My Space

Noël, joyeux Noël…

J’ai de 2 à 18 ans. Ma mère rentre plus tôt du bureau. On se prépare pour Noel. Douche, paillettes dans les cheveux ( c’est une maladie chez moi depuis que je suis petite les paillettes), jolis bas ( mon oncle a toujours dit que j’avais de jolies jambes), joli ensemble, chaussures qui claquent. Maquillage dès que maman autorise.  Ma mère a passé la veille à faire une terrine de poisson. Que je n’aime pas mais ca fait plaisir à ma grand-mère.

Scénario 1 ( occurence : entre 1 et trop de fois) : On arrive chez ma grand-mère. Celle-ci a sorti la jolie nappe blanche à dentelle, l’argenterie. Elle l’a briquée dans l’apres-midi. Elle a commencé la dinde. Ma mère terminera. Oncle 1 a acheté des zakouski. Mais il avait faim alors il en a deja mangé la moitié. Il erre en tee-shirt à taches et pieds nus. Il râle. On le connait c’est son caractère. Il mange une tartine de margarine (ouais je sais c’est atroce). Il laisse le couteau plein de margarine ( j’ai même du mal à l’ecrire tellement ca me degoûte) sur la nappe immaculée. Oncle 2 n’est pas là. Il n’est jamais là au début du repas. On sort les zakouski du four, on débouche du champagne. Oncle 1 n’aime pas. Comme chaque année. C’est pas le bon. On se souhaite les voeux, ma grand mère sourit, elle et moi on est près l’une de l’autre. Ainsi que de maman. Les 3 générations féminines ensembles. L’odeur de l’argenterie sur les mains. On sort la dinde du four. Oncle 1 n’aime pas. L’année dernière c’etait mieux. Oncle 2 arrive. Saoul. Il tente de faire bonne figure. Il met le casque de la chaine hifi et ecoute sa musique tout seul alors que nous sommes à table. Ma grand-mère  raconte sa vie. On rit beaucoup. Meme oncle 1! Oncle 2 rale sur mon grand père (décédé depuis 1974. Je suis née en 1979. On est en…83/84/85/86/87/88/89…). Oncle 1 prend la défense de mon grand-père, prunelle de ses yeux désabusés. Oncle 1 et 2 s’affrontent autour de la bouteille de champagne et de celle de vin. Le vin sur la bière vous avez essayé? Oncle 2 crie sur ma grand-mère. Qui se tait. Ma mère s’enfuit dans la cuisine. Je l’y rejoin(d?s?t?). Oncle 2 crie. Oncle 1 l’accompagne. Toujours dans des camps opposés. Oncle 2 claque la porte. Tout le monde retourne autours de la table. Ma grand-mère ressort son merveilleux sourire. On s’offre les cadeaux. Je suis gatée. Comme toujours. Mimi et maman sont ravies, comme toujours. Oncle 1 pas, comme toujours. Oncle 2 n’a rien, comme toujours. On s’installe devant la télé. Message de Noel du Roi, infos, soirée amusante. Oncle 2 revient. Beugle. S’ecroule dans le canapé. Ronfle. Grince des dents. Vite on eteint la télé. Si il se reveille ca va être l’enfer. Ma grand mere part se coucher. Je rentre avec maman.

Scénario 2 ( occurence : 1 fois) : Oncle 2 a une compagne. Personne ne l’aime. Elle a 15 ans de plus que lui. Aucune éducation. Fait des ménages ( oui chez moi on est élitiste, mon grand-père etait un génie de la musique, souviens-t-en ma fille!). Pourtant elle a une qualité énorme : elle nous débarrasse de lui. Oncle 2 l’impose a un réveillon. Madame Frédéric Francois fait une soirée chez Bach. Vous voyez le tableau? Picasso est un pizzaiolo. Mais elle fait des efforts. Moi je le vois. Elle n’a pas envie d’etre là. Ca tombe bien personne n’a envie qu’elle y soit. Oncle 2 ne boit pas. Trop. Ils repartent vite apres la buche. Ma grand-mère sourit toujours. C’est toujours de la dinde. Je suis toujours gatée. Oncle 2 ne recoit toujours rien.

Scénario 3 (occurence : trop de fois) : Oncle 2 fait Noel chez sa compagne. Comme d’habitude. Dinde, cadeaux ( pas pour tout le monde hein, souvenez-vous), couteaux margarinés, odeur d’argenterie. Oncle 2 arrive. C’est fini avec sa compagne. Comme chaque Noel d’ailleurs. Il vient avec son chien. Ma grand mere en a peur. Le chien est adorable mais debordant d’amour. Mimi n’est plus tres stable. Elle a peur de tomber. Il est saoul. Il met sa musique. Il crie. Il frappe le chien qui jappe. Il s’endort. Le chien aussi. A ses pieds.

Je n’aime pas la dinde. Je ne peux pas manger avec des couverts en argent sans avoir un poid sur l’estomac. Les cadeaux de Noel ont un drole de gout.

2 Responses to “Noël, joyeux Noël…”

  • je joinS les mains et te rejoinS : le vin sur la bière, pas bien!
    et, moi non plusse, J’AIME PAS LES DINDES (mais la dinde, oui, quand elle baigne dans un bon jus).

    kichiou, Lilichou.

  • j’aime pas noel non plus, tout ce cérémonial qui ne rime à rien, l’obligation universelle de s’aimer alors que tout le monde sait que ce n’est pas le cas… donc pour moi, c’est simple… mon amoureux et moi; et le bout’chou… et le reste du monde peut bien s’engueuler….;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>