My Space

Je suis une boulette

Je suis maladroite, je n’y suis pour rien, ça a toujours été comme ça, et j’ai beau faire attention rien ne change. Cela m’énerve grandement d’être celle qui fait toujours tout tomber ou encore mieux (pour les autres, pour moi c’est pire) se fait tomber elle-même. Mais cela peut parfois m’amener dans des situations cocasses surtout en amour. Il y a eu ce garçon il y a longtemps, celui qui a tenté de me donner mon tout premier vrai baiser, le pauvre quand j’y repense lui n’a vraiment pas eu de chance, je l’ai embrassé sur le nez (oui la géographie et le repérage dans l’espace ne sont pas mon fort non plus). Puis, ce garçon à l’hôtel, cette fois où je me suis littéralement assommée au lit du dessus (quelle idée étrange aussi de mettre un lit superposé au dessus d’un lit deux places et pas dans le même sens par-dessus le marché). Puis il y a cet autre garçon devant la bibliothèque, je suis tombée dans ses bras (au sens propre bien sûr), du coup il a cru que je lui faisais des avances alors que pas du tout, je suis vraiment tombé ce n’était pas une feinte pour le séduire. Je ne vous explique pas le calvaire après pour lui expliquer que non non je ne voulais pas son numéro, que je m’étais juste écroulée sur lui mais qu’il avait été très aimable à lui de ne pas m’avoir laisser choir par terre.Il y a aussi tous ces sous-entendus que je n’ai pas compris et que je ne comprends pas, ceux qui aurait sûrement mis fin à mon célibat pour une période plus ou moins courte mais que je n’ai pas su comprendre à tant, ceux qui évoquaient des fantasmes avoués à demi mot mais que là aussi je n’ai compris que trop tard et tout ceux que je n’ai même pas décelés. Mais surtout, il y a ce garçon, ce savant mélange de tendresse et de brutalité, ce jeune homme charmant et agaçant, mon Homme-Vampire à moi, celui qui me prend pour une « trouillarde » et qui a bien raison, parce que, tétanisée par ma « boulette-attitude » je n’ose pas trop bouger ou faire le premier pas. Celui qui ne sait pas que je suis déjà tombée du lit en faisant l’amour, celui qui a rit lorsque je me suis assommée en jouissant. Il parait que ma maladresse à un petit côté touchant que cela fait partie intégrante de mon charme et pourtant qu’est ce que j’aimerais être un bon coup au lit, celle qui ne s’assomme pas, ne tombe pas, n’est pas toujours à côté de la plaque…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>