My Space

Nip/Tuck : La vie est belle

Je suis actuellement devant la télé avec une bande de demoiselles dans la salle télé de mon logis. Après une bonne soirée Desperate Housewives sur M6 (et oui, c’est mardi ^^), la soirée ne saurait continuer sans Nip/Tuck.

Et comme dirait une demoiselle végétarienne peu au fait de ce qu’il se fait à la télé : La vie est belle. En effet, dans les deux épisodes de ce soir, le docteur Christian Troy opère Amy, et il apprend qu’elle est sa fille. Mais avant, la petite couche avec Matt Mac Namara, lequel est le fils du docteur Sean Mac Namara, mais en fait celui aussi du docteur Christian Troy… Et toute la série est comme ceci.

Dites-nous ce qui ne vous plaît pas chez vous… Ce qui suivent depuis 2006 cette série déjantée savent qu’il est interdit de louper ne serait-ce que deux minutes d’un épisode, car les rebondissements sont continuels. Cette demoiselle végétarienne était ahurie devant l’amoralité de certaines scènes. Si bien que l’on se demande à quoi se shootent les scenaristes…

Car, en effet, Nip/Tuck, en apparence, offre une vision très noire de la condition humaine. Encore plus hardcore que Dr House (qui pue le cul à 500 bornes, comme le Dr Mc Namara), le Dr Troy et ses patients se foutent de ce qui est normal et sombrent parfois dans le glauque. En ces temps de crise financière et d’augmentation des pointeurs aux ASSEDIC, il est peut-être salvateur pour certains d’entre nous de nous enfoncer dans un marasme ambient.

Il est prouvé que les dépressifs se complaisent dans une vision sombre de l’existence. Nip/Tuck, sur ce plan, est un excellent antidote à la joie de vivre qui pourrait toucher l’éclair d’un instant un ex-trader au chômage… Alors oui, la vie est belle…

One Response to “Nip/Tuck : La vie est belle”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>