My Space

Les erreurs d’achat

Les erreurs d’achat, c’est le lot de tout le monde. Rares sont celles qui grâce à un styliste personnel évitent ce genre de faux pas. Malheureusement ces mêmes filles ont aussi les moyens d’acheter plein de trucs qui leur vont pas… Il n’empêche qu’il est de notre devoir de dire STOP aux erreurs d’achat ! Soyons réaliste les enfants. Les prolétaires que nous sommes ne peuvent se permettre ce genre de gaspillage… Alors pour éviter de jeter encore 50 euros par vos fenêtres cassées et sans rideaux, suivez le guidounet !

Sachez repérer l’erreur d’achat à 4 kilomètres à la ronde. Erreur d’achat, tu ne passeras pas par moi, allez, répétez avec moi !

L’erreur ” j’ai envie de suivre la mode”

La plus typique… C’est le truc super à la mode, super trendy qu’on a repéré à la page 40 du magazine Jalouse et qui coûte 50 frapuccinos Starbucks . Ça avait l’air bien… sur le papier glacé porté par une mannequin filiforme
( 1m78, 50 kilos, 85-55-87). Mais sur moi, béééé… Mais c’est vrai que les motifs très colorés avec des rayures partout, ça ne va qu’à Sveltlana.

La solution : revendre le truc sur e-bay, c’est une pièce qui a coûté la peau des nichons alors…

L’erreur météorologique

L’été est là sans être là. Le dos nu que vous avez acheté à Mango n’a pas lieu d’être… dans votre penderie. Non seulement il ne fait pas chaud mais en plus il pleut. Et au lieu d’acheter un K-Way et bien vous avez un petit top qui ressemble étrangement à un haut de maillot de bain. Au pire en sortant, vous vous transformerez en stalactite.

La solution : j’espère que vous partez en vacances dans le sud !

L’erreur de taille

Vous vivez dans le déni, vous persistez à vouloir rentrer dans du 40 alors que vos hanches crient 44… Vos chemises ont des fenêtres et vos pantalons tailleur font legging. Vos t-shirt craquent tellement qu’au moment où vous courez ça fait même une petite musique de beat box. Vous êtes boudinée.

La solution : dé-dra-ma-ti-sez ! Je ne comprends pas que la crise de la quarantaine vous atteigne, faire du 44, bon sang, c’est pas la fin du monde, c’est juste la fin des haricots (que vous avez arrêté de manger pour privilégier les pizzas). Plus les vêtements seront amples, plus votre tenue sera mise en valeur, moins on verra vos bourrelets, ce sera mieux pour tout le monde, surtout ceux qui mangent…

L’erreur de génération

C’est comme Mariah Carey dans son clip Touch my body, avec la panoplie de l’écolière cochonne. On a passé l’âge. Comprends-tu chère lectrice que cette ensemble culotte jupe écossaise et chemise blanche taille 12 ans c’est bien pour les
fantasmes de lulu. Mais ça doit rester dans l’intimité des quatre murs de votre chambre “à coucher”. Pas la peine de faire partager… Et cette ensemble léopard, c’était bien sur Mel B des Spice Girls mais c’était en 1997, vaut mieux la jouer moins épicé… en 2008.

La solution : on se calme, less is more.

L’erreur de diktats sociaux

C’est comme Aminata Koulibaly en panoplie de la parfaite versaillaise, gilet bleu marine, serre tête bleu marine, socquettes
blanches, jupe en drap qui s’arrête au tibia et collier en perle. Le costume de l’aristocratie française déshéritée, sur ma pote malienne. Please au secours ! Rama Yade l’a compris : H&M je suis H&M je resterais… Nul besoin que Claire de Chambourcy de Metayer revête le look de J-lo en 2001, le sweat à capuche blanc et doré et un bas de
jogging velours rose bébé.

La solution : personne ne devrait s’habituer à se déguiser en ghetto girl ou en bourgeoise avec un ballet dans le fion. Je suis contre les vêtements qui mettent les gens dans une case.

Erreur d’assemblage

Cette jupe grise irait bien avec ce pull gris et ces chaussures grises et ce gilet gris. C’est bien de vouloir accorder les couleurs et de penser à ce qu’on a déjà dans son armoire quand on dépense. Mais le total look gris à part ressembler à un petit nuage du mois de mars… A quoi ça sert ?

