My Space

Quand le désespoir s’installe…je cesse d’être un hermite asociale

Quand le désespoir s’installe…je cesse d’être un hermite asocialeQuand le désespoir s’installe…je cesse d’être un hermite asocialeQuand le désespoir s’installe…je cesse d’être un hermite asociale Il arrive un moment où, complètement désespéré(e) par le fait d’être seul(e),  on se dit qu’il serait bon de se bouger un peu le c**. Et alors, les méthodes dépendent de chacun mais surtout du degré de désespoir que nous avons atteint.

[Bon je me lance, je poste mon premier article sur ce site, je tiens quand même à préciser que tout ce qui est dit ici est à prendre avec humour et pas au premier degré!]

Le régime:Promis c’est fini le chocolat, les éclairs aux cafés, les sablés made by Tata Lulu®, les frites mayo, les kebab, les pains au chocolat et autres mets délicieux mais beaucoup trop riches pour ma ligne. A partir de maintenant je me met au sport: abdos, abdos fessiers et pompes. Au mieux je tiendrais 1 mois au pire je ne commencerais jamais.

Je prends soin de moi: Aller terminée la période “Yéti ou le retour de l’abominable homme/femme des poils”. Je me prend en main. A moi les joies de la pince à épiler, de la cire chaude et de l’épilateur électrique. Je fais mon épilation bi-hebdomadaire, je fais mon gommage une fois par semaine. Je n’attrape pas les premiers vêtements qui se trouvent sous ma main. Je choisis avec stratégie ce que je vais mettre et évite les assemblements de couleurs qui sont ridicules voire moches à vomir ( exemple le rouge et le vert ou le bleu électrique et le violet!!). Bref, je met en avant mon sex-appeal naturel et je joue la carte je suis belle, sexy et intelligente ou je suis beau, sexy et intelligent.

Je cesse d’être un hermite asociale: C’est décidé je vais sortir. Oui mais où? Bon alors j’ai pas beaucoup de choix. Il y a les concerts, les boites de nuits, les oeuvres caritatives, les clubs de sports, la rue, le bahut et le net. Prenons chacun de ces lieux point par point.
- Les concerts: Il existe plusieurs méthodes qui peuvent très vite tourner au fiasco voire à la catastrophe mais n’oublions pas, il ne faut JAMAIS désespérer. On peut tout dabord, s’il s’agit d’un concert de métal, aborder le gentil homme ou gente demoiselle à l’aide d’une technique bien connue de rapprochement corporel, à savoir le pogo. Celà consiste en un saut sur le partenaire choisi. Risques: que celui-ci ne tombe pas naturellement sous votre charme naturel mais plutôt vous tombe dessus. Il y a alors de grandes chances pour qu’il y ait quelques dommages collatéraux.

-Les boites de nuits: Quoi de plus charmant que de se trémousser (car avouons le nous n’avons aucun talent de danseur,exception faite de certaines personnes) sur une piste de danse blindée sous une chaleur étouffante dans une salle qui empeste la transpiration. Bon bien sûr, vus sous ce jour là les complexes de nuit ne donnent pas vraiment envie, et pourtant… Celà reste le meilleur endroit (à mon avis) pour s’amuser sans conséquences. Bon bien sûr vous risquez de vous faire tripoté(e)s par quelques lourdeaux mais bon ce n’est rien il suffit d’avoir un ami baraqué ou de connaître le videur! Pour séduire, il suffit d’aller gentillement se trémousser devant voire contre le/la partenaire choisi(e) et de jauger sa réaction. Vous pouvez également lui proposer de lui payer un verre à 6€! Risques: Tomber sur LE gros lourd à qui vous avez malheureusement pour vous laisser votre portable sous l’emprise de l’alcool et qui vous harcèle depuis environ 2 mois! Vous ruinez en consommations (diluées) hors de prix.

-Les clubs de sports: En allant draguer dans un complexe sportif vous allierez le 1° de cet article, à savoir maigrir, et votre soif de séduire. Bon par contre la principale difficulté de ce système est de rester attrayant(e) tout en maigrissant. Imaginez -vous en jogging dégoulinant(e) de sueur…. Risques: Se ruiner dans une salle de sport hors de prix ( mais que fait Sarkozy?!?!) et ne trouver personne mais il ne faut JAMAIS désespérer.

