait vachement peur quand même…

  • @leeloo00:sans vouloir paraitre trop naif, en regle generale l’inceste est commis avec un enfant mineur. Pour avoir vecu longtemps en Afrique et aux Antilles, j’ai pu constater que l’inceste n’est pas tant le desir d’un enfant (pedophilie) mais le desir du sien. C’est une chose pas trop dite,mais helas tres repandue, que le pere va continuer a prendre la douche avec sa fille de 12 ou 13 ans et lui faire decouvrir “les joies du plaisir physique”. ben oui , pour etre sur que ce soit bien fait autant le faire soi-meme. Je sais c’est horrible je ne peux oublier mon voisin qui a “reussi” a mettre enceinte sa femme et sa fille de 14ans a 2 mois d’intervalle.
    Dans un autre domaine, tant que l’excision sera consideree comme une fierte par les victimes, il sera difficile de l’eradiquer. Ce ne sera que par l’information des victimes potentielles et le chatiment des coupables qu’il y aura une chance de changement.

  • @frenchie971 : “Pour avoir vecu longtemps en Afrique et aux Antilles” ???

  • @ Zolie : très bonne question…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>