Fête de la musique

Les filles en musique, j’adôôôre!

Il fut un temps où, par snobisme ou par incompréhension, je n’aimais pas les femmes qui chantaient. Il faut dire qu’entre Céline Dion et Lara Fabian, nos oreilles n’étaient pas gâtées… Et puis, je ne sais pas, depuis un certain temps, j’aime certaines demoiselles qui passent…

 

Alors, pour la fête de la Musique, je vous propose une Liste di Giovanna que vous pouvez retrouver sur http://rocktaverne.hautetfort.com et que j’ai exporté de http://www.deezer.com :

 

- Emilie Simon, Le vieil amant (Parce que j’adore la sensualité de cette voix, entre celle de la petite fille et de la vieille dame… Elle sussurre en plus des choses…)

- Cocorosie, Good friday (Je vais monter, comme elles, un band avec ma soeur, je suis sûre que ça pourrait marcher)

- Diana Krall, I got you under my skin (Pas la meilleure version, mais que voulez-vous, cette fille, c’est une déesse, elle m’a appris la sensualité… C’est gonflé pour une blonde!)

- Peaches, Two guys (for every girl) (L’ancienne coloc barrée de Feist pour incarner le fantasme de beaucoup de filles…)

- Feist, The water (Une voix de sirène pour un hymne à la nature…)

- Nina Simone, Sinnerman (Début pompé par Abd-El Malik dans Gibraltar, mais magnifique morceau de jazz)

- Billie Holliday, Summertime (Elle reste et restera toujours la voix la plus troublante de la scène jazz. J’ai toujours été fan…)

- Alanis Morrissette, Hand in my pocket (Déjà, la version de Jagged little pill 95 m’avait foutu une claque, mais cette version unplugged est un petit bijou. Preuve qu’Alanis n’est pas morte artistiquement)

- Feist, 1234 (La garce, elle a écrit MA chanson, celle que j’ai toujours rêvé d’écrire… Pétasse)

- Amy Winehouse, Tears dry on their own (Ca m’attriste vraiment de la voir dans cet état-là, parce qu’elle mérite vraiment qu’on la reconnaisse seulement pour son talent)

- The Gossip, Standing in the way of control (Say it loud, I’m fat and I’m proud!)

- Bebel Gilberto, Caçada (Une fille à papa qui mérite bien son surnom : elle n’est pas belle, elle est la quintescence de la beauté)

- Yaël Naïm, Paris (Je vous promets, pour avoir fait un câlin sur cette chanson un dimanche après-midi ensoleillé, que cette chanson est très efficace…)

- Nelly Furtado, Say it right (Parce qu’elle est quand même moins niaise comme ça qu’à l’époque où elle chantait I’m like a bird…)

- Estelle feat. Kanye West, American boy (Ma nouvelle source de crise d’hystérie au travail… Il faut me voir me trémousser dessus!)

 

Et en guise de petit cadeau, je vous file même la playlist!

 

 

Les filles en musique, j’adôôôre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>