- Les oeuvres caritatives: Entre Germaine et Robert, vous le/la voyez ce/cette magnifique créature qui a l’air tellement en manque d’amour. Vous devez alors essayer de l’aborder gentillement surtout il ne faut pas le traumatiser. Risques: Il y a de grandes chances pour que la personne élue par votre coeur soit catholique à mort voire même complètement dévot(e) au point d’être chaste. Mais bon c’est un détail! non?

-Le bahut: Vous l’avez croisé(e) au détour d’un couloir, vous vous êtes démené(e) pour connaître son nom, sa classe et si cette personne était prise. Il ne vous reste plus qu’à l’aborder. Au mieux vous avez un ami d’un ami qui a un ami que vous connaissez en commun au pire il/elle ne sait rien de votre existence. Deux techniques: le “je me jette à l’eau au risque de faire un plat” et ça donne quelque chose dans le genre ” Salut je mappelle Bidule je suis en Terminale littéraire. On m’a dit que tu étais en option théâtre, tu ne voudrais pas venir voir la dernière pièce d’expression 7 avec des amis a moi, il me reste une place? T’auras qu’a ammené une amie.” ou le jenvoie Machin lui dire quelle est mignonne et que je lattend dans les toilettes. Risques: Si ça ne marche pas que je passe pour Rateauman ou Rateauwoman devant tout le bahut. Si ça marche que mon couple devienne l’objet d’un feuilleton pour tout le lycée. “Vont-ils casser ou pas?
Remarque: je crois que celà marche aussi dans les entreprises!

- La rue: Alors là il n’y a pas trente-six solutions il faut foncer! Vous devez plaire dès les premières secondes en gros c’est ça passe ou ça casse. Vous devez être bref, concis, et sexy. Etre fumeur peut vous faciliter la tâche. Plusieurs techniques d’approche: ” excusez moi vous n’auriez pas du feu/ une clope?”, ” humm excusez moi, ma grand-mère/mon chien est mort(e) hier j’aurais besoin d’un soutien moral”, ” Oui bonjour excusez moi de vous déranger j’ai un peu d’argent en trop, une bière ça vous tente?”…. Risques: Vous pouvez eventuellement être la victime de violence physique envers votre personne ou victime d’insulte blasphématoire. Vous pouvez aussi passé pour un(e) pervers(e).

- Les manifs ou meetings politiques: Même lieu = mêmes idées. Ainsi vous pourrez donc demander à votre camarade de lutte, ce qu’il pense de la dernière réforme du gouvernement et, ainsi, l’inviter à se joindre à vous à la coordination lycéenne ou d’aller boire un café pour partager vos idées et faire plus ample connaissance. Risques:Il est possible que vos conversations se résument à un débat socio-politique sans attouchements aucun mais bon ça fait toujours avancer la lutte!

- Le super marché: Rien de plus facile que de repérer un célibataire au supermarché. Plats congelés une persone, mini boite de raviolis, 1carotte, une cuisse de poulet, deux tomates… Tout est en quantité limitée sauf au cas où celui-ci organiserait une soirée chez lui mais, dans ce cas là, à tous les aliments quotidiens du célibataire se mèleraient des packs de bière ou une bouteille de vodka! Risques: le probable futur partenaire peut fuire en voyant le contenu de votre caddie.

- Les rendez-vous arrangés: on a tous vécu un jour ces magnifiques rdv où on ne se doute de rien, on va voir un couple d’amis et paf ils ont ramené un(e) célibataire qu’ils pensaient parfait(e) pour vous. Alors là un seul mot FUYEZ!!!! Risques: vos amis sont adorables d’avoir pensez à vous mais il se trouve que 1) leur ami(e) est un(e) gros(se) naze sans aucun sens critique à moitié moche et, qui plus est, n’a pas du tout les mêmes idées et les mêmes goûts que vous
2) votre couple marche avec l’inconnu vous aurez sans cesse droit au ” et dire que c’est grâce à nous qu’ils se sont rencontrés” berk!
3) votre couple marche un temps et foire, vous aurez droit au ” mais pourquoi ça n’a pas marché avec Jean-Yves/ Germaine c’est un garçon/ une fille (rayez la mention inutile) formidable?!?”  Bref l’horreur!

