liste du jour

Oui, je coiffe sainte Catherine… Mais en musique!

Oui, je suis heureuse en amour (Tiny dans la vie réelle, Le Mâle sur Ladies Room)… Mais dans la réalité, je ne suis pas mariée… Et j’ai 25 ans. Et donc, aujourd’hui, en ce mardi 25 novembre, je fais comme toutes les femmes non-mariées de 25 ans, comme le veut la tradition, je coiffe sainte Catherine.

À l’origine, on célèbre ainsi le culte de sainte Catherine d’Alexandrie, qui a préféré se faire écarteler plutôt que d’épouser un dignitaire romain. Une autre tradition antique était que les filles qui coiffaient une mariée se mariaient dans l’année. Donc les filles qui ont donc coiffé la pauvre Catherine à Alexandrie… Vous aurez compris. Au culte de Catherine d’Alexandie s’est rajouté ceux de Catherine de Sienne (grande figure du mouvement dominicain) et de Catherine Labourée (la fameuse du couvent de la rue du Bac et de la médaille miraculeuse…). Deux femmes qui sont donc connues pour s’être mariées… avec Dieu.

La tradition veut que la Catherinette se coiffe donc d’un chapeau ridicule que ses amies ou les femmes de sa famille auront préparé au préalable. Ce chapeau comportera obligatoirement du jaune, du vert et des références au métier de la demoiselle. Je sais que, pour ma sœur, j’avais décoré une capeline en paille avec des plumes jaunes et vertes, un bébé en plastique, une référence à Bernie, un dentier en plastique, une étiquette de KRO (en référence à ses études/son métier d’assistante sociale), ainsi que des références à Bridget Jones (la référence ultime de la Catherinette) et un rocher Suchard (en cas de célibat intempestif)… Je ne sais pas ce qui me sera réservé, mais je sais qu’environ 75% des filles devront demain soir se retrouver avec un chapeau ridicule sur la tête. Et oui, il faut être MARIÉE, et non pas seulement en couple, pour éviter cet écueil.

Si, pour les anciennes générations, coiffer sainte Catherine était une humiliation pour la demoiselle de 25 ans, depuis les années 1990, c’est tellement banal qu’on en rigole. C’est pour cette raison qu’avec mon béret acheté pour l’occasion, je vous ai concocté une petite playlist à écouter n’importe quel 25 novembre, et pas seulement quand on a 25 ans…

  • Oui, je coiffe sainte Catherine… Mais en musique!Anaïs, Mon cœur, mon amour ! : The chanson qui exprime la rancœur des filles célibataires envers les couples… et ma rancœur envers ma cousine blonde qui m’a pourrite toute une soirée avec cette connerie !
  • Oui, je coiffe sainte Catherine… Mais en musique!Léo Marjane, Je suis seule ce soir : Aaaah… Qu’est-ce qu’on se dit, certains vendredis soirs sans copines motivées pour sortir.
  • Oui, je coiffe sainte Catherine… Mais en musique!Ginette Garcin, Les nuits d’une demoiselle : Je préfère la version originale de Colette Renard… En même temps, il est prouvé que les célibataires couchent plus que les femmes en couple, voire mariées.
  • Oui, je coiffe sainte Catherine… Mais en musique!Eric Carmen, All by myself : Pour la séance culte du Journal de Bridget Jones où Bridget égorge la version de Céline Dion, qui égorge déjà la version originale… Un grand moment de solitude.
  • Oui, je coiffe sainte Catherine… Mais en musique!Coldplay, What if : En plus, c’est un fait, il fait toujours un temps de merde, le 25 novembre… Merci, Chris, de nous rappeler à tel point c’est dur d’être seule sous sa couette.
  • Oui, je coiffe sainte Catherine… Mais en musique!Miossec, Tant d’hommes (et quelques femmes…) : Bon, il est vrai, Christophe prend une tangente extrême, mais ça peut donner des idées à certaines.
  • Oui, je coiffe sainte Catherine… Mais en musique!Fatals Picards, Seul et célibataire : Si certaines filles vivent la rupture assez mal, c’est rassurant de se dire que certains mecs aussi.
  • Oui, je coiffe sainte Catherine… Mais en musique!Lucienne Dugard, Une jour, mon prince viendra : Rien de tel que la méthode Coué
  • Oui, je coiffe sainte Catherine… Mais en musique!Lucienne Delyle, Mon amant de Saint-Jean : Et oui, je vous ai retrouvé l’original de 1942 ! En même temps, en faisant la party, ce n’est pas comme cela qu’on trouvera un homme convenable pour l’épouser.
  • Oui, je coiffe sainte Catherine… Mais en musique!The Divynils, I touch myself  : En même temps, comme ça, on n’est pas déçues. D’ailleurs, on pourrait mettre en corrélation le nombre de Catherinettes et le nombre de toys vendus.
  • Oui, je coiffe sainte Catherine… Mais en musique!Jean-Jacques Goldman, Elle a fait un bébé toute seule : Oui, comme ma sœur, on peut décider d’être vieille fille pour ne pas donner de père à son mioche.
  • Oui, je coiffe sainte Catherine… Mais en musique!Jean-Jacques Goldman, Je marche seul : Il faut quand même se méfier des fois, ce n’est pas parce qu’on est Catherinette qu’on est à l’abri d’un monsieur vicieux qui vient profiter qu’on marche seule… Oui, on marche seule, mais on reste vigilante.
  • Oui, je coiffe sainte Catherine… Mais en musique!Marc Lavoine, Je me sens si seul : Là, j’avoue, je serais plus partisane à censurer cette chanson tous les 25 novembre.
  • Oui, je coiffe sainte Catherine… Mais en musique!Marc Lavoine & Catherine Ringer, Qu’est-ce que t’es belle : Oui, on a pris du bide, on a zappé le rendez-vous chez l’esthéticienne, on a abusé de la Haagen-Dasz… Mais même si c’est un nerd boutonneux, ça fait plaisir de s’entendre dire ça.
  • Oui, je coiffe sainte Catherine… Mais en musique!Partenaire Particulier, Partenaire particulier : Allez, les filles, justement, on se remet en chasse. Et portez votre chapeau. C’est peut-être ridicule, mais c’est une marque distinctive. Profitez, vous ne rentrerez pas seule.

 [deezer]http://www.deezer.com/#music/playlist/15081213/2140522[/deezer]

 

 

Joyeuse Sainte-Catherine à toutes, et pensez à celles qui n’ont pas la liberté d’avoir choisi leur âge de mariage, ni leur mari…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>