My Space

- Les intermitents du spectacle en chambre (ou où vous voulez) –

- Les intermitents du spectacle en chambre (ou où vous voulez) –

On m’a souvent reproché mon manque d’envie d’une relation stable, d’une relation sentimentale, amoureuse, certains ont même dit “respectueuse”; on m’a parfois reproché de ne pas me respecter, de ne pas respecter mon corps, d’être sans coeur, sans âme. J’ai énervé autour de moi par mes idées, j’en suis désolée mais je dis ce que je pense.

Je ne voulais pas d’une relation durable, je ne voulais pas d’une relation stable, d’un grand Amour. J’avais dégusté, je n’en voulais plus. Alors j’ai joué avec le feu, je me suis amusée, j’ai flirté, j’ai eu un puis deux puis trois plans cul, des fuck friends comme on lit parfois sur la blogosphère; bref, un homme avec qui je couche sans amour, sans sentiment, juste avec du respect et de la complicité et même parfois avec de l’amitié. Je n’ai pas honte, je ne me cacherais pas. Je me suis amusée, j’ai “chanté” quelques fois grâce à ses intermittents du spectacle en chambre qui me tenaient compagnie lorsque je sentais mon sex appeal, ma confiance en moi voire mon moral au plus bas alors que ma libido, ma sollitude, et mon envie de plaire, d’être touchée, caressée étaient au plus haut.

Alors certes je n’ai pas eu de relations dites sèrieuses mais qui peut me reprocher de vouloir éviter de souffrir tout en continuant à m’amuser? J’ai passé d’excellents moments. Je me suis amusée sans autre prises de têtes que celle de faire correspondre nos emplois du temps, de trouver un endroit, une heure, un jour alors que pendant ce temps j’entendais les filles pleurer l’infidélité de leur petit ami/ son manque de présence/ son manque d’amour, râler après tous ces petits problèmes de couples qui sont légitimes puisqu’on est en couple et qu’à deux c’est forcément plus difficile que tout seul. Pourquoi aurais-je changer pour ça, alors certes, je noircis un peu le tableau il y a tous ces couples qui respirent le bonheur malgré les petits aléas de l’amour, de la vie; ceux qui peuvent compter l’un sur l’aure de jour comme de nuit. Mais c’est justement ça que je craignais, et crains toujours, à force on s’habitue à l’autre sa présence nous est habituelle, routinière sauf que rien n’est éternel, pas même l’amour, alors quand l’autre s’en va, on souffre, il faut se réhabituer à vivre sans lui. Et ça je ne veux pas! Bien sûr que je souffre d’être seule, souvent moi aussi j’aimerais être aimée pour un peu plus qu’une nuit, seulement en fond il y a toujours cette crainte d’être déçue,encore… Alors oui je me suis amusée comme une folle pendant ces quelques heures, oui j’ai profité de la vie, du sexe, pour ne pas me dire que j’ai fait mes premières fois avec un tocard qui m’a fait croire à l’amour, là tout est simple, clair tellement plus facile que s’il y avait eu des sentiments.
Pourtant, aujourd’hui je n’en veux plus, mes intermittents du spectacle en chambre vont se retrouver au chômage technique. Peut-être que j’ai muri, je ne sais pas, je ne pense pas, j’ai simplement envie de plus, de plus de présence, envie d’amour, du vrai. J’ai toujours peur, mais il paraît qu’il faut prendre le taureau par les cornes et affronter ses peurs, alors même si j’ai peur oui je vais tenter d’avoir autre chose que juste un fuck friend, un homme de passage dans mon lit, un intermittent plutôt un amour, un compagnon de route dans ma vie, un comédien à plein temps.

2 Responses to “- Les intermitents du spectacle en chambre (ou où vous voulez) –”

  • moi j’ai que des intermittents et ça me va très bien mais le risque (dixit ma sœur), c’est d’arriver à un age ou tu te rendra compte que tout le monde est en couple et toi t’auras du mal à trouver qq’un (théorie au quelle je n’y crois pas une seconde), de banaliser le sexe au point qu’avec une seule personne tu n’arrive pas à prendre ton pied (je n’y crois pas non plus, enfin un peu quand même) et de plus savoir ou t’en es; en ce qui me concerne, je vis très bien la situation, la seule chose qui m’emmerde c’est tout le temps d’angoisser par rapport au mst (même si je me protège, il y a des fois ou on peu pas tout contrôler). Maintenant je comprend très bien ce que tu ressens mais vis au jour le jour te dis pas “maintenant stop la baise” mais plutôt vis et tu verras que peut être avec un de tes fuck friend ça pourra devenir une histoire d’amour .

  • bah moi c’est le contraire, je suis marie depuis 25 ans et j’aimerais decouvrir d’autres corps, juste pour la baise

    pour ce qui te concerne, laisse faire les choses et ca viendra tout seul. si ca t’interesse j’ai parle de ca en plusieurs articles sur mon blog(chapitre 1 a 4):
    frenchi971.over-blog.com.
    ca raconte une bonne partie de mon histoire et tu verras comment ca s’est mis en place. si tu jettes un oeil, mets moi un com’ ca fait tjrs plaisirs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>