La solution : sans se déguiser en patchwork, mélangez les couleurs ! Evitez tout de même le jaune et le noir (le but n’est pas de ressembler à Maya l’abeille. Evitez aussi le mariage douteux de matières. Laine sur polyester, coton sur cuir).

Erreur de “j”achète la même chose”

A force de porter ce même pull noir, les gens croient que vous êtes :

1/ Pauvre, et que vous ne gagnez pas du tout d’argent, et quand je dis pas d’argent, je veux pas dire comme “je suis caissière à Auchan et je gagne que dalle”. Je veux dire niet, que dalle.

2/ Vous êtes crade, vous mettez tout le temps la même chose.

La solution : pourquoi se restreindre, la vie est déjà assez monotone comme ça. N’achetez plus rien pendant au moins 3 mois et faites des putains d’économies. Quelques jours après, une jolie petite somme en poche et en manque cruel de shopping, vous oserez tout ! Même la couleur.

L’erreur de star-a-like

C’est quand tu as une icône de mode dans la peau, Marylin, Audrey H., Cindy Sander et que tu veux copier son style. Alors tu deviens blonde platine ( D. J ! ) et arbore une choucroute blonde et un faux grain de beauté (qui est en fait un bouton qui a mal guéri.

La solution : il est temps de trouver ta personnalité je pense.

8 Responses to “Les erreurs d’achat”

  • Ton article m’a fait beaucoup rire, surtout la référence au look année 90 qu’on continue de trouver un peu partout (pourquoi ??) .

  • miam je me délecte de ce genre d’article ! encore !

  • Excellent article, je crois qu’on s’est toutes reconnues dedans. Dans la catégorie erreur de soldes, il y a aussi le très connu “comment je soûle tout le monde avec ce super petit haut que j’ai vu une fois dans ma vie mais que je veux absolument tout de suite maintenant, et que je te traîne mes amis dans toutes les boutiques de Paris en pestant, puis ô joie je le trouve, et je l’achète dans un sursaut d’orgasme. Sauf qu’en fait finalement une fois que je l’ai bah il me plait plus tant que ça”
    Ou le total look zero second degré made in clone attitude, qui te fait ressembler à une jackie kennedy (mais en plus grasse parce que tu manges autres choses que des brocolis vapeur)…

  • @ Elea : excellent le petit haut qu’on a saoulé tout le monde mais finalement on se demande pourquoi !
    et les talons hyyyyyyyyyyyyyper trop classe et confortables (si siiiiiiii j’te juuuuuuuure) que finalement tu mets une fois tellement l’idée de les baptiser lors d’un après-midi shopping était idiote et que tes pieds boursoufflés et pansementés font penser à de la charcuterie.

  • Grands Dieux de l’Olympe, les fameux talons!
    J’ai fait du lourd dans le genre: “mais pour aller au parc Astérix je vais étrenner mes nouvelles ballerines, c’est bien connu qu’avec ce genre de pompes jamais de ta vie t’as mal aux pieds.”
    C’est clair, mais encore faut il les avoir faites avant…moi je les ai justement faites pendant cette journée mirifique où j’ai souffert comme un rat de laboratoire souffrant de rage, de rhumatisme articulaire et d’une fâcheuse tendance à la schizophrénie (genre je souriais mais en dedans je n’avais plus qu’une idée, mourir sur place ^^)

  • ah les ballerines j’ai fait idem : elles sont sagement posées au pied de mon lit : je n’ose même pas les approcher pour les ranger, ces salopes qui se font passer pour angéliques. et j’avais que des pansements kawaï style avec des pandas alors que j’avais une soirée très classe. merde.

  • Merci, j’ai bien rigolé ! “Vos chemises ont des fenêtres”, c’est bien trouvé!
    Pour être franche, j’ai pas compris tout de suite, je ne sais pas pourquoi j’imaginais un tableau de magritte avec un monsieur avec une fenêtre dans le dos de sa chemise…mais maintenant j’ai compris, et j’en rigole encore!
    Les erreurs de shopping de mon placard sont plutôt du genre “c’est soldé 10€, franchement, je ne perds rien”. Sauf 10 € X 40.

  • @ leda : 10×40, ah oui ça aussi ><

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>