- Le net:  Il nous est tous arrivé un jour de déprime particulièrement intense de nous dire “et si j’allais draguer sur un tchat ou sur meetic?”
Tout dabord les tchats.Ils sont remplis d’ado boutonneux en mal d’amour ou de vieux pervers en mal de sexe et d’une épouse à tromper. Certains avant même de vous saluer vous feront une déclaration d’amour enflammée ( peut-etre un émmigré qui veut vous épouser pour avoir sa nationalité française ou alors un malade mental qui ne se sent plus!) ou alors vous demanderont sans préliminaires aucuns si vous portez des strings/ avez une épilation pubienne/ êtes vierge/ avez des gros seins… ( rayez la mention inutile). Et oui, le net est rempli de personnes un peu étranges qui laissent s’exalter leurs pulsions libidinales à vos dépends. Mais bon, il arrive parfois de tomber sur des personnes tout à fait charmantes et dont vous réussirez à décrypter le langage. En effet, certains internautes ne maîtrisent pas du tout l’orthographe et même parfois essayent d’en inventer un! Ainsi certains dégénérés ponctuent leurs phrases d’étoiles, de coeurs, d’arobase, de lettres grecques ou de dollar pour former des mots. Quelques exemples: Vanessa s’écrira: V@N€$$@ et Enjoy! = ΣNJΘY ! Bref, par dépit, vous vous rabatez sur Meetic© en pensant que le fait que ce soit payant ( pour les garçons) fera un tri parmi la populasse qui fréquente ce site. Eh bien détrompez vous! Vous vous débarrasserez certes des ados boutonneux qui, n’ayant pas de carte de crédit, ne peuvent s’inscrire (enfin ceci pour les garçons car des ados filles de 16ans vous en trouverez) mais, malgré le slogan du site qui, selon lui, vous permet de trouver l’âme soeur, la plupart des membres ne sont là que pour une vague histoire de fesses et ont les mêmes défauts que sur les tchats alors… Pourquoi payer? Risques: D’abord, épileptiques s’abstenir. En suite, il est fort probable que vous deveniez accro à ce genre de sites afin de rompre avec la sollitude et donc il est possible que vous vous ruiniez en abonnement à Meetic, Match, BE2,… De plus, vous risquez de tomber amoureux d’une personne sublime et intelligente mais habitant à 5000km de chez vous! C’est beau l’amour! Enfin vous vous exposez au risque de vous prendre d’affection pour votre souris avec tous les problèmes que celà comporte.

Sur ce, n’oubliez pas de vous protéger! (et de ne JAMAIS désespérer!!)

 

5 Responses to “Quand le désespoir s’installe…je cesse d’être un hermite asociale”

  • Désolée pour cet article dont la photo n’a pas fait ce que je voulais :s et qui est extrêmement long.

  • oh là là là là, c’est tout à fait ça ! moi non plus je ne suis pas sociable et la plupart du temps, ça me convient très bien mais parfois je craque et je fais tout ce que tu dis : je me laisse traîner en boîte par mes copines et je tombe immanquablement sur LE gros lourd de la soirée ; j’accepte que les mêmes copines m’arrangent un rendez-vous et bref, inutile d’entrer d’en les détails, tout le monde aura compris ; et j’ai même essayé les sites de rencontre mais je n’ai pas tenu plus de cinq minutes, le temps de remplir ma fiche signalétique (comme à la police!) en racontant que des conneries dessus parce que j’ai 12 ans d’âge mental et que ça me faisait marrer…bref, au fond, ça n’est pas si mal d’être un ermite asocial ! ps : juste une chose, lulu, moi j’adore le bleu électrique et le violet !!!

  • aïe, la faute : je voulais bien sûr dire “dans les détails” !

  • je nai rien contre le bleu électrique et le violet quand ils ne sont pas portés simultanément! J’ai récemment croisé un charmant jeune homme mais son look m’a quelque peu déstabilisé: slim violet tshirt bleu électrique (en réalité c’était le même bleu qu’un “bleu de travail”) et je ne trouve pas le mélange fabuleux! :D

  • ah oui, effectivement, sur un mec, ça ne doit pas être génial, lol !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>