My Space

Made In France

Pour ma liste du jour, j’avais envie de faire un tour de la musique de mon pays que j’aime, des morceaux qui datent parfois des années 1940… Oui, car on a beau écouter pas mal de musique étrangère, notamment anglo-saxonne, je suis favorable à la circulaire Toubon (1993) qui veut qu’au moins 40% de la musique qui passe en radio soit française.

Forte de ma culture musicale, voici un petit panel de 60 ans de musique en France, et dans le désordre chronologique :

- Ridan, Partie de golf (La phrase d’accroche la plus catégorique de la chanson française : Le monde est une petite putain qui roule sa bosse pour le pétrole… Après ça, il est dur de tenir sur la même lancée toute la chanson. Et pourtant, Ridan, fort de son expérience de rappeur, privilégie le texte à la musique, et ce n’est pas plus mal…)

- Adrienne Pauly, L’amour avec un con (Parce que je suis tombée amoureuse d’elle en la regardant sur Taratata. Et cette chanson me rappelle certains souvenirs anté-Tiny…)

- Michel Sardou, Les villes de grande solitude (Oui, Sardou est un fasciste homophobe mysogyne et favorable à la peine de mort, il n’aurait donc pas le droit de cité ici… Mais j’ai été élevée sur du Sardou par un parrain matelot…)

- Johnny Halliday, Que je t’aime (Quand on pense le nombre de femmes qui ont fantasmé sur Quand mon corps sur ton corps, lourd comme un cheval mort… Ça, c’est du texte, waw!)

- Lucienne Delyle, Mon amant de St-Jean (L’originale de 1942, bien moins niaise que la reprise de Bruel…)

- Carte de séjour, Douce France (La reprise de 1986, bien moins niaise que l’originale de Trénet… Et plus forte, symboliquement)

- Déportivo, Parmi eux (J’ai failli les voir en concert dans un festival breton en 2005, juste après un concert de Kyo… Déjà, plus d’une heure de retard, mais en plus, des excités qui criaient Kyo, Kyo, on t’enc***!!!)

- Axel Bauer, Cargo (Clip sublime de Mondino, très en phase avec l’esthétique homosexuelle de l’époque, avec les cautions hétéro d’Axel pour les filles et de Viktor Lazlo nue – quelle idée de prendre un pseudo de mec ^^ – pour les mecs…)

- Indochine, Tes yeux noirs (Parce que ce groupe a construit ma vie, que cette chanson me donne des papillons dans le string, et que cette version avec l’orcherstre philarmonique de Hanoï est une splendeur…)

- Antoine Le Gouëfflec, Faust (Oui, son dernier album, A Dreuze, a été reproduit par un copain – Last Exit Records, à Brest –, mais j’aime bien, c’est très créatif…)

- Blankass, La croisée (Certes, ces petits Bourguignons sont très discrets après 25 ans de carrière, mais dans les années 2000, chaque fois qu’ils sortent un album, il y a toujours un titre qui marque. Celui-ci est LE titre de L’homme-fleur (2001) et j’adore à la fois le texte faussement naïf et la mélodie faussement simple…)

- Bénabar, Je suis de celles (Parce que c’est notre duo : Tiny au piano et moi à la voix…)

- Fatals Picards, L’amour à la française (Bizarrement, le titre le pourri de ce sympathique groupe qui vaut vraiment mieux que ça…)

- Trust, Antisocial (Parce que Tonton était fan de Trust, qu’avec mon passif d’autiste, j’ai vraiment eu l’impression d’être antisociale, et que Trust est le meilleur concert que j’ai vu, en festival en 2006)

- Charles Aznavour, Hier encore (Ah ça, mesdames, c’est particulier. En effet, qui aurait cru que cette chanson si nostalgique serait la bande sonore de mon premier orgasme avec un homme ? Car contrairement à Aznavour, je ne les recherche plus, mes 20 ans, depuis cette nuit-là…)

- Noir Désir, Aux sombres héros de l’amer (Une partie de mon enfance me revient en mémoire, lorsque mon jeune oncle, avant de sortir avec ses copains, gardaient ses nièces en leur faisant l’éducation musicale… JEG, jamais je n’aurais eu meilleur tonton avec JEF. Je vous aime)

- Étienne Daho, Epaule Tattoo (Toujours les années 1980, mais lorsque Rennes était un grand vivier d’artistes en tous genres et où mon fameux oncle vivait une époque culturelle très dense entre deux cours de maths à la fac…)

- Serge Reggiani, L’Italien (Malheuresement, de son vivant, je ne voyais qu’un vieux con nostalgique. J’ai découvert son oeuvre après sa mort, comme beaucoup d’artistes… Je pense que cette chanson est la plus intimiste de son répertoire)

- Georges Moustaki, Ma liberté (L’hymne des femmes de ma famille. Et nous souhaitons toutes en 2009 que ma mère aura enfin l’audace de supporter celle qui s’offre à nouveau à elle…)

- Daniel Darc, J’irai au paradis (Car il a une voix devenue inexistante et le cerveau crâmé par la drogue, mais il faut avouer qu’il écrit magnifiquement bien. Et on s’en fout qu’il ait besoin de ses notes sur scène…)

- Serge Gainsbourg & Brigitte Bardot, Bonnie & Clyde (Parce que préfère l’Homme à la tête de chou que Gainsbarre, bien que Sorry angel reste un de ses derniers chefs-d’oeuvre. Bonnie & Clyde, parce que c’est un couple aussi mythique que Roméo & Juliette…)

- Claude Nougaro, Le jazz et la java (Un autre artiste dont j’ai malheureusement découvert l’oeuvre à titre posthume… Et puis cette étude sur la dichotomie de style entre deux genres musicaux qui sont finalement très proches… J’adore)

[deezer]http://www.deezer.com/#music/playlist/8415346/2140522[/deezer]

One Response to “Made In France”

  • Merci pour ta play list qui fait la part belle à de réels talents, peut-être trop peu médiatisés (Ridan, Adrienne Pauly…)
    :)

    Tout à fait d’accord concernant les Fatals Picards, connus alors qu’ils étaient encore à 2 ou 3 sur scène, en concert sur la péniche parisienne et que Yvan en faisait encore partie. Tout à fait entre nous, l’esprit picard n’est plus depuis que Yvan a quitté la barque. Dommage !

    Ce titre de Benabar est une tuerie… dur dur mais très beau ! Bravo de l’avoir souligné.

    Oui pour Reggiani, moi pareil, découvert sur le tard… En ce moment je me penche sur Moustaki, qui a de forts jolies choses à nous dévoiler. Connais-tu ?

    Quant à Lucienne et son amant de St Jean, en voilà une belle retrouvaille… :)
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>